Articles

Le LMS, un marché en croissance

Le marché des LMS croît rapidement. Qu'est-ce qui intéresse les employeurs dans ces solutions de formation?

Par Alexandre Roberge , le 17 novembre 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 18 décembre 2013

Si le LMS (Learning Management System, ou plateforme de formation en ligne, en bon français) est un incontournable du cours en ligne dans les milieux académiques, il n'a pas fait une percée aussi remarquée dans celui de la formation professionnelle. Mais les choses sont en évolution rapide. Un nombre croissant d'entreprises en effet installent des plateformes globales, dans lesquelles elles peuvent intégrer les cours de leurs fournisseurs.

Le marché des LMS, en effet, est florissant. Selon des prévisions publiées en 2012, le marché atteindra 1,9 milliard de dollars en 2013, en augmentation de 10 % par rapport à l'année précédente. Si les grands éditeurs comme Sum Total ou SAP se taillent la part du lion, de nombreuses entreprises françaises ont aussi leur place. CrossKnowledge, e-doceo et FuturSkill, entre autres, sont 3 exemples de compagnies économiquement rentables. Et les experts soulignent qu'il y a encore de la place pour des entreprises de taille moyenne dans le secteur.

Que veulent les entreprises ?

Les solutions techniques proposant d'importantes fonctions de tracking (savoir ce que fait l'apprenant, quand, où, s'il réussit, s'il commuique avec ses pairs, etc.) sont plébiscitées. Certains cherchent même des plateformes qui leur permttraient de gérer l'ensemble du flux de production de la ressource humaine : les recrutements, la progression des carrières, la formation, etc. Le problème de ces solutions tout-en-un, c'est qu'elles sont formatées pour convenir au plus grand nombre et s'adaptent mal aux particularités de chaque entreprise. C'est pourquoi des compagnies comme CrossKnowledge mettent l'accent presque uniquement sur la formation de l'employé. Ils s'assurent, tout de même, que les modules puissent s'intégrer dans une plateforme plus globalesi cela est désiré par les employeurs.

D'autres tendances se développent dans le marché du LMS. Tout d'abord, de plus en plus de compagnies sont intéressées par le SaaS, Software as a Service ou, en français, le logiciel en tant que service. C'est-à-dire que la plateforme est installée sur des serveurs extérieurs. Tous s'en servent donc à distance. Les entreprises n'ont pas à payer de licence pour le système et ne s'occupent pas de la maintenance. En revanche, elles paient un « abonnement » pour y accéder. La tendance est encore minoritaire mais gagne du terrain. 

 

Évolutions techniques au service de la formation

L'apprentissage social (social learning) est aussi de plus en plus populaire. Certaines plateformes comme celles de SilkRoad proposent un réseau social interne associé à des outils de communication et de publication comme les wikis, forums, blogues, etc. Cette option limite le sentiment d'isolement ressenti par nombre de salariés qui suivent de la formation en ligne et valorise l'apprentissage par les pairs. Le mobile learning prend aussi une place importante. De plus en plus de salariés utilisent des tablettes et des téléphones intelligents. Conséquemment, les environnements et contenus de formation doivent pouvoir être accessibles sur les différents terminaux et adaptés à leurs particularités. Par exemple, sur les tablettes, on évitera les activités qui exigent de l'utilisateur qu'il écrive beaucoup et sur les smartphones on privilégiera la vidéo ou les courts questionnaires.

Les plateformes LMS ont donc un avenir brillant devant eux. Mais il ne s'agit pas de se précipiter sur le premier produt qui passe. Les responsables de formation doivent d'abord définir quel est le mode de formation choisi pour les colaborateurs. Bien entendu, avant d'acheter un dispositif complet et complexe, il est préférable de commencer par des modules courts et à impact limité. Et surtout, il faut instaurer une culture d'apprentissage dans l'entreprise. Car le LMS, aussi bon soit-il, ne garantit pas que les usagers seront motivés à se former si la culture d'entreprise ne les encourage pas à le faire.

Références :

Després, Jean. "Choisir un système de gestion des apprentissages (LMS)." Blogue d'Ellicom. Dernière mise à jour : 8 février 2013. http://ellicom.com/blogue/non-classe/choisir-un-systeme-de-gestion-des-apprentissages-sga/#.UolfN9I9orU.

Le Caignec, Aurélie. "Dossier: Les plateformes LMS sont-elles devenues incontournables ?" Exclusive RH. Accessed November 13, 2013. http://exclusiverh.com/dossiers/les-plateformes-lms-sont-elles-devenues-incontournables.htm#.UWOYYYHE1Gg.

Illustration : Ivelin Radkov, shutterstock

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné