Articles

Publié le 15 octobre 2013 Mis à jour le 01 septembre 2014

L’Eye-Phone ophtalmologique au secours de l’Afrique

et autres applications mobiles en santé. Un révolution dans l'accessibilité.

L’accès aux services et soins de santé de qualité s’apparente encore à un luxe pour nombre d’africains dont les problèmes d’accès aux soins de santé sont légions et connus : rareté des structures sanitaires (en milieu rural notamment), faiblesses et inefficience des systèmes de santé, absence de matériel et de personnels qualifiés, pour ne citer que ceux là. Cependant, la démocratisation de la téléphonie mobile observée sur le continent semble ne pas avoir des effets que sur l’économie ou l’éducation. Elle profite bien également au secteur de la santé, en contribuant notamment à vulgariser la télémédecine sur le continent depuis quelques années.

On connaissait déjà le Cardiopad pour la cardiologie, les téléphones pour lutter contre le paludisme ou mPedigree, une application mobile pour déceler des faux-médicaments entre autres. Mais désormais, il faudra aussi compter avec l’Eye-Phone, un smartphone qui permettra aux ophtalmologues africains de réaliser des diagnostics oculaires à distance.

Diagnostiquer des problèmes oculaires à distance

C’est le principal objet de PEEK, acronyme de Portable Eye Examination Kit, une application qui lorsqu’elle est installée sur un smartphone, permet à un ophtalmologue de diagnostiquer des problèmes oculaires à distance.

Conçu par une équipe de chercheurs de la faculté de médecine tropicale de Londres, son fonctionnement est assez simple comme l’explique Dominique Desaunay, journaliste spécialiste des TIC sur le DailyNaute :

«La caméra de l'appareil scanne la rétine de l’œil, le mobile enregistre et traite les données grâce au logiciel embarqué... Les informations récoltées lors de l’examen sont envoyées directement par le mobile sur le réseau des spécialistes de la Faculté, qui établissent alors le bon diagnostic et préconisent le traitement. Le suivi régulier des malades est effectué de la même façon, en direct, depuis leur domicile ».

Une petite révolution pour le continent si l’on sait que près de 90% des personnes souffrant d’une déficience visuelle vivent dans les pays en développement selon l’OMS.

Une technologie qui présente de nombreux avantages…

De nombreux avantages dont son coût relativement bas comparé aux autres équipements généralement utilisés dans ce domaine, et son caractère mobile qui lui donne une allure plus dynamique en sont certainement les principaux. Car, un Eye-phone ne coûte que quelque centaines d’euros 

«alors que les instruments professionnels (tels que les ophtalmoscopes par exemple ndlr) assurant normalement le même type d'examens en valent des dizaines de milliers… et pèsent plus de cent kilos»,

rappelle Giuletta Gamberini de La Tribune.

Une belle opportunité d’offrir des soins de santé de qualité à un coût abordable aux populations des pays en développement  comme le souligne Brian Heater et de révolutionner peut-être un jour l'accès au traitement de millions d'Africains à faible revenu qui souffrent de maladie ophtalmologique ou de cécité comme le souligne JeuneAfrique.

Mais cependant, les médailles ont toutes un revers.

… et quelques limites

Pour l’instant, Peek n’est qu’un projet en phase d’essai. Bien qu’il soit dans sa phase finale, il suscite encore beaucoup de questions, dont certaines resteront certainement sans réponse encore un moment.

Même si son utilisation ne nécessite que peu de formation, les ophtalmologues ne sont pas tous férus de TIC. Et même lorsqu’ils le sont, combien d’entre eux seraient disposés à effectuer des descentes dans les milieux ruraux, difficiles d’accès pour y scanner les rétines des patients ou passer des heures à analyser des rétines d'inconnus sur un écran ? Car faut-il le rappeler, c’est aussi dans ces milieux pas assez desservis en service d’ophtalmologie que l’on retrouve le plus de personnes pour qui cet Eye-Phone semble tomber à pic.

L'Eye-Phone sera-t-il mis en vente et accessible au grand public de manière à permettre à ceux qui le peuvent, de scanner leur propre rétine et envoyer les informations recueillies au réseau des spécialistes ? Peut-être des missions ponctuelles seront effectuées dans ces milieux selon un certain chronogramme. Autant de question qui nous l’espérons, auront trouvé des réponses d’ici la commercialisation de cet outil, ô combien révolutionnaire.

Une belle initiative qui vient rejoindre de nombreuses autres, visant à faire des smartphones bien plus que de simples outils de communication, de véritables agents du développement de l’Afrique.

Ainsi, sans être la panacée contre les problèmes d’ophtalmologie, l’Eye-Phone présente de nombreux avantages et semblent venir confirmer ce bon départ pris par l’Afrique dans le domaine de télémédecine. C’est peut-être cela, la vraie révolution dont ont besoin les africains.

 

Références :

- Peek - Site internet - http://www.peekvision.org/

- Essono, Louis-Martin in Cardiopad : agir à temps et à distance pour sauver des vies, Thot Cursus, 13 février 2012. Lien : http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/17993/cardiopad-agir-temps-distance-pour-sauver/

- Tual, Morgane in Des téléphones pour lutter contre la Malaria, Youphil, publié le 23 mai 2012. Lien : http://techethique.blog.youphil.com/archive/2012/05/23/des-telephones-pour-lutter-contre-la-malaria.html

- Simons, Bright in 35 innovators under 35 2013, MIT Technology Review, Consulté le 14 octobre 2013. Lien: http://www.technologyreview.com/lists/innovators-under-35/2013/entrepreneur/bright-simons/

- Desaunay, Dominique in Peek, Un smartphone ophtalmologique, DailyNaute, le 08 septembre 2013. Lien : http://www.dailynaute.com/Peek-un-Smartphone-ophtalmologue_a2644.html

- Cécité et déficience visuelle, Aide-m »moire N°282, Octobre 2013, Organisation Mondiale de la Santé. Lien : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs282/fr/index.html

- Gamberini, Giulette in L'eye-phone, le téléphone qui remplace (en attendant) l'ophtalmologue,  La Tribune, Le 05 septembre 2013. Lien: http://www.latribune.fr/technos-medias/innovation-et-start-up/20130905trib000783425/l-eye-phone-le-telephone-qui-remplace-en-attendant-l-ophtalmologue.html

- Heater, Brian in Peek app brings eye exams to the developing world, no attachment required, Engagdet, 15 août 2013. Lien: http://www.engadget.com/2013/08/15/peek/

- Versel, Niel in Johns Hopkins launches mHealth Evidence reference site, MobihealthNews, le 25 septembre 2013. Lien: http://mobihealthnews.com/25752/johns-hopkins-launches-mhealth-evidence-reference-site/


Mots-clés: Téléphone portable Médecine Soins Afrique Smartphones Télémédecine Qualité Application mobile accès Milieu Africains Personnels Soins de santé

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !