Articles

Les photos banales, c'est fini !

Les photographes en ligne vous disent comment donner de la personnalité à vos photos

Par Christine Vaufrey , le 17 décembre 2013 | Dernière mise à jour de l'article le 05 février 2014

Voyages, fêtes de famille, moments entre amis, constituent des occasions photographiques surinvesties. On prend des photos souvenirs, pour les partager avec ceux que l'on aime... et pour les déposer sur Facebook ou Instagram. 

Instagram justement, a développé une pratique photographique spontanée et quotidienne, notamment chez les jeunes. Cette fois, il ne s'agit plus seulement de conserver la trace d'un moment agréable ou exceptionnel ("regardez, j'étais là"), mais aussi de faire de "belles" photos, grâce à la batterie d'effets qui sont livrés avec l'application.

Mais la notion de "belle" photo est problématique. Ce qui est beau à mes yeux peut sembler affreux à ceux de mon voisin, ou tout simplement banal, sans intérêt. Mon jugement personnel sur mes prises de vues évolu avec le temps : beau un jour, beau toujours ? Pas du tout. Car mon oeil évolue au fil de ma pratique et de ma consultation des photos des autres. De plus, le temps fait son oeuvre : la photo d'un moment exceptionnel est estimée exceptionnelle elle aussi; mais quelques jours ou mois plus tard, à mesure que s'atténue le souvenir, elle risque fort de perdre de ses couleurs, et de sombrer dans la catégorie des photos banales.

Comment ne pas faire de photos banales ? On peut certes se fier à son propre jugement ou à celui de personnes en qui l'on a confiance. On peut également, en complément, prendre conseil auprès de photographes qui distribuent de judicieux conseils en ligne. Voici une sélection de billets qui méritent de figurer à côté de votre appareil. 

 

Les sujets et effets trop exploités

Sur le blog Expert Photography, on trouvera 10 sujets et effets vus et revus, qui ne semblent exceptionnels qu'à condition de rester aveugle à tout ce que la toile nous propose comme galeries photographiques personnelles. Couchers de soleil, fleurs, animaux familiers, seraient ainsi des sujets à bannir. Le contre-jour, le passage systématique au noir et blanc, le vieillissement artificel des clichés grâce aux effets ad hoc, aussi. Oubliez également le HDR (High Dynamic Range), le cadre et la sgnature, le texte intégré à l'image, ou le vignettage artificiel. Tout ça fait cheap, copié-collé, ringard. Zut, êtes-vous en train de vous dire; et moi qui étais tellement fièr(e) de la photo de ma petite soeur dans les rochers, dans les tons sépias, avec juste une touche de rouge sur son pull... Ne sombrez pas dans la mélancolie pour autant : si cette photo vous plaît, conservez-la ! Evitez seulement de la considérer comme une oeuvre d'art digne de figurer au panthéon de la photographie contemporaine... 

 

Toutes les situations sont intéressantes !

Sur Darth's Blog, "Le couteau suisse de la photo" (son auteur est effectivement suisse, et enseigne la photo), voici un excellent billet intitulé "Photo: encore un sujet banal..." qui décrit parfaitement le cheminement du photographe amateur qui devient de plus en plus exigeant avec lui-même mais ne sait pas toujours comment s'y prendre. Il risque fort alors de se détourner des sujets qui lui semblent sans intérêt, ainsi que nous y invite précisément Expert Photography. Erreur ! nous dit Darth. La banalité ne tient pas au sujet, mais à l'état d'esprit qui préside à la prise de vue... Pour faire de bonnes photos en toutes circonstances il faut considérer chaque occasion comme un défi : 

"Il faut donc voir les repas de famille, les sorties entre amis et toutes situations banales comme un défi pour votre âme de photographe :

Tirer de cet instant une photo digne d’intérêt !

Nous avons maintenant un but, un challenge, un défi à relever, il va donc falloir être à la hauteur de la tâche que nous nous sommes  imposée !

Car il est facile de jouer les blasés en décidant quel sujet mérite ou non son attention de photographe, mais cela devient bien plus difficile quand on s’impose de réussir une photo quel que soit le sujet !"

Darth préconise de passer un "contrat" avec soi-même lorsque 'lon saisit l'appreil : je vais faire une bonne photo, comme si je répondais à une commande. Il conseille également de se fixer des objectifs : je vais réussir deux portraits, une scène d'ambiance, etc.

Laurent Breillat, auteur du blog Apprendre la photo, raisonne de la même manière : mettez-vous en mode projet, ayez une idée en tête, une intention, avant de prendre votre photo. Et demandez-vous aussi ce que vous souhaitez faire passer, à travers votre photo : 

"Quand vous déclenchez, demandez-vous donc pourquoi vous voulez fixer ce moment sur le capteur. Qu’est-ce que vous voulez représenter, qu’est-ce que vous voulez que le spectateur ressente en regardant votre image ?"

Car une photo est faite pour être regardée, et de préférence par un autre que vous... Les capacités des cartes mémoire, la suppression du coût financier du tirage et la facilité de prise de vue des appareils numériques en mode automatique nous ont fait oubier cette évidence : on shoote, on mitraille, et on laisse tout ça dormir sur un disque dur d'ordinateur - ou même sur la carte elle-même. Or, comment s'améliorer si on ne confronte pas ses photos au regard des autres ? 


S'inspirer des meilleurs

Autres conseils chez l'auteur du blog Kungfu-Photo, dans le billet "Comment arrêter de faire des photos banales ?" :

- Stimulez votre inspiration et affûtez votre regard en consultant des sites et revues (une courte liste est fournie) qui présentent des photographes de talent.

- Allez faire des photos avec un photographe meilleur que vous.

On retrouve là toutes les vertus de l'apprentissage par imitation et fréquentation des "maîtres", tel qu'il est pratiqué depuis la nuit des temps dans les métiers artisanaux. Ne craignez pas que votre "maître" refuse de vous accompagner : les gens adorent partager leur expérience et être reconnus comme des références.

Munis de tous ces bons conseils, vous allez aborder vos prochaines occasions de prise de vue avec un oeil neuf. Vous ferez des photos plus intéressantes et parmi celles-ci, vous opérerez une sélection minutieuse avant de poster vos clichés sur vote mur ou sur un site spécialisé. Passé le moment du partage de souvenirs qu réclame une mise en ligne immédiate, ne vous pressez pas pour poster vos meilleurs clichés : en vous éloignant du moment de la prise de vue, vous gagnerez en objectivité. Et vous offrirez alors un beau moment photographique à vos amis et contacts, générant ainsi une estime bien méritée.

Références : 

Expert Photography. "Are You Still Making These 10 Photography Clichés?" Expert Photography. 11 juillet 2011. http://www.expertphotography.com/top-10-photography-cliches-you-should-avoid-to-improve-your-photography/.

Darth. "Photo : encore un sujet banal...". Darth's blog - Le couteau suisse de la photo. 11 mars 2013. http://blog.darth.ch/2013/03/11/photo-encore-un-sujet-banal/

Breillat, Laurent. "Construisez des images plutôt que de prendre des clichés." Apprendre la photo ensemble pas à pas. Consulté le 17 décembre 2013. apprendre-la-photo.fr/construisez-des-images-plutot-que-de-prendre-des-cliches/.

Rodolphe. "Comment arrêter de faire des photos banales?" Kungfu-Photo | Apprendre la photo avec les ninjas. Consulté le 17 décembre 2013. http://www.kungfu-photo.com/comment-arreter-de-faire-des-photos-banales.

photo : Automania via photopin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné