Articles

Bourse, banque ou poste, pourvu que le compte soit bon

Par Michel Berhin , le 01 décembre 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Qu’il s’agisse des banques ou de la poste, c’est jusque dans votre boîte aux lettres qu’arrivent des propositions vous renseignant sur les services Epargne et Crédit dont vous pouvez bénéficier et ce, dès votre plus jeune âge.

Bien sûr, la proposition faite aux enfants est basique. Il s’agit essentiellement d’épargner. L’ouverture du compte pouvant même être envisagée par un proche parent, comme cadeau de naissance. Sans l’accord parental, pas de retrait, juste l’accumulation de fonds en vue d’un investissement à plus long terme. Il s’agit de construire l’avenir du petiot.

Mais les nouvelles technologies sont le monde de demain. Les jeunes le savent et les statistiques l’illustrent. Selon l’étude Consojunior 2002 de TNS Media Intelligence, 13% des 8-12 ans possèdent un téléphone portable et 41% des 8-12 ans se sont déjà connectés à internet. Pour répondre à cette maturité plus précoce et leur apprendre l’argent, vous pouvez dès lors suivre la tendance et les doter d’un porte-monnaie électronique qui se présentera sous la forme d’une carte. Avec ce premier spécimen de carte magnétique, votre rejeton entrera dans la cour des grands.

De 12 à 15 ans, puis de 15 à 25, il bénéficiera d’avantages spécifiques. Au-dessus de 16 ans, de nouvelles prérogatives. Les 16/17 déjà ciblés de façon plus responsabilisante encore. Ainsi, si les plus jeunes se contentent d’épargner, les aînés se voient progressivement accorder la possibilité de payer magnétiquement, puis d’effectuer des retraits aux distributeurs sur le territoire national d’abord, et même à l’étranger ensuite. Normal, c’est en forgeant que l’on apprend le métier de forgeron. C’est en épargnant, en consommant et en investissant de petites sommes que l’on devient adulte. Argent de poche, enveloppe des grands parents à Noël, près de 4.5 milliards d’euros sont mis chaque année à la disposition de quelque 10 millions de jeunes Français âgés de 4 à 17 ans. Les compagnies bancaires l’ont bien compris, qui vous aident, vous les parents, à éduquer la jeune génération , même si, au passage, elles vous égratignent un peu de ses messages publicitaires, quand annonçant les moyennes statistiques de ce que représente l’argent de poche des ados d’aujourd’hui, elles vous mettent en difficulté. " Papa, t’as pas 100 balles, se déclinerait plus volontiers en euros ! " si on suivaient les slogans.

Mais pour les adultes, l’apprentissage continue. Gérer son argent, investir, risquer le crédit tout cela s’apprend. C’est pourquoi Victor G nous partage ses connaissances sur le Net. Son site, il l’a créé pour " aider et informer tout public, en partageant sa synthèse liée à un usage personnel".

Apprendre à débuter en bourse , connaître les différents marchés (premier et second marché, nouveau marché et marché libre), s’y retrouver parmi la multitude d’actions, pratiquer correctement le Service de Règlement Différée (SRD), être capable de lire une cote boursière, savoir choisir son intermédiaire voilà bien des questions de base qui demandent d’être approchées avec un minimum de compétence. Et puis, quand on comprend dans quel jeu on peut jouer, savoir comment acheter et comment vendre ? Connaître les différentes techniques d’analyse. Disposer à tout moment d’un lexique qui permette d’y voir clair. Pas pour rien que Victor G. a intitulé sa section " Apprendre ".

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné