Articles

Publié le 04 février 2014 Mis à jour le 04 février 2014

A quoi ressemble la vie d’un enseignant à la retraite au Cameroun ?

«La retraite est le chemin le plus court pour... »

Portrait of senior - ShutterStock - Diego Cervo

Si sous d’autres cieux, la retraite est généralement accueillie avec soulagement et le plus souvent attendue avec impatience, au Cameroun, ce n’est presque jamais le cas.

Supposée marquer le début d’une vie au calme et sereine la plupart du temps, ici elle semble plutôt marquer le début d’un parcours du combattant, un moment que beaucoup appréhendent. Ceux qui (fatalement) y accèdent, s’attèlent chacun par la suite à gérer leur temps « libre » du mieux qu’ils le peuvent certes, mais surtout selon les moyens dont ils disposent. Reconversion, continuité, désœuvrement et j’en passe, les options ne manquent pas, mais les quotidiens des enseignants camerounais à la retraite semblent tous se ressembler.

D’abord essayer de s’accrocher à tout prix

La retraite n’augure pas toujours des jours meilleurs pour nombre de camerounais, toutes professions confondues. Car, si dans des pays dits développés comme la France, le niveau de vie des retraités est à peine inférieur à celui des actifs, au Cameroun, comme dans la plupart des pays de la sous-région, l’écart est abyssal. Et la vie d’un enseignant retraité en particulier n’a rien pour faire rêver. Conscients de cet état de choses, nombreux sont ceux qui usent de tous les moyens (parfois illégaux), pour repousser au maximum la date de leur mise en retraite.

Des enseignants des universités qui font « des mains et des pieds pour passer maîtres des conférences, question de s’adjuger un bonus de cinq ans supplémentaires dans la fonction publique » ou des jeunes enseignants (d’école ou de lycée) qui produisent de faux documents (pas toujours détectés) falsifiant leur date de naissance question de réduire leur âge réel et de gagner en année de travail, les subterfuges auxquels ont recours les enseignants camerounais pour retarder l’échéance de la retraite sont légion. Mais, lorsqu’inévitablement ils y accèdent, une toute autre vie commence.

Une nouvelle vie …

Rares sont les fonctionnaires (tous métiers confondus) qui semblent avoir préparé leur retraite au Cameroun. Si la plupart d’entre eux optent pour aller s’installer dans leur village natal et s’adonner à l’agriculture le reste de leur vie ; il y en a qui, tant bien que mal, se reconvertissent dans des domaines bien différents. Certains se lancent ainsi de nouveaux défis, s’essayent dans la politique, se consacrent au « social » ou à d’autres passions (pour ceux qui s’offrent le luxe d’en avoir) par exemple. Et bien sûr, on en dénombre qui continuent à pratiquer ce métier qu’ils ont tant aimé, et mettent leurs longues et riches expériences au service d’établissements privés, dont le fonctionnement ne respecte pas toujours les normes imposées par l’Etat. Mais, avant de pouvoir retrouver cette sérénité, ils doivent surmonter de nombreux obstacles.

…  dont les débuts ne sont pas toujours rose

Car la mise en retraite d’un enseignant, quel que soit son grade et / ou son ancienneté marque généralement le début de sa fin. Le début d’une vie de galérien, la fin d’une vie passée au service de l’Etat dont ils sont, presque tous, toujours fiers.

Cependant, « l’accès aux droits relatifs au départ en retraite, s’apparente parfois à un chemin de croix » comme le souligne Makeda Gnotuom. Lourdeurs et tracasseries administratives sont généralement pointées du doigt. Le secrétaire exécutif de l’Association des Retraités de la Fonction Publique du Cameroun (AREFOP) affirmait d’ailleurs à ce propos  en 2009 qu’au Cameroun, « la retraite est le chemin le plus court pour mourir ». Deux années plus tard, lassés par l’inertie du gouvernement face à leurs nombreuses doléances, les retraités de la fonction publique camerounaise, adressaient, par le biais de leur, un mémorandum au président de la République, interpellant ainsi une énième fois, le gouvernement sur les conditions de vie de ces personnes ayant parfois consacré l’essentiel de leur vie à travailler à bâtir ce pays. L’amélioration des politiques spécifiques au traitement des dossiers relatifs à leur départ à la retraite, figure toujours au rang de leurs revendications qui, peut-on espérer, finiront par être entendues.

La mise en retraite marque ainsi le début d’un calvaire pour nombre d’enseignants au Cameroun. Cependant, loin de les consoler, le sort réservé à certains hauts fonctionnaires de l’Etat, prouve, si besoin est, qu’ils ne sont pas les seuls à se sentir lésés.

 

Références :

- La Tribune in Le niveau de vie des retraités à peine inférieur à celui des actifs, latribune.fr. Publié le 17 janvier 2014. Lien : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140117trib000810141/le-niveau-de-vie-des-retraites-a-peine-inferieur-a-celui-des-actifs.html

- Ondoa, Cyr in Cameroun : départ à la retraite, on se débrouille comme on peut ; Camer.be. Publié le 04 décembre 2012. Lien : http://www.camer.be/index1.php?art=23013&rub=11:1

- Gnotuom, Makeda Lydie in La retraite au Cameroun est le chemin le plus court pour mourir ; JournalDuCameroun.com. Publié le 22 octobre 2009. Lien : http://www.journalducameroun.com/article.php?aid=3065

 - Kongou, R. et Ngo Mayag, M. In Contestation: Des retraités adressent un mémorandum à Paul Biya ; Mutations. Publié le 24 janvier 2011. Lien : http://www.cameroon-info.net/stories/0,27969,@,contestation-des-retraites-adressent-un-memorandum-a-paul-biya.html

- Mana, Haman in Cameroun - Gabriel Louis Djeudjang: Le jour où la magistrature camerounaise a perdu son honneur ; Quotidien Le Jour. Publié le 31 janvier 2014. Lien : http://www.cameroon-info.net/stories/0,57811,@,cameroun-gabriel-louis-djeudjang-le-jour-ou-la-magistrature-camerounaise-a-perdu.html


Mots-clés: Vie Départ À La Retraite Education Nationale Enseignants Fonction publique Impatience Cas Soulagement Cieux

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !