Articles

Emploi : contourner un manque d'expérience dans le secteur visé

Valoriser une expérience dans un domaine différent de celui dans lequel on postule

Par Om El Khir Missaoui , le 14 mai 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 12 juin 2013

Quand on a opté pour une filière d'études donnée, il est légitime d'espérer travailler dans son domaine de compétences. Par ailleurs, la sempiternelle question de l'expérience, aussi importante soit-elle, devient un véritable mur se dressant devant les jeunes chercheurs d'emploi qui peinent à trouver chaussure à leur pied. Car de quelle expérience parle-t-on ? Celle relative à notre expertise dans un domaine de connaissace particulier ou bien celle qui atteste de l'existence de compétences transversales qui facilitent l'intégration dans un milieu de travail et l'acquisition de nouveaux savoir-faire ?

Selon la conjoncture socioéconomique, il arrive souvent que l'on passe outre la concordance du diplôme et de l'emploi octroyé ou la parfaite adéquation de l'expérience avec nos nouvelles fonctions.

Je connais bien la situation qui a prévalu en Tunisie dès 1974 et qui revêt différentes formes depuis. On avait commencé à l'époque la tunisification des cadres et il a fallu dans la foulée remplacer la cohorte de coopérants étrangers qui ont quitté le pays par de frais diplômés. Par exemple, pour l'enseignement du français et des mathématiques, la disproportion entre l'offre et la demande était énorme. Comment combler ce manque ? Eh bien, même si on était diplômé de langue et littérature arabe, on enseignait la langue et la littérature française. Ces arabisants n'avaient-ils pas des certificats complémentaires en français et en traduction ? Les diplômés en sciences humaines (sociologie, psychologie) étaient même assimilés à de véritables détenteurs de diplômes de français car ils ont mené leurs études en français. Au fil des ans on a toujours casé bon mal an des dizaines de convertis de la sorte (économie ->maths, droit->éducation civique). L’argument massue était que les compétences de base y étaient et cela a bien payé grâce aussi, il faut le reconnaitre, à des mesures qui ont ouvert des horizons à une véritable professionnalisation des jeunes recrues (dont la formation continue diplômante).

Tout ceci pour dire que réussir à décrocher un emploi ambitionné c'est possible même si de prime abord on n’a pas le profil demandé. Selon le contexte, on peut se prévaloir d'expériences dans des domaines proches ou concomitants et grâce auxquels on a pu démontrer des qualités qui pourraient convaincre les recruteurs. Cette situation concerne essentiellement les jeunes encore en formation initiale ou ayant juste quitté le milieu académique.

Mais les personnes qui souhaitent se réorienter après une première partie de carrière sont également concernées. Pour celles-ci, la reprise de formation et la valorisation des compétences transversales acquises dans l'emploi antérieur constituent un bon bagage. Sur le blog Oral de concours, blog s'adressant aux candidats préparant les épreuves d'admission des écoles du sanitaire et du social en France, vous trouverez des conseils et des outils qui vous aideront à valoriser vos expériences professionnelles passéesUne expérience professionnelle, même sans rapport avec le métier envisagé, représente un atout si cette dernière est correctement valorisée, et ceci est démontré à travers l'exemple d'une jeune femme qui prétend à un métier dans la santé après avoir exercé comme opératrice de production.

Il vaut mieux ne plus se poser la question : comment prétendre à un nouvel emploi quand on a une expérience ou quand on a fait des études complètement différentes ? Disons plutôt : comment identifier et valoriser mes atouts pour aborder un nouveau métier et espérer que le recruteur y adhère et vous offre des opportunités de travail et d'évolution. Vous trouverez également sur le site Réseau étudiant de bons conseils pour contourner le manque d'expérience. Sans tomber dans la supercherie, qui sera vite démasquée d'ailleurs, réussissez votre entretien en persuadant l'employeur que vous détenez  bel et bien les compétences qu'il recherche pour le poste proposé. Partez gagnant!

RÉFÉRENCES :

Oral de concours. "valorisation de mes expériences professionnelles passées." Accès le 14 Mai 2013.
http://oral-de-concours.over-blog.com/pages/valorisation_de_mes_experiences_professionnelles_passees-8263369.html.

Réseau Étudiant - Portail Étudiant 100% Gratuit. "Comment contourner le manque d'expérience." Accès le 14 Mai 2013. http://www.reseauetudiant.com/savoir/emploi-pret-finance-1/emploi-trucs-noexperience.htm.

Illustration : Olivier Le Moal/suttestock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné