Articles

Le congrès annuel de l’ACÉD/CADE : sous le signe de l’apprenant -

Par Francine Duval , le 25 mai 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le 16ième congrès annuel de l’Association Canadienne de l’Éducation à Distance ACÉD/CADE a eu lieu dans la magnifique ville de Québec et Thot y était pour vous.

C’est sous le thème ¨L’apprenant au coeur des TIC : est-ce possible?¨ que se sont réunis plus de 300 participants provenant de la plupart des provinces canadiennes ainsi que des représentants de plusieurs pays dont la Belgique, le Brésil, le Chili, la Corée, le Costa Rica, les États-Unis, la France, l’Île Maurice, les Philippines, le Mato Grosso, le Sénégal et l’Ukraine.

Dans l’ordre habituel, on voit ici Christian Depauver et Bruno De Lièvre (absent de la photo), tous deux de l’Université Mons-Hainaut, Belgique, Indur Fagoonee de l’Université de l’Île Maurice et Mamadou Diallo de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Bruno De Lièvre a parlé des ¨Apports d’une modalité de tutorat proactive ou réactive dans un dispositif de formation à distance".

L’un des conférencier invité était Derrick de Kerckhove, directeur du programme Mcluhan et professeur à l’Université de Toronto.

Nous avons assisté à la première partie de la présentation de Peter Cookson et Alan Davis de l’Université Athabaska, dont le sujet était : ¨Les fondements de l’enseignement en ligne.¨ Non seulement les discussions ont-elles fait ressortir les préoccupations des enseignants présents par rapport à la FAD et à la technologie, mais les animateurs ont fait part de solutions réalistes permettant de réduire le niveau de stress, avec des concepts tels que «un bon site, c’est suffisant» et «ne pas perdre de temps avec des détails comme les fonds d’écran».

En février dernier, Thot vous présentait la plate-forme Web-éduc, conçue par l’équipe de Jean Villardier de la Télé-université. L’auditoire a accueilli avec enthousiasme ce nouveau produit.

Nous avons rencontré plusieurs participants de l’Université de Moncton, parmi lesquels Michael Power qui a présenté : ¨Inforoutes, interfaces et encadrement des étudiants : le cas d’une université bimodale¨.

Le congrès a pris fin avec une présentation de Michel Cartier, professeur au département de communication de l’UQAM, sur l’impact des TIC sur la société, l’éducation et la culture.

Thot a aussi pris part au traditionnel souper de la FAD francophone. Nous pouvons voir, sur la photo prise à cette occasion, de gauche à droite : Daniel Richer du BTAainsi que Martine Chomienne du Centre Collégial de Formation à Distance, qui sont aussi des figures bien connues de notre journal.

Le congrès a aussi été l’occasion de nombreuses rencontres, d’échanges et de partages avec les représentants de l’industrie et des divers palliers de gouvernements qui ont à coeur la réussite de la FAD à l’aide des TIC.

Ce fut un congrès apprécié de tous : sobre, agréable, avec ce petit air de fête que procure une visite éclair de la ville de Québec, un congrès ou la publicité et le commerce ont su se faire discrets. Ils n’en ont été que plus appréciés.

Nous tenons a remercier particulièrement madame Claire Mainguy de l’Université Laval pour son travail pendant et après le congrès.

On peut retrouver un résumé de tous les exposés sur le site de l’ACÉD/CADE.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné