Articles

Rencontre avec Ana Laura Baz, du Musée de la civilisation à Québec

Chargée des projets numériques, muséomixeuse

Par Francine Clément , le 26 mars 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 12 janvier 2015

Capture D'écran Du Carnet D'Ana, Blogue D'Ana Laura Baz Sur La Muséologie

Sur le site de Museomix, Ana Laura Baz, qui y a participé en 2013 à Lyon, annonce : Jouer avec la culture, le numérique et des passionnés, la joie ! Nous avons rencontré  la muséomixeuse, chargée de projets numériques au Musée de la civilisation à Québec. Nous lui avons demandé de nous parler de son parcours vers la muséologie numérique, de la création et gestion des projets numériques dans le grand musée national.

De la physique à la muséologie numérique

J'ai fait des études en sciences physiques avant de m'orienter vers la muséologie. Après avoir complété ma formation, mes premières expériences de travail ont été des contrats de conception d'exposition, de projets en conservation et en éducation, entre autres pour la firme de design GID de Québec, spécialisée en ingénierie culturelle.

Dès 2003, j'ai commencé à m'intéresser à la muséologie numérique et j'ai consigné mes réflexions sur les pages d'un blogue qui relatait des expériences d'utilisation du virtuel dans des musées étrangers, et dans lequel je tentais de dégager des tendances. J'ai par la suite vécu en France pendant près de trois ans, et mon intérêt pour les usages du numérique au sein des institutions muséales s'est précisé, en observant ce qui ce faisait dans ce pays, mais aussi au Royaume-Uni et aux États-Unis. C'était, à l'époque, les touts débuts de la participation citoyenne  dans les musées par le biais des médias sociaux.

J'étais de retour à Québec en 2008, et j'ai été embauchée comme chargée de projets en éducation muséale, au Musée de la civilisation ; c'est dans ce service que j'ai pu monter les premiers projets avec des outils numériques. Aujourd’hui, nous formons une équipe de trois personnes et nous travaillons pour le service de la Diffusion numérique. Une de mes collègues se consacre aux médias sociaux (Marie-Claude Mailhiot), un autre membre de l'équipe s'occupe du site web institutionnel et du développement de productions virtuelles (Jules Morissette). De mon côté, j'assure le développement et la gestion des projets numériques.

Mandats

Mon premier rôle est de développer l'usage des nouvelles technologies pour les activités du musée.  Depuis 2011, cela se traduit par la création d'applications mobiles relatives aux expositions. Nous avons d'abord lancé une première visite guidée sous la forme d'une application Ipod pour une exposition sur la pensée, Copyright humain.  Nous avons ensuite réalisé une application mobile générale sur le MCQ que nous avons adaptée en langue des signes québécoises, pour les visiteurs malentendants.

Je considère ces applications mobiles comme des outils de médiation, comme une autre façon d’aborder le parcours d’une exposition. Nous travaillons en ce moment sur deux nouveaux projets dont le développement se fait en équipe avec les collègues de la médiation éducative. Le premier porte sur une application mobile pour la nouvelle exposition temporaire qui ouvrira en juin, Paris en scène, 1889-1914. Le deuxième projet d'application mobile, pour Ipad mini, sera destinée aux enfants et portera sur l'exposition La colonie retrouvée et les fouilles archéologiques effectuées à Cap Rouge depuis cinq ans. Le musée possède 80 Ipods pour répondre à la demande des visiteurs qui peuvent les louer à petit prix ; par ailleurs, la moitié des visiteurs du musée utilisent leur propre appareil pour avoir accès aux contenus virtuels.

Un projet intéressant, que l'on a mis en branle récemment, est une production numérique qui comprendra un mini-site promotionnel, des jeux éducatifs et le contenu d'une exposition sur le patrimoine alimentaire québécois. Nous voulons favoriser la participation des visiteurs en ligne pour ce projet ; sur le web, des dispositifs leur permettront d'apporter leur contribution, par exemple en déposant leurs propres recettes où en témoignant sur leur propre patrimoine immatériel culinaire.

Un autre pôle de mon travail est de trouver les moyens d'assurer la présence du musée sur les médias sociaux. On ne veut pas être partout ni sur toutes les dernières nouveautés, mais on veut bien faire sur les différentes plateformes où on est déjà présents.

Stratégie numérique 

Enfin, un dernier aspect de notre travail, au Service de la diffusion numérique, est de définir avec précision les valeurs et les orientations du musée en ce qui a trait au numérique, en collaboration avec la Direction. Nous sommes très actifs sur le web, très proactifs et nos collègues des autres services sont heureux de contribuer à ce travail transversal. Les outils numériques sont une nouvelle corde à notre arc, pour la médiation. Grâce à eux, nous pouvons aller chercher de nouveaux publics. Ce sont des moyens de diffuser l'information sur le musée et d'interagir avec les visiteurs, de conserver, de discuter, de favoriser les échanges avec eux et entre eux.  La stratégie numérique du MCQ  est en voie de finalisation ; elle permettra de définir quelles sont les priorités de travail pour le futur.

Muséomix à Québec

C'est le hasard des rencontres qui a fait que Muséomix se déroulera à Québec (parmi d'autres villes, voir sur le site de la manifestation) en novembre 2013. Je connaissais déjà les fondateurs de l'événement, et je me suis intéressée à la suite que pourrait avoir Muséomix à Québec. Nous en sommes à l'étape de rassembler une équipe d'organisateurs et de chercher du financement pour l'événement qui se déroulera à l'automne prochain. Bien sûr, on veut assurer ce financement de l'événement avant que les équipes de muséomixage commencent le travail. Divers réseaux de spécialistes en lien avec le MCQ, la muséologie, l'usage du numérique, l'histoire,... sont contactés  en vue de l'organisation du projet. Des équipes de travail se formeront par la suite, qui auront pour mandat de réinventer le musée grâce aux dispositifs numériques, les 8, 9 et 10 novembre 2013, dans les salles d'exposition du Musée de la civilisation. À suivre.

LIENS

Musée de la civilisation à Québec : http://www.mcq.org

Présentation d'Ana Laura Baz sur les applications mobiles au MCQ, avril 2012, Congrès de l'AMC : http://www.slideshare.net/albaz/applications-mobiles-au-muse-de-la-civilisation-12661782

Le carnet d'Ana (blogue d'Ana Laura Baz) : http://www.anabaz.ca/

Blogue du Musée de la civilisation : http://blogues.mcq.org/

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné