Articles

Le jeu comme support au contrat de génération en entreprise

L'intégration des jeunes travailleurs est primordiale. Et si elle passait par le serious game?

Par Alexandre Roberge , le 23 février 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 26 mars 2014

Chaque génération qui entre sur le marché du travail pose des questions sur les méthodes de travail et interpelle les entreprises. Or, les responsables des ressources humaines en sont bien conscients : au-delà de la formation initiale et des premières expériences détaillées dans les CV, il convient dans un recrutement de percevoir comment les nouveaux vont s'intégrer aux équipes et s'ils vont facilement épouser la culture maison. Pour relever ce défi, tous les moyens sont bons, surtout ceux qui sont en phase avec les habitudes des candidats. La génération des jeunes employés est celle du divertissement électronique, de l'avènement d'Internet; bref, de l'interaction.

C'est pourquoi le spécialiste des serious games Olivier Mauco estime que ce sont les jeux qui permettront de donner corps au « contrat de génération », mesure publique française importante d'aide aux entreprises pour faciliter l'embauche de jeunes salariés.  

Des exemples probants

Nous en avons parlé souvent ici : le jeu sérieux, lorsqu'il est bien conçu, transmet des connaissances, dévoile des compétences et amuse en même temps. Pour en connaître plus sur une culture d'entreprise, le jeu est donc un fantastique outil de recrutement et d'intégration. Même s'il a désormais plus de 4 ans, Reveal de L'Oréal reste le modèle de jeu de recrutement le plus cité sur Internet. Parce que le jeu faisait bien comprendre aux joueurs les tâches d'un employé dans la célèbre firme de produits cosmétiques. Quant à l'entreprise, cela lui donnait l'occasion d'identifier qui possédait la philosophie et l'éthique de travail recherchés. La multinationale utilise aussi à l'interne un jeu intitulé Brandstorm qui permet une meilleure intégration des nouveaux venus.

Depuis 4 ans, les serious games de recrutement se sont additionnés, comme l'expose ce livre blanc de RegionsJob publié à la fin de l'année 2013. Hellopolys d'Orange a, dans une certaine mesure, donné aux internautes un aperçu des missions de la compagnie et de ce qu'elle cherche à accomplir dans le domaine des télécommunications. Accenture, firme de conseillers spécialisés, se retrouvait souvent devant des candidats qui n'avaient pas la moindre idée des tâches des consultants. Le jeu sérieux lui a permis d'informer les nouveaux venus et de mieux les intégrer au sein de la force de travail. L'assureur Allianz propose de son côté un jeu pour tous les internautes afin de savoir s'ils sont en mesure d'être des conseillers en patrimoine.

Des concours sont organisés pour dénicher les talents dans certains métiers, comme les développeurs informatiques et les ingénieurs. RegionsJob propose ainsi Battle Dev, un concours de programmation en ligne basé sur des rencontres entre informaticiens et entreprises, qui se traduiront éventuellement en embauches. La SNCF, de son côté, propose des défis en jeux avec son « Défi ingénieurs » qui en est à sa deuxième version. Une série de jeux qui peut amuser le grand public, mais qui permet surtout à la société des chemins de fer de dénicher les ingénieurs astucieux, surtout s'ils se connectent avec leur compte LinkedIn.

Pour les gros budgets uniquement

Bref, le jeu est un excellent moyen de préparer les diplômés à la réalité professionnelle et pour les milieux de travail, de trouver des salariés compétents et de les intégrer à leurs équipes. N'oublions pas en revanche que le jeu est, certes, formateur, mais qu'il doit idéalement être accompagné d'un module de formation complémentaire. Toutes les réalités et compétences ne peuvent être testées dans le jeu lui-même.

Autre problème : développer un jeu d'intégration reste cher. Les prix baissent mais malgré tout, ne sont pas encore à la portée de toutes les entreprises. Ce qui peut expliquer pourquoi, malgré une perception globalement favorable à son sujet, le serious game demeure une solution marginale pour les ressources humaines. Une multinationale comme L'Oréal a pu se permettre de développer son propre jeu. Mais pour les plus petites entreprises...

Alors, le jeu sérieux comme support du contrat de génération entre les entreprises et les nouveaux travailleurs? Une idée séduisante, mais dont on ne sait comment elle se développera. Néanmoins, l'intérêt est de plus en plus grand dans le milieu des ressources humaines. Une opportunité que les développeurs de serious games sont certainement prêts à saisir.

Illustration : Défi ingénieurs, SNCF

 

Références :

Allianz Expérience. Consulté le 19 février 2014. http://www.allianz-experience.fr/.

RegionsJob. "Battle dev : Concours de programmation en ligne dédié aux codeurs informatiques." Consulté le 19 février 2014. http://www.regionsjob.com/battledev/.

SNCF. "Défi Ingénieur." Consulté le 19 février 2014. https://defi-ingenieurs.sncf.com/index.html.

Mauco, Olivier. "Serious games : et maintenant, l’intégration des nouveaux salariés." ManpowerGroup. Dernière mise à jour : 25 novembre 2013. http://www.manpowergroup.fr/serious-games-et-maintenant-lintegration-des-nouveaux-salaries/.

Prevot, Florine. "Le Serious Game chez Accenture, c’est du sérieux !" Recrut.com. Dernière mise à jour : 9 juillet 2013. http://www.recrut.com/article/Le_Serious_Game_chez_Accenture_c_est_du_serieux_1579.

Terrafemina. "Recrutement : l'esprit corporate plus important que le CV." Dernière mise à jour : 20 mai 2013. http://www.terrafemina.com/emploi-a-carrieres/actu/articles/25911-recrutement-lesprit-corporate-plus-important-que-le-cv.html.

Ropars, Fabian. "Défi Ingénieurs 2 : la nouvelle version du serious game de la SNCF - Le blog du Modérateur." Le blog du Modérateur. Dernière mise à jour : 23 janvier 2014. http://www.blogdumoderateur.com/defi-ingenieurs-serious-game-sncf/.

Triquet-Guillaume, Martine. "Un livre blanc sur les serious games dans le recrutement." 01Business. Dernière mise à jour : 3 décembre 2013. http://pro.01net.com/editorial/609500/un-livre-blanc-sur-les-serious-games-dans-le-recrutement/.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné