Articles

Scénarisation pédagogique, 2e partie : le séquençage

Le séquençage permet de définir les objectifs d'apprentissages du grain pédagogique

Par Élodie Lestonat , le 15 janvier 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 18 février 2014

Si la définition de l’objectif pédagogique doit être pensée de façon globale par les pédagogues et mobiliser leur réflexion en amont de la conception du dispositif de formation, il leur est aussi nécessaire de compléter leur analyse avant d’aller plus avant dans le processus de conception.

Sans qu’il y ait lieu à ce stade de fixer dans le détail les contenus, le concepteur pédagogique fixe tout d’abord les thèmes sur lesquels porte la formation puis les niveaux (séquences, activités, ateliers,..) pour lesquels il veille à déterminer les objectifs d’apprentissage. L’ensemble de ce travail constitue le séquençage.

 

 L’analyse des thèmes de la formation, un travail collaboratif

 Cette analyse se fait le plus souvent de façon collaborative entre le concepteur pédagogique et des experts de la matière afin d’assurer la cohérence de l’ensemble de la formation. Cette collaboration permet d’élaborer un premier travail de séquençage et une structure commune aux différents modules voire aux différentes séquences. C’est alors l’occasion d’échanger sur les pratiques pédagogiques, les méthodes, les outils utilisés et les contraintes à intégrer.

 À cette occasion, une première homogénéisation sur les modèles pédagogiques à envisager peut être établie. Ceci déroutera dans un premier temps certains professeurs habitués à utiliser principalement une démarche déductive et des méthodes expositive et démonstrative [1]. Faut-il alors repenser les fondamentaux de la pédagogie ? Sans aller aussi loin, l’introduction des technologies dans la FOAD nécessite tout au moins de les « réinterroger ». Des innovations pédagogiques seront alors attendues afin de reconsidérer la transmission des savoirs et des capacités/compétences.

 Ce travail est relativement aisé lorsque les concepteurs pédagogiques prennent appui sur un référentiel de formation préalablement élaboré lors de la définition du dispositif ou encore lorsqu’il s’agit de programmes de l’Education nationale.

 

Le séquençage, un travail pédagogique approfondi

Le pédagogue détermine l’ensemble des objectifs d’apprentissage répondant à l’objectif général de la formation. Les objectifs sont ensuite organisés. Cette phase de séquençage est le fruit d’une collaboration entre pédagogues afin de vérifier que l’ensemble des objectifs préétablis ont bien été balayés dans les différents modules au cours de la formation.

À chaque séquence correspond généralement un objectif d’apprentissage. On observe cependant qu’une pluralité d’objectifs est à atteindre lors d’une séquence. Le choix de l’une ou de l’autre option varie alors selon la formation et le public auquel elle s’adresse. Ainsi dans le cadre de formations universitaires il est difficile de se limiter à un seul objectif car les étudiants doivent bien souvent mobiliser, au-delà des savoirs, plusieurs compétences/capacités observables : il n’est pas rare qu’au cours d’une même activité, un étudiant soit amené à appliquer, analyser et synthétiser.

Les objectifs sont donc multiples. Le pédagogue confronté à cette diversité peut se tourner vers le travail réalisé par Bloom [2] qui propose une démarche par niveaux et identifie différents objectifs éducationnels. On trouve aujourd’hui une multitude de publications à ce sujet explicitant les niveaux taxonomiques et les activités pouvant y répondre (voir références).

Il convient ensuite d’organiser les objectifs d’apprentissage. La méthode la plus utilisée est celle des prérequis qui se base sur une hiérarchie entre les objectifs d’apprentissage. Nous n’ouvrirons pas le dialogue sur ce point, car il existe d’autres méthodes qui peuvent aussi convenir pour les organiser. Le livret sur la conception d’un cours à distance proposé par la FAO est assez riche dans l’explication des méthodes convenant à certaines situations. 

 

Un objectif pour chaque grain pédagogique

Que l’objectif d’apprentissage soit unique ou multiple au niveau de la séquence n’est pas un réel problème. En effet, les pédagogues veilleront à ce que l’activité pédagogique, elle, ne se limité qu’à un seul objectif d’apprentissage. On en vient alors à la notion de grain pédagogique, qui est dans le jargon de la formation à distance une unité pédagogique minimale.

Le résultat du séquençage est d’aboutir à une structure de cours où chaque grain correspond à un objectif d’apprentissage précis et contribue à la réalisation de l’objectif pédagogique général de la formation.

L’ensemble de ce travail de séquençage est complété nécessairement par les stratégies en matière de pédagogie. Les outils numériques, l’évaluation et les modalités d’accompagnement n’en sont que la continuité logique. Parallèlement le séquençage est aussi utile pour la conception de la structure du site ou la plateforme sur lesquels la formation est mise à disposition.

On ne saurait que conseiller au concepteur pédagogique et à l’expert en la matière de figer sous forme de plan détaillé l’ensemble du séquençage. Ce document synthétique servira de plan directeur à la conception du curriculum et une meilleure compréhension de l’architecture globale du cours par les autres acteurs de la conception et du développement du dispositif de formation.

 


[1] Mini guide pédagogique sur les courants, les démarches et les méthodes pédagogiques : http://www.foad-spirit.net/pedagogie/mini1.pdf

[2] "Benjamin Bloom, (21 février 1913 - Chicago13 septembre 1999) est un psychologue américain spécialisé en pédagogie. Il était également professeur, chercheur, éditeur littéraire et examinateur en éducation. Il est surtout connu pour ses importantes contributions au classement des objectifs pédagogiques et pour sa taxonomie de Bloom, utile pour évaluer la progression de l'apprentissage". Source : Wikipedia, article "Benjamin Bloom" : http://fr.wikipedia.org/wiki/Benjamin_Bloom

FAO : "Méthodologie pour le développement de cours e-learning". 2012. Page de téléchargement du guide complet : http://www.fao.org/docrep/015/i2516f/i2516f00.htm 
Deuxième partie du guide : "Concevoir un cours e-learning" (pdf) : http://www.fao.org/docrep/015/i2516f/i2516f01.pdf

Référence :

Carrefour technopédagogique. "Taxonomie de Bloom simplifiée." 6 septembre 2011.
http://reptic-crla.collanaud.qc.ca/carrefour/spip.php?article41.

Illustration : DT10, Shutterstock.com

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné