Articles

Villes connectées : souriez, vous êtes tracés !

Les villes connectées nous promettent une nouvelle manière de vivre la ville. En pleine lumière.

Par Christine Vaufrey , le 23 septembre 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 23 octobre 2013

Les "villes connectées", qui allient exploitation intelligente des données ouvertes et accès imédiat des usagers aux services qui en résultant via les smartphones, nous promettent un renouveau de la vie urbaine. Nous perdrons moins de temps dans les transports, nous pourrons signaler en temps réel tout incident ou équipement défectueux, nous nous libérerons définitivement du papier pour ce qui est de nos réservations, bons d'achats, etc. L'architecte Carlo Ratti y croit dur comme fer et le dit, comme on le lit dans un article publié dans le magazine en ligne 01.net.

Paralèlement à ces services d'amélioration de la vie quotidienne en ville, dont certains existent déjà, on sait que de très nombreuses données émises par les individus sont accessibles librement. C'est notamment le cas des photos prises avec l'application Instagram qui, si leur auteur a accepté de se géolocaliser, permettent de savoir par qui et où elles ont été prises. 

 

Nous sommes les données...

Maintenant, imaginez qu'un groupe malveillant s'empare du PC de gestion des données numériques d'une ville, et utilise aussi à plein les données personnelles publiques. Cette situation catastrophe, c'est celle qui se trouve à la base du scénario de jeu de WatchDogs, produit par Ubisoft.  Une vidéo de 14 minutes permet à l'internaute de se faire une idée de la gameplay, qui semble diablement efficace. 

Mais si nous nous intéressons ici à ce jeu vidéo, ce n'est pas seulement parce que ses concepteurs ont utilisé l'imaginaire attaché aux villes connectées. C'est surtout parce qu'au bas de la page de présentation du jeu, on trouve cette mention : "Chaque ville moderne possède une ombre digitale". En cliquant sur cette phrase, nous sommes transportés sur une page intitulée WeAreData, qui affiche le plan d'une des trois villes suivantes : Paris, Londres ou Berlin. On peut s'y déplacer en passant la souris sur le plan. Il ne reste plus qu'à cliquer sur l'une des parties de la ville. Et là...

En quelques secondes, des dizaines de symboles s'affichent sur la carte : emplacements des distributeurs d'argent, des caméras de vidéosurveillance, des stations de métro, mais aussi localisation des personnes utilisant Twitter, Instagram, Flickr ou Foursquare.

Si vous cliquez sur l'un des petits oiseaux symbolisant Twitter, vous accèderez au twitt et à son auteur. Même chose si vous cliquez sur l'appareil photo signalant une photo prise avec Instagram. 

En plus de ces données, la carte donne des informations sur le revenu moyen dans la zone, le niveau de consommation d'énergie, le taux de chômage et le taux de criminalité.

Tout ceci est actualisé régulièrement, presque en temps réel, à partir des données géolocalisées par ceux qui les produisent.

Les cartes ne sont pas exhaustives, car elles ne montrent que les données librement accessibles et géolocalisées. Malgré tout, ces représentations permettent de se faireune bonne idée de ce qu'il est possible de savoir sur les usagers des services en ligne, à partir du moment où ils ont accepté d'être géolocalisés. Ce qui ne peut qu'inciter à la prudence.

Références :

Serrand, Guillaume. "La ville 2.0 selon l'architecte italien Carlo Ratti." 01Business. 27 juin 2013. http://pro.01net.com/editorial/598539/la-ville-2-0-selon-larchitecte-italien-carlo-ratti/.

Serrand, Guillaume. "Orange imagine la ville connectée." 01Business. 10 juillet 2013. http://pro.01net.com/editorial/599537/orange-imagine-la-ville-connectee/.

Watch Dogs™ | Site Officiel | Ubisoft ®." Consulté le 23 septembre 2013. http://watchdogs.ubi.com/watchdogs/fr-FR/home/index.aspx.

Watch_Dogs WeAreData. "Watch_Dogs WeAreData." Consulté le 23 septembre 2013. http://wearedata.watchdogs.com/

Illustration : capture d'écran d'une partie de la carte de Paris sur WeAreData.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné