Articles

Publié le 23 septembre 2013 Mis à jour le 24 septembre 2013

Le diaporama sévit toujours !

Briller (ou non) dans ses présentations

Copyright : Champion studio via Shutterstock

Nick Hopwood,  chercheur au Centre for Research in Learning and Change à la University of Technology de  Sydney (@NHopUTS) donne un aperçu illustré et drôle, à l'aide d'une série de contre-exemples éloquents, de ce qui peut, par exemple dans une présentation Powerpoint, susciter non pas de l'intérêt, mais de l'ennui 100% garanti chez le public d'avertis à qui on présente.  Hopwood met le doigt sur le bobo, comme on dit. Pour rire un peu de ses propres travers de présentateur ou pour reconnaître ce qui nous a tant déplu dans la présentation de tel ou tel spécialiste lors d'une conférence, cette courte présentation sera fort utile.

Briller (ou non)

A truly awful powerpoint presentation Being brilliant (or not) in academic presentations : c'est le titre de la courte présentation de neuf diapositives dans laquelle le chercheur fait ressortir les écueils qu'il faut éviter à tout prix pour s'assurer de l'attention du public. Pour lui, il est notamment primordial de se demander quels sont les buts de la présentation  et de très bien se préparer en répétant. Il souligne l'importance de bien faire ressortir ce qu'il y a d'innovateur dans la recherche ou le projet à présenter. En ce qui concerne la forme de la présentation, il conseille de porter une attention particulière à la taille des polices de caractères (pas trop petite !) et de ne pas abuser des listes à puces (les "bullets" qui, selon lui, sont la plupart du temps complètement inutiles).  Le nombre des diapositives et le nombre de mots dans une diapo devraient être réduits (la plupart du temps, ils sont trop élevés). Il faut faire un choix judicieux des combinaisons arrière-plan et couleur des mots. Pour lui, il est inutile de présenter la structure d'une présentation de 10 ou 20 minutes ; il faut plonger dans le coeur du sujet dès la première diapositive et conseille de ne surtout pas faire de lecture mot à mot du contenu mais plutôt dire autre chose que ce qui apparaît sur les diapos. Ou alors laisser le temps au public de les lire.

Cette présentation de Hopwood accompagne son article How to give a presentation that bores your audience, giving a rubbish impression of you and your research sur le blogue du chercheur qui y donne une série de recommandations pour faire en sorte qu'on se souvienne du contenu de la présentation. Il faut s'en tenir à ce que le présentateur apporte de nouveau et en quoi ce contenu novateur est important. Pour Hopwood, il est aussi primordial de préserver le temps prévu pour la discussion, par respect pour son public. Il conseille également de ne pas dépasser le nombre de trois diapos aux 10 minutes, de ne mettre que 30 mots maximum par diapositive et de soigner l'aspect visuel de chacune en étant créatif. Enfin, il souligne qu'il faut savoir planifier et accepter d'en dire moins que ce que l'on avait prévu.

Guide de la présentation efficace

Dans sa série Academic home truths series, Nick Hopwood a publié sur son blogue,  le 12 septembre, une autre liste de conseils pour augmenter l'efficacité d'une présentation, A guide to making academic conference presentations more effective. L'une de ces suggestions est de commencer par la fin, puis de développer sur cet élément central, de discuter un peu de la méthodologie, du contexte et de terminer en répétant l'élément-clé de la présentation. Il conseille d'insister surtout sur les aspects novateurs d'une recherche ou d'un projet et de ne pas s'attarder sur la revue de littérature, puisque le public averti à qui l'on s'adresse la connaît habituellement déjà.

Ressources

Nick Hopwood, A truly awful powerpoint presentation Being brilliant (or not) in academic presentations : http://fr.slideshare.net/NickHopwood/a-truly-awful-powerpoint-presentation [consulté le 22 septembre 2013]

Nick Hopwood, How to give a presentation that bores your audience, giving a rubbish impression of you and your research  : http://nickhop.wordpress.com/2013/05/14/how-to-give-a-presentation-that-bores-your-audience-giving-a-rubbish-impression-of-you-and-your-research [consulté le 22 septembre 2013]

Nick Hopwood, A guide to making academic conference presentations more effective : http://nickhop.wordpress.com/2013/09/12/a-guide-to-making-academic-conference-presentations-more-effective/ [consulté le 22 septembre 2013]

Image d'en-tête : Copyright Champion studio via Shutterstock

Image corps du texte : Capture d'écran de la présentation A truly awful powerpoint presentation

À lire aussi :

Nick Hopwood, Is your conference audience really listening? Some uncomfortable truths :http://nickhop.wordpress.com/2013/09/05/is-your-conference-audience-really-listening-some-uncomfortable-truths/[consulté le 22 septembre 2013]


Mots-clés: Aide Conférences Powerpoint Intérêt Erreur Ennui Public Outil de présentation Exemple Présentation Aperçu Série Chercheur Nick Hopwood Contre-exemples Avertis Centre For Research In Learning And Change à La University Of Technology De Sydney

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !