Articles

Célébrer l'art de la danse

Un portail dédié à la danse, autant celle qu'on pratique que celle qu'on regarde.Bravo !

Par Lucie Lavoie , le 28 mai 2013

On affirme aisément notre préférence pour la musique de chambre, le jazz, le rock. On commente les oeuvres picturales, des grands maîtres aux plus récents artistes du visuel.  Sommes-nous aussi sensible à la danse ? Sommes-nous autant en contact avec cet art ? Ce qui est sûr, c'est que l'émotion émerge devant le spectacle de danse, le ballet, le solo, le duo des danseurs qui s'envolent sur la scène. Et une partie de cette émotion renaît lorsqu'on aborde le portail C'est comme ça qu'on danse, dédié à la danse telle qu'on l'admire et qu'on la pratique.

Ce site est administré par une équipe de femmes; une seule est danseuse de profession, les autres se contentent d'être des passionnées et de mettre leurs compétences à disposition de l'art de la danse. Il vise un très large public, et à nourrir les différents aspects de la passion de la danse : la danse que l'on pratique, que l'on regarde, chez soi devant son écran ou dans la salle de spectacle. On quitte CCCD le sourire aux lèvres, tant les bonnes surprises abondent. Mesdames, vous avez réussi. C'est comme ça qu'on danse: avec le sourire.

Aimer danser, la nuit, le jour, partout, tout le monde

 

Structuré simplement et efficacement, C'est comme ça qu'on danse permet de regarder, de découvrir, de pratiquer, de magasiner, de danser la nuit et d'aimer, oui d'aimer danseurs et danseuses. Le signalement de vidéos en ligne, dans les sections "on regarde" et "on découvre", est très dense. On découvrira ainsi des performances, des captations de spectacle et même des vidéos drôles (section "on regarde - LOL"). Une toute nouvelle série d'articles est consacrée à la danse et aux nouvelles technologies. Le premier article décrit les différentes tentatives réalisée pour conserver la mémoire du mouvement des danseurs, au-delà du temps du spectacle.

La danse partout, tout le temps, même dans la publicité. Car CCCD a réalisé un dossier qui avance que de plus en plus de publicitaires utilisent la danse pour mettre en scène un produit ou un service. À titre d'exemple, la publicité d'Évian où des bébés se trémoussent. Tout-à-fait hilarant. Pour maintenir le fou rire, on écoute la ballerine russe Nathalia Makarova qui raconte, en anglais, ses pires moments sur scène.

Du regard critique sur le sexisme à l'Opéra de Paris au Tango Argentin de la nuit parisienne, en passant par une présentation de l'Association bruxelloise Contredanse, CCCD multiplie les regards et les angles de vue sur l'art de la danse.

Ce site ne propose pas seulement de s'émouvoir, mais de réfléchir, de s'instruire sur le corps, son désir spontané de bouger, en harmonie avec le rythme et la musique. Divers outils, DVD, livres et autres resssources sont répertoriés un peu partout dans le site. Ils auraient avantage à être cités à nouveau ou déplacés dans la section Shopping.

Beyoncé, Anasma, Astaire et... Michelle Obama

 

Une série de stages, pour la plupart offerts en France, sont proposés, dont un « spécial Beyoncé », un style tourné-retourné pratiqué même par Michelle Obama. Petite suggestion: annoncer des activités de l'extérieur du territoire français serait fort intéressant pour un site aussi consistant et ouvert sur le monde.

Alors qu'à regret nous allions nous plaindre de l'absence de la danse orientale, la section On découvre présente un vidéo d'Anasma, cette danseuse de tribal fusion. La fusion entre la bellywood danse, le flamenco, la danse orientale, le baladi, le hip hop. D'ailleurs, on y a appris que plusieurs danseuses de tribal fusion pratiquent également le yoga.

Nous sommes étonnés de l'absence de mention de chorégraphes québécois. Si on y trouve des ballerines russes, Fred Astaire, des Latinos, des Américains, des Japonais, alors comment expliquer le silence sur les productions des Marie Chouinard, Michel Conte, Margie Gillis et autres danseurs et chorégraphes québécois ? Ce manque peut être du à un mauvais fonctionnement de la fonction recherche du site, ou bien à la timidité des fans québécois à répondre à l'invitation des fondatrice et rédactrices du site.

On se serait aussi attendu à davantage de cours de danse sur support DVD ou autres dans la section Shopping qui a préféré mettre de l'avant (c'est mignon tout de même) la mode du tutu pour Noël 2012 et le style Fred Astaire et Ginger Rogers ( des classiques, irrésistibles et nostalgiques à souhait ). 

Sans préavis, le meilleur d'un art exacerbe notre sensibilité à la beauté du monde.  Offrez-vous l'occasion de sourire, placez dans vos favoris C'est comme ça qu'on danse. Et répondons à l'invitation des rédactrices pour compléter son contenu, notamment grâce à des références québécoises ou d'ailleurs. Car on ne peut aimer la danse et soustraire les Margie Gyllis et Marie Chouinard.

 

RÉFÉRENCES :

C'est comme ça qu'on danse, site consulté le 27 mai 2013, http://www.cccdanse.com

Fondation de danse Margie Gillis, site consulté le 27 mai 2013, : http://www.margiegillis.org/

Compagnie Marie Chouinard, site consulté le 27 mai 2013 : http://www.mariechouinard.com/

Illustration : page d'accueil du site C'est comme ça qu'on danse.

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné