Articles

Une poupée pour fédérer des enfants de tous pays

Comment une poupée arrivée en Tunisie dans un carton est devenue l'emblème d'un projet international animé par des enfants messagers de paix et de tolérance

Par Om El Khir Missaoui , le 01 octobre 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 14 octobre 2013

Les projets éducatifs inter-classes ont toujours l'avantage de permettre l'ouverture des horizons culturels des apprenants, de motiver et valoriser les échanges de productions, d'inciter à des manifestations scolaires et culturelles variées. Toutes sortes de correspondances, jumelages, concours, manifestation culturelle, etc. autour d'une thématique donnée sont le fruit de la fédération des apprenants autour d'un projet éducatif et/ou culturel. Les éducateurs ne manquent pas d'ingéniosité à ce propos, notamment lorsqu'ils médiatisent un projet à travers une mascotte ou un porte-parole investis d'une valeur symbolique. C'est le cas d'un projet intitulé "Histoire d'une poupée" qui ambitionne de faire dialoguer la mosaique des cultures nationales et internationales dans le public scolaire en interaction avec son environnement et ses problématiques liées aux exigences d'une citoyenneté responsable.

 

Une petite poupée sur une étagère de bibliothèque...

L’histoire de la Poupée Internationale, baptisée du nom de Myriem par des écoliers de la ville de Sousse en Tunisie, commence en fait à Mons En Baroeul (59370) près de Lille en France. Myriem a été oubliée, il y a deux ans environ, dans la bibliothèque où travaille Mme Le Bail Véronique qui a eu l’idée de la mettre dans un des cartons de livres-dons en partance vers la Tunisie pour lui donner une nouvelle vie au soleil, dit-elle …

C’est ainsi que notre belle poupée a fait le voyage de la France vers la Tunisie au milieu de livres offerts à l’association tunisienne « Aide-moi à Apprendre ». Mme Gamra Zenaidi, la présidente de cette association, a adopté ce petit jouet qui sera érigé en symbole de fraternité, de paix, de tolérance et d’amitié auprès d’enfants de tous pays. Quand j'ai vu cette petite poupée que personne n'est venu réclamer, son beau sourire, chaleureux, plein de vie, rayonnant...je suis tout de suite tombée amoureuse d'elle et j'ai pensé qu'elle pourrait être un messager de Paix, d'Amour, de Fraternité et de Tolérance. Un symbole qui voyage d'une école à une autre, d'un pays à un autre. Qui mieux que des enfants pour faire passer le message dans un monde bouleversé par des conflits, tiraillé par la haine et l'intolérance ?

Grâce à l’enthousiasme et au travail d’apprenants et d’apprenantes, d’éducateurs et d’éducatrices qui l’ont accueillie dans des établissements éducatifs et culturels, Myriem prend de jour en jour de la consistance et vit pleinement son rôle d’ambassadrice à la mesure de l’attention et de l’amour prodigués par ses hôtes successifs qui font preuve de créativité et d’ingéniosité au service de la découverte de soi et du dialogue avec l’autre, comme le résume un enseignant au départ du projet : lui faire découvrir des endroits, (des musées, des bibliothèques, des jardins zoologiques) lui lire des histoires, des poésies, l'inviter dans des familles pour qu'elle voie de près les traditions des gens et les particularités des régions... Tout ça sous forme d'écrits, de dessins, de travaux manuels, de productions réalisées par les enfants eux-mêmes pour la chère poupée...

 

Du coup de coeur au grand projet pédagogique

Myriem a été ainsi investie de valeurs et de finalités qui sont au cœur des enjeux et défis éducatifs qui se posent aux sociétés du 21ème siècle et définies dans des socles communs de connaissances et de compétences dont la culture humaniste, les compétences sociales et civiques, l'autonomie et l'esprit d'initiative ainsi que les compétences numériques. Par ailleurs, la mise en œuvre de projets (disciplinaires ou interdisciplinaires) est à même de développer, chez l’élève, l’autonomie et l’esprit d’initiative, de favoriser l’intégration des différents apprentissages et d’utiliser les technologies de l’information et de la communication.



Myriem Citoyenne du Monde est un projet pédagogique, culturel et surtout humain. Les enseignants peuvent l'utiliser comme un support pédagogique pour créer différentes activités interactives et innovantes où les élèves interagissent de différentes manières et donnent libre cours à leur imagination à travers des dessins, des poèmes, des histoires, des chansons, des sketchs, des lettres... autour des thématiques véhiculées par Myriem. Ils peuvent également présenter leurs régions, leurs coutumes, présenter leurs livres préférés, faire des confidences, parler de leurs rêves, leurs espérances.

Les travaux des élèves, numériques ou sur papier, accompagnent Myriem d'une école à une autre, d'une région à une autre, d'un pays à un autre... À la fin de chaque année scolaire, Myriem rentre au bercail tunisien où tous les travaux et les petits cadeaux-souvenirs sont exposés.

 

Myriem autour du monde !

La poupée-symbole est déjà passée dans plusieurs villes et villages où elle a séjourné plus ou moins longtemps : Sousse, Kasserine, Zaghouan, Kairouan, Megel Bel Abbès, Mhamdia. Elle a été à l'hôpital, au centre des personnes âgées, dans des associations de bienfaisance, et elle a même participé à des manifs  contre la violence et pour l'instauration de la démocratie. Elle a déjà séjourné au Maroc et elle se trouve actuellement aux USA en compagnie de l'artiste tunisienne Sonia Moubarek.

Là où elle va, elle est inscrite régulièrement à l'école ou devient membre honorifique de l'institution ou association visitée. Dans ses bagages elle emporte quantité de productions numériques où le verbe enfantin ou se sentant opprimé conjugue espoir et liberté. Tous les partisans de "Myriem, Citoyenne du monde" partagent les nouvelles et productions (chansons, sketchs, photos, fêtes de bienvenue, etc) sur leur page Facebook. Ils souhaitent que Myriem fasse partie du club de grands voyageurs pour la paix et la tolérance. Pour cela, elle a besoin de multiplier les fans. Donc bienvenue à de nouveaux partenaires!

Page Facebook du projet : 
https://www.facebook.com/groups/280491602050325/?fref=ts

L'histoire de Myriem sur You Tube, racontée par Mohammed :

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné