Articles

Fin de contrat : le cours ultime

S’éclater une dernière fois - Un cadeau de séparation original pour les professeurs.

Par Denys Lamontagne , le 24 février 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 26 mars 2014

Anne Ulmer à Vienne - Photo Rachel Ann Ewing - Http://insidehighered.com

Il existe plusieurs moyens de stimuler la créativité dans une institution. Par exemple, Google a longtemps offert le vendredi après-midi à ses employés pour qu'ils travaillent sur des projets hors de leur champ de pratique normal.  Walt Disney réservait deux semaines par année aux dessinateurs pour qu'ils créent des oeuvres sans contraintes. Évidemment, pour s'offrir ce luxe il faut jouir d'une certaine prospérité, mais il semble bien que ce genre de pratique entretienne la prospérité.

À l’aube de la retraite, le meilleur présent à offrir à un professeur passionné n’est probablement pas de nature matérielle mais plutôt lié à sa passion.  S'il s'agit d'un professeur qui aime enseigner, la plus belle marque de reconnaissance pourrait bien être la possibilité pour lui de donner le cours de ses rêves, dans les conditions idéales, ou encore de contribuer à la transmission à ses successeurs des choses qu’il considère comme les plus importantes, l’oeuvre dans laquelle il s’est investi sans compter et qu'il espère voir perdurer.

C’est l’approche qu’a choisi le Collège Carleton au Minnesota.

 

Mon cours de rêve

L'an passé, un professeur d’anthropologie a choisi de créer un cours sur «l’anthropologie de l’humour», qui non seulement a connu un grand succès mais qui continue d’être enseigné après son départ ! Pourtant, en dehors de ce cadre permissif, jamais les autorités n’auraient osé proposer un tel sujet.

Dans un autre cas un professeur d’allemand a voulu amener ses étudiants à Vienne, chose qui ne s’était plus faite depuis huit ans pour des raisons budgétaires. Une autre a choisi de co-enseigner une dernière fois son cours favori en archéologie alors qu’il était prévu qu’il soit abandonné. Suite à cette expérience, il sera finalement intégré dans le département de géologie.

Bien sûr les professeurs à l'aube de la retraite sont souvent conservateurs, mais offrir aux plus enthousiastes d'entre eux la possibilité de faire quelque chose d'absolument inhabituel ou estimé irréaliste peut non seulement réanimer une joie créative mais aussi apporter à l’institution un enrichissement de grande valeur sous forme d’un projet ultime qui couronne une carrière d'enseignement, un point culminant qui autrement n'aurait jamais été posé et serait demeuré à l'état de souhait nostalgique.

La politique institutionnelle considère plusieurs possibilités de «cours culminant», à négocier avec le doyen. Ce peut être un cours sur un sujet spécial, un cours interdisciplinaire ou enseigné en équipe, un projet créatif, en fait n’importe quoi qui comporte un peu d’audace et de passion.

Offrir carte blanche constitue probablement une de plus belles marques de confiance et de reconnaissance.

Références

Swan Song - par Colleen Flaherty - Inside Higher Education - Février 2014
http://www.insidehighered.com/news/2014/02/04/carleton-offers-retiring-professors-opportunity-teach-dream-course

Carleton College - http://www.carleton.edu/

Dean of the College Office - Retirement
http://apps.carleton.edu/campus/doc/faculty_resources/retirement/

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné