Articles

L'horizon pédagogique de l'enseignement supérieur

En Ontario, une rélfexion est en cours pour créer de nouveaux modèles pédagogiques intégrant les tendances les plus prometteuses permises par un recours accru aux technologies numériques.

Par Christine Vaufrey , le 22 octobre 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 20 novembre 2013

Les nouvelles concernant les possibilités offertes par les technologies numériques au monde éducatif, l'urgence de changer ses pratiques pour s'adapter au monde contemporain et à la société de la connaissance, les besoins et habitudes des nouvelles générations qui arrivent sur les bancs de l'université... ont de quoi faire tourner la tête. Face à tant de stimulations et d'injonctions parfois contradictoires, l'esprit a tendance à se fermer, et les pratiques à se fossiliser.

L'effort réalisé par Contact Nord, le réseau d'éducation et de formation à distance de l'Ontario, est donc particulièrement remarquable : son équipe a réalisé une synthèse considérable des tendances qui travaillent actuellement l'enseignement supérieur pour les intégrer à un nouveau modèle pédagogique. Précisons que Contact Nord fédère l'offre en ligne de 24 collèges, 21 universités et plus de 250 fournisseurs de compétences essentielles, tous publics. On mesure alors l'énergie qui a été dépensée pour parvenir à une vision unifiée de ce que peut devenir la pédagogie de l'enseignement supérieur dans cette province du Canada. 

Pour le moment, seules les étapes préliminaires ont été franchies. Un premier document synthétise les changements majeurs que doivent affronter les enseignants universitaires, et les voies les plus prometteuses en termes de nouvelles pratiques pédagogques. Ce document, déposé sur le Portail d'apprentissage pour le personnel enseignant et de formation, servira de base aux discussions devant aboutir à la rédaction d'un second document définissant la nouvelle pédagogie. 

 

Les éléments déclencheurs

Le document présente d'abord les déclencheurs de la nouvelle pédagogie, qui sont au nombre de trois :

- Les nouvelles demandes d'une société du savoir, qui réclame à la fois des connaissances aisément actualisable et des compétences transversales requérant des environnements riches et un apprentissage pratique important;

- Les nouvelles attentes des étudiants, qui espèrent une meilleure adéquation entre leurs études et l'emploi, ainsi qu'un usage plus systématique et naturel des technologies;

- Les caractéristiques du web 2.0 lui-même, qui facilite l'accès, la création et le partage des savoirs.

 

Les pratiques à explorer

Pour intégrer ces demandes / opportunités, la nouvelle pédagogie doit évoluer de manière décisive sur un certain nombre de points : 

- Adopter une approche hybride, de classe inversée. Il s'agit là de lier le meilleur de ce que l'on peut faire en présence au meilleur de ce que l'on peut faire à distance. Sans oublier que la classe inversée réclame un nouvel aménagement des salles de cours, dans la mesure où celles-ci seront davantage faites pour l'interaction que pour l'écoute passive...

- Intégrer une collaboration accrue entre enseignants et étudiants d'une part, entre étudiants et grand public d'autre part. Les étudiants négocient leur parcours de formation avec l'enseignant. Ils exposent leur travail au grand public via les espaces de publication en ligne, ce qui leur permet d'intégrer des réseaux et de prendre des contacts qui leur seront indispensables par la suite. Cette collaboration généralisée impose de repenser le rôle de l'enseignant auprès des étudiants.

- Utiliser les ressources ouvertes. Les très nombreuses ressources éducatives ouvertes et/ou libres constituent des perspectives intéressantes pour offrir des parcours de mise à niveau par exemple, ou simplement des parcours alternatifs aux étudiants, sans pour cela se substituer aux contenus préparés par les enseignants de l'établissement. L'usage systématique des ressources en accès libre implique de former les enseignants à la sélection des ressources et à l'équilibrage entre ressources externes et internes dans les parcours.

- Accepter que les étudiants disposent d'un contrôle, d'un choix et d'une autonomie accrus.  Ce qui implique des approches plus souples sur le choix des contenus, les modalités d'apprentissage et d'évaluation. De plus, les étudiants doivent être accompagnés pour acquérir de l'autonomie dans leurs apprentissages.

- Proposer des modules d'apprentissage "toutes tailles", accessibles partout et tout le temps. Le "juste à temps, au juste format" est très demandé par les étudiants, qui souhaitent accéder à de mini-modules répondant à leurs besoins du moment. L'évaluation de ces apprentissages doit elle aussi évoluer, probablement vers les badges, qui peuvent certifier les compétences une par une. Enfin, la voie du m-learning doit être sérieusement explorée.

- Proposer de nouvelles formes d'évaluation. Parmi celles-ci, le développement des e-portfolios de compétences et l'évaluation par les pairs constituent deux options sérieuses.

- Développer l'apprentissage non formel auto-dirigé. Les MOOCs constituent actuellement la plus crédible des expérimentations en la matière : beaucoup de gens veulent apprendre au-delà de leur parcours de formation initial et sans nécessairement passer un diplôme.

L'article insiste enfin sur trois tendances de fond, qui traversent transversalement toutes les nouvelles ptions pédagogiques : L'ouverture de l'apprentissage, un partage beaucoup plus large des rôles et responsabilités entre enseignants et apprenants et enfin une utilisation accrue des TIC pour accompagner l'étudiant dans ses apprentissages et créer de nouvelles formes d'évaluation. 

De très nombreux exemples de toutes ces tendances et options sont fournis à la fin de l'article, pour montrer qu'il ne s'agit pas de partir de rien, mais plutôt de développer ce qui existe déjà quelque part, d'une certaine façon.

Ce texte long et dense peut rebuter de prime abord. Pourtant, il mérite d'être examiné de près, notamment dans sa version imprimable et illustrée. Car il pourrait bien représenter le socle sur lequel de nombreux établissements d'enseignement et de formation seraient invités à bâtir une pédagogie nouvelle, plus adaptée aux objectifs de construction des savoirs et des compétences dans le monde contemporain.

RÉFÉRENCE :

Contact North | Contact Nord |. "Une nouvelle pédagogie émerge... et l’apprentissage en ligne en est un facteur contributif." Consulté le 22 octobre 2013. http://www.contactnord.ca/tendances-et-orientations/pedagogie-en-transition/une-nouvelle-pedagogie-emerge-et-lapprentissage-en.

Version pdf : http://www.contactnorth.ca/sites/default/files/contactNorth/files/pdf/publications/a_new_pedagogy_is_emerging_-_and_online_learning_is_a_key_contributing_factor_-_fr.pdf

Illustration : alphaspirit, Shutterstock.com

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné