Articles

Maîtriser la méthodologie historique, une compétence utile tout au long de la vie

Au Canada, l'enseignement de l'histoire vise explicitement non seulement à faire mémoriser et comprendre les événements clés du passé, mais aussi à familiariser les élèves avec la méthode d'investigation historique

Par Christine Vaufrey , le 17 septembre 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 16 octobre 2013

Page D'accueil De La Plateforme L'historien Virtuel

"Que devraient savoir les élèves après avoir étudié l'histoire pendant 12 ans à l'école ? Que devriaent-ils être capables de faire avec leurs connaissances ?" C'est avec ces deux questions que s'ouvre le site canadien de la Pensée historique (historicalthinking.ca), qui vise à "promouvoir la ittératie critique en histoire au 21e siècle". Ce site est l'oeuvre du Centre for the Study of Historical Consciousness (Université de Colombie britannique), soutenu par le Ministère fédéral du Patrimoine canadien. 

 

Familiariser les élèves avec la démarche méthodologique de l'historien

L'ambition de la démarche est considérable : il s'agit de refonder l'enseignement de l'histoire, en orientant les élèves moins vers la mémorisation de dates et d'événements que vers la maîtrise de la démarche d'investigation historique, leur permettant ainsi d'analyser avec toute la rigueur voulue les documents et discours liés à l'Histoire qui sont légions dans notre environnement contemporain. La finalité de l'entreprise est de permettere à chacun de "Déceler les différences entre les usages et les abus de l'Histoire", comme le dit fort bien l'historienne canadienne Margaret MacMillan, dont les mots sont repris sur le site de la Pensée historique.

La pensée historique se fonde sur 6 concepts clés, qui s'opérationnalisent à travers autant de compétences :

  1. établir la pertinence historique

  2. utiliser des sources primaires

  3. définir la continuité et le changement

  4. analyser les causes et les conséquences

  5. adopter une perspective historique

  6. comprendre la dimension éthique des interprétations historiques.

 

Chacun de ces concepts fait l'objet d'iun développement sur le site. Leur somme définit la finalité méthodologique de l'enseignement de l'histoire pendant la scolarité obligatoire. 

Piur aider les enseignants à bâtir des cours permettant d'acquérir les compétences mentionnées, le site fournit des 'leçons exemplaires". par exemple, pour travailler la compétence "définir la continuité et le changement", il renvoit vers une leçon sur Les pensionnats indiens. On y trouvera un scénario pédagogique détaillé et les ressources à utiliser. 

 

Une plateforme et des outils pour appliquer la méthodologie et motiver les élèves

Mais si l'on aurait tort de s'engager dans cette voie méthodologique sans exploiter au mieux les outils et ressources numériques. C'est ce que propose la faculté d'éducation de l'université d'Ottawa avec la plateforme L'historien virtuel, qui permet de construire des leçons basées sur un scénario stimulant pour les élèves, grâce à des mises en situation et un large recours aux ressources numériques. 

Sur la plateforme de l'Historien virtuel, on trouvera plusieurs leçons publiques qui permettent de mesurer l'intérêt de la démarche. Le plan de la leçon est toujours le même :

Toute leçon se présente comme une "mission" à accomplr par les élèves. Voyons par exemple cette leçon, dédiée à la bataille des Plaines d'Abraham, en 1759 : "À partir du rapport original écrit par le vice-amiral Holmes le 18 Septembre 1759 et de cartes historiques, recréez la scène de la bataille des Plaines d’Abraham".

Pour remplir leur mission, les élèves disposent d'une introduction au sujet, d'indices, de ressources, qui leur permettent d'aborder l'activité proprement dite dans les meilleurs conditions. L'activité est elle-même complétée par un travail d'analyse. Tout au long du parcours, plusieurs outils peuvent être utilisés par les élèves  et l'enseignant : un plan des objectifs, une grille d'analyse des documents audio-visuels et une autre pour l'analyse des textes un glossaire et des documents annexes. Les enseignants désireux d'utiliser cette leçon se tourneront vers le "guide du prof" mis à leur disposition.

Toutes les leçons permettent de travailler une ou plusieurs des compétences clés définies sur le site de la Pensée historique. Elles ont été créées par des enseignants, pour leur propre usage et celui de leurs élèves. À côté des leçins publiques (en accès libre), d'autres sont en accès réservé aux membres inscrits sur la plateforme. L'inscription est gratuite. 

Des tutoriels sont proposés aux enseignants et aux élèves utilisant pour la première fois la plateforme. Les étabissements scolaires peuvent aussi demander des formations en présence. 

La plateforme, totalement bilingue, propose beaucoup plus de leçons en anglais que de leçons en français. C'est dommage car à l'heure où la bataille pour l'enseignement de l'histore fait rage au Québec, cette approche méthodologique permettrait d'intégrer au débat les compétences à acquérir par les élèves, en plus des contenus à mémoriser. 

Références :

Le projet de la pensée historique. Promouvoir la littératie critique en histoire au 21e siècle. Lien : http://historicalthinking.ca/fr. Consulté le 17 septembre 2013.

L'historien virtuel. Lien : http://www.virtualhistorian.ca/fr. Consulté le 17 septembre 2013. 

Illustration corps de l'article : L'historien virtuel, page "Former la pensée historique et la littératie critique".

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné