Articles

L’Afrique à l’ère de la création numérique

Découverte du net.art sur le continent africain

Par Philippe Menkoué , le 01 octobre 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 03 juin 2016

Le numérique touche, transforme et révolutionne tout (ou presque) sur le continent africain. Et le domaine artistique n’est pas en reste. Bien que les arts numériques contemporains africains demeurent assez méconnus et sous-représentés tant au niveau local qu’à l’échelle mondiale, la création numérique en Afrique fait son chemin. Où en est la création numérique sur le continent ? Les artistes africains numériques ont-ils vraiment quelque chose de plus à offrir que leurs homologues des arts dits « traditionnels» ? Quelles perspectives pour l’art numérique en Afrique ?

 

Un domaine en pleine effervescence

Pour savoir ce que désigne l'expression "Arts numériques", nous vous renvoyons au dossier que Thot Cursus a consacré en juin 2012 à ce sujet. En particulier, on s'intéressera à l'article qui pose une question simple : "qu'est-ce que l'art numérique ?" et y répond de manière complexe, dans la mesure où il n'y a pas une définition et une seule de ce champ artistique. On retiendra que l'oeuvre numérique est une oeuvre "à faire" avec son public, et que donc toute oeuvre réalisée avec des outils numériques ou déposée sur un support numérique ne relève pas du net.art, comme on dit.

N’en déplaise aux puristes, l’art africain contemporain ne se limite plus aux seules sculptures d’un Ousmane Sow, aux photos d’un Malick Sidibé ou aux peintures d’un Chéri Samba. Il faut désormais compter avec les artistes numériques émergents. Car, même si l’Afrique dispose du taux de pénétration du réseau Internet filaire le plus faible du monde et représente moins de 5% des utilisateurs Internet dans le monde l’ambition et le dynamisme des artistes africains, favorisés certainement par la démocratisation des TIC sur le continent, semble ne plus avoir de limites. D’Alger à Cape Town et de Dakar à Nairobi en passant par Lubumbashi, l’art numérique se fait progressivement une place dans les milieux culturels africains.

A cet effet, dans un article paru sur RFI, Karen Dermineur, commissaire indépendante et organisatrice d’événements dans la création numérique dresse un état des lieux des pratiques numériques en matière d’art que l’on observe sur le continent et affirme à ce propos « qu’il existe aujourd’hui un panel assez large et très diversifié d’initiatives autour du numérique en Afrique sachant que sur le continent on part de l’idée qu’un Africain sur deux n’a pas l’électricité ». Des initiatives compilées dans un livret publié à cet effet (disponible uniquement en version papier pour l’instant).

Des artistes (encore) assez méconnus mais dont le talent n’est plus à démontrer, comme le montre la blogueuse kényane Njeri Wangari dans un article paru sur Global Voices, dans lequel elle présente la richesse des créations d’artistes originaires d’Afrique de l’Est.

Et s’il y’a encore quelques années l’utilisation de l’art numérique n’était pas très développée chez les artistes africains comme le soulignait Maguette Ndong, de plus en plus d’artistes se lancent dans la création numérique. Des artistes chez qui, comme l’affirme Karen Dermineur, on perçoit une sorte de « volonté de ne plus copier l’Occident, mais de proposer des choses spécifiques et surtout – en parlant d’innovation technologique – de proposer des solutions pour les populations locales, donc des choses qui sont utiles, accessibles à tous, dans l’idée de l’open source et du partage et qui aident véritablement les populations à mieux vivre, à mieux survivre ». Des artistes engagés donc, à l’image de Jean Katambayi Mukendi, jeune artiste congolais qui conçoit des ordinateurs faits à partir de « carton et d’électronique pour réguler l’électricité qui continue à faire dans sa ville de nombreux dégâts et d’incendies avec beaucoup de morts en raison d'installations très précaires ». Après tout, comme le disait André Maurois, « une œuvre d’art n’expose pas une vérité préétablie; elle incarne une vérité vécue. ».

Des talents qui ont parfois du mal à se démarquer, tant les clichés sur l’art africain ont la peau dure.

 

Célébrer la créativité africaine et repousser les limites de la création numérique

FabLab (FABrication LABoratory en anglais), ateliers de formations, bourses, résidences d’artistes, sites web et blog spécialisés, etc. nombreuses sont les initiatives visant à vulgariser la création numérique sur le continent face au dynamisme de ce secteur observée sur le continent. C’est le cas du projet Rose des vents numériques, qui vise à faciliter la coopération sur des projets de création numérique entre les pays d’Afrique et des Caraïbes ou L’African Digital Arts networks.

Sur la plateforme du projet (qui semble tourner au ralenti depuis quelques temps), arrêtons-nous par exemple sur la présentaiton du Collectif Yeta, basé à Bamako, qui rassemble des artistes de l'image, du son et des nouvelles technologies. de leur synergie est né "Mali Motion", spectacle vivant qui a tourné dans tout le pays et au-delà, et qui met l'interaction avec le public au coeur de la performance. En voici la présentation : 


Teaser Mali Motion (Mama Africa remix) par nyeblen

 

Le numérique semble ainsi donner un second souffle aux cultures en voie de disparition ou tout simplement mal connues et l’Afrique semble décidée à rattraper son retard dans le domaine de la création numérique. Cependant, sans toutefois vouloir sombrer dans un enthousiasme exaltant, il importe de reconnaitre l’intérêt de plus en plus accordé aux artistes numériques dont les œuvres succèdent sans complexe aux œuvres dites traditionnelles dans les quelques galeries d’arts des capitales africaines. Et si la (vraie) révolution africaine passait par la création numérique ? Après tout, comme l’affirmait James Joyce « Ce qui importe par-dessus tout dans une œuvre d’art, c’est la profondeur vitale de laquelle elle a pu jaillir. ».

 

Références :

- Eugène Ionesco, Encyclopédie libre Wikipédia, consulté le 1er octobre 2013. Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Eug%C3%A8ne_Ionesco

- Wikipédia, L’art Numérique, Encyclopédie libre Wikipédia, consulté le 1er octobre 2013. Lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_num%C3%A9rique

- DegroupNews, in Afrique, le nouvel eldorado des télécoms, TIC Mag, 27 septembre 2012. Lien : http://www.ticmag.net/dossiers/le-dossier-du-mois/396-afrique--le-nouvel-eldorado-des-telecoms.html

- Bourdeau, Thomas in Les enjeux colossaux d’Internet et de la téléphonie mobile en Afrique, Radio France International, 17 septembre 2013. Lien : www.rfi.fr/afrique/20130917-afrique-internet-broadband-bearingpoint-mobile-kenya-senegal

- Forster, Siegfried in La création numérique en Afrique, Radio France international, 06 septembre 2013. Lien : http://www.rfi.fr/afrique/20130905-creation-numerique-afrique-digitale-Karen-Dermineur-Ali-Tnani-Farah-Khelil-Haythem-Zakaria

- Musiques et Culture Digitales (MCD) in Digitale Afrique : Création numérique et innovation technologique ; N° 71 – Juin, Juillet, Août 2013. Lien : http://www.digitalmcd.com/2013/06/20/mcd71-digitale-afrique/

- Wangari, Njeri in D’Afrique arrivent des arts numériques et des animations, Global Voices Online ; 24 juillet 2009. Lien : http://fr.globalvoicesonline.org/2009/07/24/15608/

- Ndong, Maguette in Réflexions sur l’art numérique : l’Afrique dans l’urgence de pallier le retard, OSIRIS, 12 mai 2006. Lien : http://www.osiris.sn/Reflexions-sur-l-art-numerique-L.html

- Katambayi Mukendi, Jean in Rareté des ressources électriques à l’heure du numérique, Planète Emergences. Consulté le 1er octobre 2013. Lien : http://planetemergences.org/p/jean-katambayi-mukendi/

- Blog African Digital Arts. Lien : http://www.africandigitalart.com/

- Ci-Diguente, Plateforme ressources pour les arts numériques Afrique-Caraïbes, consulté le 1er octobre 2013. Lien : http://www.ci-diguente.net/rdvn/

Illustration : Oeuvre de Hillary Faye, capture d'écran du blog African Digital Art.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné