Articles

Évaluations en ligne : franchir la distance de la feuille à l’écran.

Des résultats, mais qui se méritent.

Par Denys Lamontagne , le 21 octobre 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 23 mai 2016

En principe, l’évaluation en ligne a tout pour séduire les administrations scolaires : gestion facilitée, économie, standardisation, personnalisation, contrôle, rapidité, flexibilité et qualité. Au départ, de nombreux éléments pratiques et administratifs font obstacle, mais certaines institutions parviennent à profiter de ce que les promoteurs ont fait miroiter.

Le processus progressif d’intégration de l’évaluation en ligne comprend la coordination de nombreux éléments pour offrir des garanties d’accessibilité, de sécurité, de confidentialité et de fiabilité et d’être ainsi appuyé politiquement.

Par exemple, sans une connectivité à large bande, oubliez les examens en ligne sophistiqués. Sans une certaine expérience des technologies, la courbe d’apprentissage de l’utilisation de l’outil se superposera à celle de l’évaluation et mènera à des contestations des résultats d’autant que les aléas techniques ne manqueront pas de s’inviter. Sans une politique d’accessibilité bien établie, les laissés pour compte des technologies, ceux qui n’ont pas internet à la maison ou qui ne maîtrisent pas les codes technologiques, seront une fois de plus désavantagés et nourriront toute opposition latente.

De l’expérience

L’expérience acquise par les institutions qui ont implanté avec succès l’évaluation en ligne a permis d’établir 4 facteurs de succès :

  • Préparation technologique

    Qui comprend un réseau développé, la bande passante et des équipements informatiques performants.
     
  • Préparation du personnel enseignant et administratif

    Qui comprend la formation des responsables technologiques (les «TI»), ainsi que la formation de ceux qui administreront et géreront les tests aussi bien au niveau local que régional.
     
  • Préparation des étudiants

    Formation des étudiants aux outils, aux principes et aux situations qui peuvent se présenter durant un test.  On y inclut un «Test de compétence avec les technologies» et un test de pratique d’évaluation.
     
  • Calendrier - Échéances - Durées

    La coordination régionale programme et suit attentivement un calendrier de réalisations dans le temps imparti. Des «centres de performance d’apprentissage» fournissent une structure décentralisée de prise de décision en ce qui concerne la programmation au calendrier (le timing) et les formes d’évaluation en ligne les plus pertinentes et qui fonctionnent le mieux


Des résultats ?

Du fait d’un meilleur suivi des étudiants, d’une rétroaction plus rapide et plus fréquente, d’une plus grande uniformisation et d’une meilleure intégration pédagogique (on digresse moins), les résultats aux tests d’État finaux connaissent des augmentations significatives (+ 20+ %) sur 6 ans, un taux de poursuite aux études supérieures de + 40 % et une augmentation de 16 % dans la réussite globale, et ce à l’échelle d’une région ou d'un État.

Ces changements ne proviennent pas du fait des tests standardisés en ligne, mais bien de la systématisation des suivis et de l’attention accordée à chacun. Un changement de pratique induit par l’utilisation d’un médium.

Références :

Implementing Online Assessments - Pathways to Success - State Educational Technology Directors Associaton (SEDTA) - Site
http://assessmentstudies.setda.org/

Online Assessments Best Practices Guide - Public Schools of North Carolina
 - http://www.ncpublicschools.org/acre/assessment/guide/

What tech leaders need to know about online assessments - eClassroom News -
http://www.eschoolnews.com/2013/10/17/online-assessments-implementation-179/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné