Articles

Et si les élèves participaient à la stratégie TICE de leur établissement ?

Un programme américain propose d'associer les élèves dans le processus d'implantation de TIC à l'école

Par Alexandre Roberge , le 09 juin 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 21 août 2013

Dans le monde des TICE, les nouveautés se succèdent si vite qu'i est difficile de faire les bons choix. Comment distinguer le gadget de l'outil réellement utile ? Comment être certain que tel produit intéressera les élèves et qu'ils sauront l'utiliser ? En matière technologique, il ne faut pas que les établissements traînent de la patte ni qu'ils surestiment les capacités numériques des élèves. Et finalement, ne serait-il pas intéressant de les impliquer directement dans le processus de choix et d'implantation des TICE ? 

Les élèves à toutes les étapes de l'intégration

Generation YES (Youth & Educators Succeeding) est une initiative américaine qui offre deux programmes aux établissements scolaires. Le premier, Tech Yes, est un programme de littératie informatique pour les élèves du primaire et du secondaire. Une formation flexible parascolaire dans laquelle les jeunes sont conviés à réaliser divers projets pour améliorer leur utilisation des TIC. Évidemment, cela exige que les professeurs qui les supervisent aient une bonne connaissance des technologies.

Le second programme Gen Yes, est plus original : il s'agit  d'associer élèves et professeurs dans la mise en place d'un nouvel outil, ou de nouveaux usages d'un outil existant. Les élèves en apprennent dont autant que les professeurs sur les TIC et surtout, ils participent intégralement à leur mise en place. L'idée n'est pas bête : en tant qu'apprenants, ne sont-ils pas ceux qui sont le plus en mesure d'exprimer ce qu'ils désirent en matière de pédagogie et de technologie? C'est ce raisonnement qui est à la base de ce programme.

On s'en doutait aux Etats-Unis, Generation YES n'est pas un organisme à but non lucratif. Pour avoir droit au matériel du programme, il faut payer. Le site offre tout de même des documents permettant de mieux comprendre comment associer les élèves à l'implantation des technologies en éducation.

Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de distribuer des rôles aux élèves dans les différentes étapes du processus. Dès le départ, il faudra les intégrer dans les groupes qui discuteront des technologies à employer dans les classes. Ils devront posséder de véritables droits de parole et vote, comme les adultes qui les entourerent. Par la suite, certains élèves pourront devenir formateurs. Ils aideront les enseignants, leur apprendront le fonctionnement de programmes et sites, etc. D'autres auront un rôle de soutien technique. Ils règleront les petits soucis informatiques, ceux qui sont à la portée de leurs connaissances évidemment. Il n'est donc pas question pour un établissement de se séparer des techniciens, mais de donner la chance aux plus jeunes d'user de leurs savoirs pour résoudre des problèmes mineurs. Une façon de mettre à l'épreuve leur patience et leur ténacité.

Dans la même veine que cet article où nous vous parlions de ces éditeurs de jeux pour les élèves, le descriptif du programme Generation YES encourage les élèves à participer à l'élaboration et la fabrication des exercices et documents pédagogiques. Ils pourront également confectionner des guides d'utilisation des technologies pour leurs camarades, par écrit ou en vidéo. Certains élèves seront même en mesure d'enseigner à leurs pairs, de les aider dans l'usage de TIC. D'autres feront office de modérateurs sur les blogues, forums, etc. Tout cela dans le but de garder un niveau de discussion élevé et respectueux.

Les directions d'école qui usent de ce genre de programme devraient, selon le regroupement YES, offrir des incitatifs aux élèves participants, comme des crédits ou des attestations reconnaissant le travail accompli. Il est bien sûr nécessaire de former les élèves à leurs nouvelles responsabilités, notamment s'ils participent aux comités divers. 

Le programme Generation YES a reçu le plus haut prix du Département de l'Éducation américain. Près de 1200 écoles aux États-Unis et d'autres à l'international l'ont adopté. Dans un contexte où de nombreux établissements cherchent encore à savoir comment implanter les technologies dans leur milieu, ne serait-il pas logique d'entendre et d'intégrer les apprenants au processus? La formule YES est motivante et semble porter ses fruit. Il y a donc des éléments à retenir pour les administrations scolaires.

Références :

Generation YES » Youth & Educators Succeeding. http://genyes.org/.

Roberge, Alexandre. "Élèves, créez vos jeux sérieux !" Thot Cursus. Dernière modification : 15 avril 2013. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/19883/eleves-creez-vos-jeux-serieux/.

Illustration : ZouZou, shutterstock

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné