Articles

Pour les ados, Facebook ça craint!

10 ans après sa création, le réseau Facebook a une fréquentation importante, mais est déserté par ceux qui ont fait son succès : les adolescents

Par Alexandre Roberge , le 12 janvier 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 12 février 2014

Voici 10 ans, les jeunes ont été les premiers utilisateurs de Facebook. Alors que le réseau social n'était qu'un vague concept dans un Web 2.0 naissant, les plus jeunes se créaient déjà des groupes d'amis et se partageaient des images, des liens, etc. Et ce, même sans avoir l'âge requis pour être admissible au site (13 ans et plus). Au point où bien des adultes étaient inquiets de voir les enfants passer leur temps sur le site créé par Mark Zuckerberg.

Puis, les adultes se sont intéressés au réseau, s'apercevant qu'il s'agissait d'un excellent moyen de rester en contact avec des membres de la famille, des collègues ou d'anciens camarades. Sans compter qu'il s'agissait d'un bon moyen de superviser la vie des enfants... L'arrivée des jeux « free-to-play » chronophages ont accentué l'affluence sur le site et l'ont propulsé jusqu'à son entrée en Bourse, confirmant l'avenir financier du réseau. Et pourtant, un groupe important est en train de délaisser Facebook : ceux qui ont contribué à son succès, les jeunes.

Ce n'est plus cool depuis que papa y est

Les résultats d'une étude menée par Global Social Impact montrent que les jeunes de 16 à 18 ans n'ont plus qu'un faible intérêt pour Facebook. Beaucoup y sont encore, mais uniquement pour communiquer avec les membres plus âgés de leur famille. Assez paradoxal de voir que ce sont ceux qui descendaient en flammes le réseau qui, aujourd'hui, supplient les plus jeunes d'y rester.

Et c'est d'ailleurs un des points marquants pour les chercheurs et analystes. En effet, si Facebook avait un intérêt lorsque papa critiquait ce réseau qu'il ne comprenait pas, il devient moins intéressant quand celui-ci se met à commenter régulièrement les statuts... Être sur Facebook n'a donc plus la cote chez les adolescents. La plupart de ceux qui ont été interrogés ne veulent même plus y être associés.

Mais au-delà du phénomène de rébellion, qu'est-ce qui explique ce décrochage de la jeunesse envers le réseau social ? Pourquoi préfèrent-ils Tumblr à Facebook? Parce que les réseaux comme Twitter, Snapchat, Tumblr, Instagram ou Whatsapp ont des fonctionnalités plus simples à utiliser et rapides, correspondant davantage au rythme de vie de cette génération.

Certes, les jeunes admettent que Facebook offre plus de fonctions pour trier les images, créer de superbes albums ou gérer les groupes d'amis. Mais ces fonctionnalités ne les intéressent pas. Ils préfèrent s'envoyer des messages rapides sur Whatsapp et se partager des gazouillis durant leurs émissions de télé favorites plutôt que de communiquer sur l'interface léchée du réseau de Mark Zuckerberg.

Des revers en série

En plus de ne plus être au goût des ados, le réseau a essuyé de nombreux revers dans les dernières années. Déjà, l'acquisition du concurrent, Twitter, a échoué. Pis encore, à la fin de 2013, les administrateurs de Facebook n'ont pas réussi à obtenir SnapChat malgré une offre de 3 milliards de dollars. Pour le jeune PDG qui a inventé l'application, s'associer au réseau social n'avait aucun réel intérêt.

Un insuccès qui fait mal puisque comme l'explique cet article, Facebook désirait ardemment se procurer cette gazelle qui se fait une place de choix dans le cœur des jeunes internautes. Ce qui aurait provoqué un possible retour au bercail de cette tranche d'âge.

De plus, les derniers projets de Facebook tentant de reproduire de nouvelles tendances du Web ont subi de nombreux échecs. Par exemple, le réseau a voulu créer sa propre version de Pinterest, mais l'idée a rapidement été abandonnée. Facebook a tenté aussi de développer le marché du mobile, allant jusqu'à changer son interface. Un geste qui n'a pas plu, car comme l'explique cet expert, les internautes ne sont pas toujours friands de changements radicaux sur leurs sites favoris. De plus, d'autres réseaux se sont avérés plus rapides et efficaces que Facebook sur les téléphones mobiles.

Est-ce donc à dire que le réseau est condamné à mort ? Il serait présomptueux de l'affirmer. Par contre, le réseau a visiblement des devoirs à faire pour redevenir un site cool auprès des plus jeunes. Toutefois, trop se tourner vers la jeunesse pourrait aliéner la grande masse d'usagers plus âgés. Un dilemme de taille pour un réseau devenu, peut-être, trop mature pour les adolescents.

Illustration : aflutter via photopin cc

Références :

Aubert, Pierrick. "Tumblr dépasse Facebook chez les 13-25 ans." ZDNet. Dernière mise à jour : 12 janvier 2013. http://www.zdnet.fr/actualites/tumblr-depasse-facebook-chez-les-13-25-ans-39786213.htm.

Deniaud, Cédric. "Pourquoi Facebook propose de racheter Snapchat pour 3 milliards de dollars ?" Cédric Deniaud. Dernière mise à jour : 15 novembre 2013. http://cedricdeniaud.net/2013/11/15/facebook-rachat-snapchat-3-milliards/.

rts.ch. "Facebook dépasse les attentes mais attire moins les jeunes." Dernière mise à jour : 31 octobre 2013. http://www.rts.ch/info/sciences-tech/5337349-facebook-depasse-les-attentes-mais-attire-moins-les-jeunes.html.

Atlantico.fr. "Facebook est-il déjà mort ?" Dernière mise à jour : 16 mars 2013. http://www.atlantico.fr/decryptage/facebook-est-deja-mort-eric-delcroix-663775.html.

Lefebvre, Arnaud. "Pour les jeunes, Facebook est 'mort et enterré'." Express.be. Dernière mise à jour : 30 décembre 2013. http://www.express.be/business/fr/technology/pour-les-jeunes-facebook-est-mort-et-enterre/200440.htm.

Rusli, Evelyn M., and Douglas MacMillan. "Snapchat Spurned $3 Billion Acquisition Offer from Facebook." WSJ.com. Dernière mise à jour : 13 novembre 2013. http://blogs.wsj.com/digits/2013/11/13/snapchat-spurned-3-billion-acquisition-offer-from-facebook/?mod=WSJ_hpp_LEFTTopStories.

Sparkes, Matthew. "Facebook is 'dead and buried', replaced by simpler networks, study finds." The Age. Derière mise à jour : 28 décembre 2013. http://www.theage.com.au/digital-life/digital-life-news/facebook-is-dead-and-buried-replaced-by-simpler-networks-study-finds-20131228-300f7.html.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné