Articles

Mandela : une nouvelle étoile rejoint le firmament

« L’éducation est l'arme la plus puissante que vous puissiez utiliser pour changer le monde ». Hommage à Nelson Mandela, héraut de l'éducation pour tous.

Par Philippe Menkoué , le 10 décembre 2013

L’Afrique du sud est en deuil. Le monde entier le pleure. Nelson Mandela n’est plus. Le monde vient de perdre l’une des plus grandes figures politiques et morales du XXe siècle. En passant de l’autre côté de l’histoire, l’icône de la lutte anti-apartheid laisse derrière lui un grand vide qu’il sera bien difficile de combler. Mais pour beaucoup, l’heure n’est pas aux pleurs, mais à la célébration. Célébration de sa vie si exemplaire et pleine de leçons. Célébration de l’héritage (immatériel) qu’il nous lègue. Célébration de cet homme dont la vie aura marqué l’histoire d’une pierre blanche.

Si l’on évaluait la grandeur d’un homme à sa capacité à toucher, à fédérer les uns et les autres autour de valeurs universelles, et surtout à transformer le monde qui l’entoure, il va de soi que Nelson Mandela peut être considéré comme ayant été un « grand homme ». À l’heure où les hommages au père de la nation arc-en-ciel pleuvent, il est difficile de ne pas dire ce qui n’a déjà été dit sur lui. Certes. Mais, il est encore plus difficile de s’empêcher de lui rendre un hommage à ce personnage ô combien célèbre, avocat de formation inspiré par Ghandi, vu tout l’émoi qu’il suscite à l’échelle planétaire. C’est dire ce qu’il a été, ce qu’il est désormais et sera toujours pour l’humanité toute entière.

C'est l'homme de (presque) tous les combats. Chantre de l’égalité raciale dans une Afrique du Sud minée par le régime de l’apartheid, apôtre de l’accès à l’éducation qu’il présentait comme étant la voie royale d’émancipation et d’affranchissement des hommes. Lutte contre le VIH/Sida, émancipation des femmes et tutti quanti, Nelson Mandela était de ceux-là dont on se demande parfois s’ils arrivent à trouver le sommeil. A trouver du temps pour eux-mêmes.

Il était sur tous les fronts, même si de son histoire, l’on retient surtout son engagement contre la ségrégation raciale qui a miné pendant des décennies cette Afrique du Sud multiraciale, cette nation « arc-en-ciel » comme on se plait à la nommer aujourd’hui, grâce à une force de caractère paradoxalement discrète, un courage extraordinaire et une grande humanité.

Et même s’il est surtout connu pour ses actions et son combat contre l’injustice et en faveur de la liberté et de l’égalité de tous les sud-africains, Nelson Mandela s’est tout autant engagé en faveur de l’éducation, avec la même énergie.

Des pans de son histoire méconnue

De la formation à distance dont il était l’un des pionniers en Afrique …

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, Mandela fait partie des pionniers de la formation à distance en Afrique. Et de quelle manière ? Vous interrogez-vous certainement. Alors qu’il était incarcéré à Robben Island, il avait émis le vœu avec d’autres prisonniers politiques (ses compagnons de route) de pouvoir poursuivre ses études en suivant des cours par correspondance. Vœu qui, tant bien que mal, avait finit par être exaucé, même si cela s’apparentait à un véritable challenge, comme il l’explique dans un article paru sur le site educationstate.org dans lequel il affirme par exemple que : « recevoir des livres (par exemple, ndlr) était le plus souvent très difficile. Il fallait souscrire à un abonnement dans une libraire basée en Afrique du Sud (même s’il suivait des cours de l’université de Londres, ndlr) qui aurait accepté de vous expédier les livres par la poste. Mais, à cause des dysfonctionnements du système postal, l’éloignement de l’île (Robben Island où se trouvait la prison, ndlr) et les lenteurs parfois intentionnelles des agents de la poste, les livres nous parvenaient parfois après la date à laquelle ils devaient être renvoyés à la librairie. Et lorsque c’était le cas, les gardiens de la prison se faisait un plaisir de les renvoyer immédiatement à la poste, sans même daigner te le montrer ». Sans parler des restrictions et autres interdictions auxquels ils devaient se soumettre : « certains sujets d’étude tels que la politique et l’histoire militaire étaient interdits » Bien des obstacles qui malgré tout, ne l’ont pas freiné dans ses élans. Car, comme il l’avouait lui-même il y’a quelques temps : « l’éducation est importante. Celui qui n'a pas de formation ne peut pas devenir un leader».

… à l’éducation de base, qu’il a toujours soutenue : une vraie leçon d’humanité

« L’éducation est l'arme la plus puissante que vous puissiez utiliser pour changer le monde ». C’est sans aucun doute sa phrase la plus célèbre, illustrant son engagement en faveur de l’éducation dans les pays en développement. Ambassadeur de l’Unicef et de nombreux autres organismes internationaux, Mandela a toujours su donner de son temps et de son image pour soutenir des causes nobles et justes qui pour lui étaient essentielles tant pour l’épanouissement et l’accomplissement de chaque individu que pour l’évolution du monde tout entier.

Ce que l’histoire n’a pas toujours retenu

Lui-même le disait. Il n’était ni un saint, ni un prophète. Il n’était qu’un pêcheur comme tout le monde. Avant tout, n’était-il pas humain ? C’est peut-être l’une des raisons pour lesquelles on lui a souvent et facilement pardonné certains de ses propos. Que l’on n’a pas toujours accordé de l’importance à certaines révélations ayant suscité des polémiques, qui auraient pu porter un coup sérieux à son image. Que l’on se contente aujourd’hui de sourire lorsque ses ennemis d’hier, le posent en héros. Après tout, s’il leur a pardonné, pourquoi l’histoire ne ferait pas de même ? Peut-être parce qu’on se sera fait à l’idée qu’on traine tous des casseroles. Et que la mort vient nous rappeler l’implacable condition humaine à laquelle nous tous soumis : tous les hommes, qu’ils soient exceptionnels ou pas, finissent bien par quitter cette terre un jour ou l’autre.

Quoiqu’il en soit, il reste pour beaucoup un modèle de bravoure, de persévérance et de courage. 

« Dans de cruelles circonstances,

 Je n’ai ni gémi ni pleuré.

Meurtri par cette existence,

Je suis debout bien que blessé.

En ce lieu de colère et de pleurs

Se profile l’ombre de la mort,

Et je ne sais ce que me réserve le sort,

Mais je suis et je resterai sans peur… » Disait-il dans ce poème (Invictus) de William Ernest Henley qui était sa feul-ille de route.

Et comme l’a affirmé Vincent Peillon, le ministre français de l’éducation : « Ses engagements nous donnent à tous une leçon politique, une leçon de vie et une leçon d'histoire. Il revient à chacun d'entre nous de transmettre la mémoire de cet engagement dont la portée est universelle » car, le plus important c’est que, comme le disent si bien les anglo-saxons : « his legacy still lives on ».

Va retrouver les autres Ghandi et Martin Luther King qui t’aideront certainement à ne pas te sentir seul dans l’au-delà. Un repos bien mérité pour toi qui a consacré une bonne partie de ta vie aux « autres ». Désormais, ce sont ces « autres » qui continueront de lui rendre indéfiniment hommage. Car, pour nous, il est entré dans l’histoire depuis fort longtemps.

Dommage que ces funérailles ne deviennent, comme le souligne Michel Collon traduisant un article de Matt Carr « un "Regarde-qui-est-là !” des personnalités obscurcissant le combat qu’il a mené. »

 

Références :

- Nelson Mandela On Education: Robben Island Distance Learning; Education State. Publié le 06 décembre 2013. Lien : www.educationstate.org/2013/12/06/nelson-mandela-education-robben-island-distance-learning/

-  Slate Afrique, in Nelson Mandela plaide pour l’éducation, Slate Afrique. Publié le 04 août 2012. Lien : www.slateafrique.com/92249/nelson-mandela-images-inedites-education-afrique-du-sud

-  Kaczynski, Andrew in 7 Nelson Mandela Quotes You Probably Won’t See In The U.S. Media, BuzzFeed Politics. Publié le 06 décembre 2013. Lien: http://www.buzzfeed.com/andrewkaczynski/7-nelson-mandela-quotes-you-probably-wont-see-in-the-us-medi

- Naipaul, Nadira in How Nelson Mandela betrayed us, says ex-wife Winnie, London Evening Standard. Publié le 08 mars 2010. Lien : http://www.standard.co.uk/news/how-nelson-mandela-betrayed-us-says-exwife-winnie-6734116.html

- Bressol, Thierry in La France était le meilleur soutien de l’apartheid en Afrique du Sud, Actualités du droit. Publié le 29 juin 2013. Lien : http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2013/06/29/la-france-etait-le-meilleur-soutien-de-l-apartheid-en-afriqu.html

- Extrait du poème Invictus de William Ernest Henley, traduction tirée du film éponyme de Clint Eastwood (2009).

- Peillon, Vincent in Déclaration du Conseil supérieur de l'éducation en hommage à Nelson Mandela, Communiqué de Presse. Publié le 06 décembre 2013. Lien : http://www.education.gouv.fr/cid75571/declaration-du-conseil-superieur-de-l-education-en-hommage-a-nelson-mandela.html

photo : Debris2008 via photopin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné