Articles

Chacun fabrique son temps...

Si le temps physique est le même pour tous, chacun se bricole sa propre perception du temps grâce aux informations captées dans son environnement et traitées par son cerveau

Par Om El Khir Missaoui , le 07 mai 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 08 mai 2013

"ô temps suspends ton vol!", implorait Elvire qui déplorait la fuite du temps, temps que Lamartine essayait de récupérer en immortalisant les moments de bonheur par le souvenir poétique. Ce temps qui s’allonge de façon lancinante pour les malheureux semble ne pas avoir du tout la même durée pour les individus. Et pourtant l’horloge qui tourne implacablement marque la même durée pour tous et indépendamment de nos états d’âme. Ce décalage est-il affaire de perception personnelle sporadique ou y a-t-il des explications scientifiques ?

Virginie Van Wassenhove, Docteure en neurosciences et sciences cognitives, explique les différentes dynamiques par lesquelles notre cerveau régente ce temps qui ne se prête pas à une évaluation uniforme.  Le cerveau, créateur de temps est une conférence TED qui nous révèle à partir d'exemples tirés du quotidien que le temps physique et le temps psychique ne concordent pas forcément et que le ressenti temporel fonctionne différemment selon l'individu et selon le moment d'appréhension du temps.

Grâce à des observations, mesures et expérimentations on apprend que notre cerveau encode les informations relatives au temps au même titre que toute autre information et forge des représentations cohérentes des durées. Comment le cerveau crée-t-il le temps ou plutôt la représentation psychique du temps ? Il peut le segmenter c'est-à-dire réunir en un même segment passé, présent et futur; il peut prévoir le temps, le sentir et pas seulement le subir donc lui prêter attention ce qui donne l'impression qu'il se dilate. Ceci sans omettre l'horloge interne qui permet d'encoder le temps et de nommer ce qu'on a ressenti; il faut aussi mentionner le paradoxe du temps qui fait que ce qui parait long à un moment donné de votre vie peut paraître plus court à un autre moment et inversement.

Cette dyamique cérébrale permet de mieux comprendre des fonctionnements psychiques particuliers. En décembre 2011, lors d'un colloque sur la perception du temps à l'université de Rennes, les conférenciers ont axé leurs interventions sur des populations à comportement particulier : Enfants, seniors, dépressifs, personnes souffrant de schizophrénie ou d'autisme. Chacun a sa perception du temps qui passe. C'est grâce à une horloge interne et à un mécanisme de comptage évolué que notre cerveau semble capable d'estimer la durée d'un moment passé et, parfois, de se tromper.

RÉFÉRENCES :

VEillEurs.info. "Le cerveau, créateur de temps: Virginie Van Wassenhove – TEDxParisSalon." 19 janvier 2013. http://www.veilleurs.info/archives/5747.

Mascret, Damien : "Le temps passe plus ou moins vite selon l'âge." 19 décembre 2011. http://www.lefigaro.fr/sciences/2011/12/19/01008-20111219ARTFIG00415-le-temps-passe-plus-ou-moins-vite-selon-l-age.php

llustration : higyou/shutterstock.com

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné