Articles

Formation en ligne universitaire : croissance et accessibilité étendue

Un rapport consistant de l’ECAR

Par Denys Lamontagne , le 19 juillet 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 25 septembre 2013

L’ECAR (Educause Center for Analysis and Research) publie un riche document basé sur des enquêtes, rencontres et entrevues et qui trace un portrait de la situation du e-learning dans l’enseignement supérieur. Il fournit également les principaux éléments quant au choix des technologies, l’accréditation et les étapes institutionnelles à franchir pour cheminer vers du e-learning de meilleure qualité et de plus grande accessibilité.

Même si presque toutes les institutions démontrent un fort intérêt dans le e-learning et possèdent maintenant un certaine expérience, très peu sont matures au point de se servir de l’analyse des données dans l’opération et l’évaluation des résultats du e-learning.

Plus de 80 % des institutions d’enseignement supérieur aux États-Unis offrent au moins plusieurs cours en ligne et plus de 50 % un nombre très important de cours en ligne.

Les institutions «AA», c’est à dire qui offrent des cours d’une durée de deux ans, sont les plus innovatrices, du fait de leur volonté d’attirer des étudiants non-traditionnels, c’est à dire des travailleurs et des adultes.  Ce sont les institutions les plus susceptibles d’avoir des équipes dédiées au e-learning et d’offrir un grand nombre de cours en ligne.

La forme et la fonction

Il appert que les implantations réussies à grande échelle du e-learning sont le fait d’institutions plus matures dans leurs expériences et que c’est un modèle centralisé qui a démontré le plus d’efficacité et qui permet une intégration fluide des services de formation en ligne.  Cependant, pour certaines institutions, un modèle distribué autorise plus d’innovations et une meilleure réponse aux besoins de programmes particuliers.

Les emplois en demande

On constate une volonté de multiplier par deux au moins le nombre d’employés dédiés au e-learning dans les départements des TI responsables des systèmes centralisés de e-learning. Les positions les plus en demande sont : designers de cours, responsables du développement professionnel, designers d’applications.

En somme, le e-learning progresse, s’intègre comme modalité normale d’apprentissage et possède encore un grand potentiel d'amélioration.


The State of E-Learning in Higher Education: An Eye Toward Growth and Increased Access - EDUCAUSE Center for Analysis and Research - ECAR - Juin 2013


Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné