Articles

Forum E-Learning Tunisie 2013 : la nouvelle donne

Décidément, les solutions toutes faites en matière d'e-learning ne donnent pas les résultats espérés. Lors du forum e-learning Tunisie, les participants ont exploré d'anciennes et de nouvelles avenues.

Par Christine Vaufrey , le 07 octobre 2013

Om El Khir Missaoui avait annoncé ici même la deuxième édition du Forum E-Learning Tunisie, organisé par CDCP Formation, qui s'est tenue les 3 et 4 octobre derniers à proximité de Tunis. Nous avons eu le plaisir d'y réaliser une présentation et surtout, d'échanger avec des collègues tunisiens, algériens et marocains sur les tendances du e-learning dans la région.

 

En Tunisie, de solides acteurs publics

Dans les pays du Maghreb, l'e-learning n'apparaît pas comme une solution évidente et naturelle de formation professionnelle continue. Pas encore, aurait-on envie de dire. La situation dans les établissements d'enseignement supérieur est meilleure, en particulier grâce au soutien des états pour déployer des dispositifs plus ou moins vastes d'implantation de cette modalité de formation, au travers de structures qui apparaissent toujours comme des références incontournables au Maghreb. 

L'Université virtuelle de Tunis (UVT) impressionne par l'ampleur de ses activités et le dynamisme de ses collaborateurs. L'Université offre des programmes et des cours en accès libre aux enseignants et étudiants inscrits dans une université tunisienne, mais aussi des formations complètes (Licences et Masters) et de nombreuses formations courtes et/ou transversales. 

Le Centre National des Technologies en Education (CNTE) est pour sa part au service des établissements scolaires, du primaire au lycée. Là encore, l'activité est intense : ENT pour les établissements du primaire, application de gestion scolaire, école numérique (développement des pratiques pédagogiques, création et mise à disposition gratuite de ressources et contenus numériques), connexion et maintenance du parc matériel des établissements... en sont quelques exemples. 

Les communications présentaient majoritairement des réalisations dont il appartenait aux visiteurs de tirer les bonnes pratiques. En Tunisie comme ailleurs, le constat est le même : les ressources existent et sont de bonne qualité; pourtant, leur utilisation reste modeste. Même si Pascal Desbordes, de la CEGOS, s'est montré plutôt optimiste quant à l'avenir du e-learning, tout le monde s'est accordé sur le fait que les cursus complets tout à distance ne répondent qu'à un nombre restreint de cas; place doit être faite à l'hybridation, au mobile learning et à l'utilisation des réseaux sociaux numériques pour apprendre. 

 

Inventer ses propres dispositifs...

Un bon exemple de l'hybridation des pratiques de formation nous a été donné par M. Mohamed El Hadi Benelhadj, enseignant chercheur à l'université de Constantine 2 en Algérie, qui a élaboré un programme de formation des enseignants universitaires à la médiatisation de leurs cours sur la plateforme Moodle : deux demi-journées par mois pendant trois mois, les enseignants en groupes de 20 assistent à des curs en présence, immédiatement suivis d'applications pratiques. En dehors de ces périodes, ils réalisent la médiatisation de leur cours, avec le soutien permanent de leurs tuteurs et pairs. La quatrième cohorte d'enseignants vient ainsi d'être formée, et tous les participants ont réussi à médiatiser leur cours. Le résultat est d'autant plus intéressant que formateurs comme formés participent à cette initiative de manière volontaire, sans rémunération complémentaire. Monsieur Benelhadj se tient à disposition de ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur ce dispositif de formation.

 

Un cMOOC pour la démocratie ?

Du MOOC, il a aussi été question lors du forum. Plusieurs pistes ont été évoquées : des xMOOCs panarabes pour améliorer les chances des jeunes de trouver un emploi ou de créer le leur; des MOOCs connectivistes pour la formation continue des enseignants (un peu à la manière de ce qui a récemment été réalisé par une université britannique); des cMOOCs également qui pourraient être mis à disposition de la société civile pour améliorer, qualitativement et quantitativement, sa participation aux prises de décision politiques et au progrès social. Nous sommes très près ici de la dynamique impulsée par Imagination for People, plateforme internationale dédiée aux porteurs de projets d'innovation sociale. 

On le sait, l'intérêt majeur des forums internationaux réside dans les rencontres et collaborations qu'ils permettent. L'édition 2013 du Forum E-Learning Tunisie n'a pas dérogé à la règle. Pour accroître encore sa portée et le brassage des talents, on rêve de voir dans l'édition 2014 des pôles thématiques (apprentissage des langues, applications mobiles, etc.) illustrés à la fois par des conférences et des exposants, et une participation accrue de l'ensemble du monde arabe. Il reste une année pour s'y préparer !

Références :

Forum E-Learning Tunisie 2013. http://forumelearningtunisie.com/

CDCP Formation. http://cdcp-tn.com/.

Université Virtuelle de Tunis. "Université Virtuelle de Tunis." http://www.uvt.rnu.tn/uvt/.

Centre national des technologies en éducation. http://www.cnte.tn/.

"Imagination for People | Repérer et soutenir des projets sociaux créatifs." http://imaginationforpeople.org/fr/.

Tous les sites ont été consultés le 7 octobre 2013.

Illustration : cc licensed ( BY SA ) flickr photo by Svetlana Grechkina: http://flickr.com/photos/womeos/4501803407/

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné