Articles

Le slam, art oratoire populaire

Le slam, une approche pédagogique de la langue française

Par Lucie Lavoie , le 24 juin 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 18 septembre 2013

Pourquoi ne pas se divertir en apprenant à « slamer » ? La motivation à apprivoiser cet art « nouveau » émerge vite, très vite, à consulter le dossier sur le slam de la section "Enseigner" du site de Radio France Internationale. Le « dossier pour la classe » présente tout ou presque sur le slam: ses atouts pédagogiques, des témoignages de slameurs, ses potientialités de « raccrochage » par opposition au décrochage au sens large du terme. Parce qu'avant de décrocher de l'école, peut-être décroche-t-on du monde qui nous entoure, trop différent de soi, trop insensé. Bien sûr des jeunes décrochent. Des adultes s'indignent aussi de plus en plus.

Devant cette injustice parfois institutionnalisée, pourquoi ne pas exprimer l'espoir par cet art a capella qu'est le slam? Jeunes, adultes, aînés, peu importe. Nous vous invitons à l'apprivoiser à travers cet intéressant dossier pédagogique de RFI qui répond à cette fascination qu'exerce le slam. Cet art qu'on pourrait dire de métissage de poésie et de théâtre.

Thot Cursus en 2010, dans un article d'Audrey De Santis avait fait état du visage du Rap, de ses mérites auprès des jeunes. Au tour du slam de se révéler...

Slam ou Rap: pareil ou pas pareil ? 

 

Bien qu'ils aient en commun la prise de parole, la communication de jeunes citoyens réduits au silence de l'exclusion, ces arts oratoires possèdent leur personnalité propre. L'un et l'autre invitent à l'apprentissage de la langue. On pourrait les considérer comme de nouveaux genres littéraires.

To rap signifie "bavarder sur un fond rythmique" en argot noir américain, apprend-on sur Wikipedia. Issu des quartiers défavorisés, le rap par ses messages revendicateurs, est malencontreusement associé à la violence. Il s'agit pourtant d'une expression artistique qui n'a cessé de croître. 

Porteur « de valeurs d'ouverture d'esprit, de partage, de liberté d'expression, de dépassement des barrières sociales », le slam pour sa part est considéré comme un art oratoire qui se passe de musique, dont la création est attribuée à Marc Smith en 1986.

 Pénétrer dans le monde du slam

 

RFI propose dans son dossier des portraits de jeunes slammeurs. Qu'ont-ils en commun? Leur unicité. Leur originalité.

Pour Métho, « C'est ma vérité générale qui le (l'auditeur) pointe du doigt. »  On pourrait dire que son message est de relier les humains. Les riches et les pauvres selon lui, partage à travers leur joie comme leur peine, la même expérience humaine, peu importe les conditions de vie.

Pour Gabrielle, « dans le slam il faut être efficace et toucher le public en moins de 3 minutes : c'est de l'émotion brute. » Gabrielle poursuit un Master 2 sur le slam à l'Université de la Sorbonne. Eh oui!

Pour Gégé, c'est la mélancolie, la colère, l'espoir; le slam c'est la libre expression qui fait du bien. Il confirme l'essence de cette démocratisation de la poésie.

On lira aussi dans ce dossier que plusieurs expérimentations ont été réalisées pour encourger les jeunes à slammer... et, partant, à travailler des textes. Une occasion pour ces jeunes qui entretiennent souvent un rapport conflictuel avec l'école « de développer autrement des comptétences d'expression écrite et orale. » Et de découvrir que finalement l'orthographe a son importance, Quand la motivation part de l'expression de ses émotions, de communiquer le sens et la relation à la vie.

Le slam : mode d'emploi

 

Pour affiner ses connaissances et les potientialités pédagogiques du slam, une section Le slam : mode d'emploi intéressera les enseignants qui souhaitent s'inspirer de cette poésie, de ce appel au corps et à la voix. Le slam pour la classe propose une brève entrevue avec un professeur qui raconte les heureux résultats que le slam a apporté sur la motivation des étudiants dans l'apprentissage de la langue française.

Quelle que soit l'époque à laquelle elle soit écrite, la poésir exprime l'espoir, la liberté, la vérité, l'amour, les joies et les peines. Avec le slam, la cadence a changé, la posture du corps diffère, mais la démarche demeure artistique et démocratique.

Sources:

RFI, Enseigner, Dossier pour la classe Slam, Consulté le 22 juin 2013. http://www.rfi.fr/lffr/pages/001/page_65.asp

De Santis,  Audrey, Analogie, substitution, opposition, les figures de style au rythme du rap. Thot cursus, Nov. 2010. Consulté le 22 juin 2013. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/10090/analogie-substitution-opposition-les-figures-style/

Wikipédia, Slam (poésie), Mise à jour le 9 juin 2013. Consulté le 22 juin 2013. https://fr.wikipedia.org/wiki/Slam_(po%C3%A9sie)

Wikipédia, Rap, Mise à jour 21 juin 2013, Consulté le 22 juin 2013. http://fr.wikipedia.org/wiki/Rap

Martinetti, Isabelle, 17 mars 2011, RFI, Enseigner, Dossier pour la classe Slam, Consulté le 22 juin 2013. http://www.rfi.fr/lffr/articles/135/article_4097.asp?pc=1

photo : sekundo via photopin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné