Articles

Université de Yaoundé 1 : plus numérique que jamais

Masters pros en ligne, formation des enseignants, poursuite de la mise en place de l'e-administration : la plus grande des universités camerounaises répond aux défis de la massification avec le numérique.

Par Louis-Martin Essono , le 02 février 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 03 mars 2014

Cette année, à l'Université de Yaoundé 1, la mère des universités camerounaises, près de 20.000 nouveaux étudiants ont pris une inscription, le succès au Baccalauréat ayant déversé plus de 102 000 lauréats aux portes de l'Enseignement supérieur.

En dépit de la construction de nouvelles infrastructures, cette massification a conduit Yaoundé 1 à opter pour une alternative numérique qui opérationnalise la nouvelle politique de l'Institution, laquelle se déploie dans les six établissements. Il s'agit, notamment, des inscriptions et du paiement en ligne des droits universitaires, du développement des plateformes de production des enseignements et de tutorat, du développement des universités virtuelles sous-régionale et nationale, de la rénovation et numérisation de la bibliothèque universitaire et de la mise en place du wifi sur l'ensemble du campus.

Le premier volet, relatif aux inscriptions en ligne déjà évoquées dans Thot, a connu un succès réel. Depuis 2012, plus de 20 000 étudiants s'inscrivent désormais en ligne chaque année et la délivrance des cartes biométriques est accélérée. Les concours d'entrée à l'ENS et en médecine ont été facilités, 25 000 candidats ayant reçu en ligne leur ticket de passage et de réception.

Mais la plus grande innovation, impulsée par l'actuel Recteur, concerne le développement des plateformes d'enseignement pour la production des enseignements et le tutorat en ligne et la mise en ligne des masters professionnels. Ces deux volets sont intimement liés, les masters devant désormais fonctionner sur un serveur endogène déjà disponible et fonctionnel et anticipant sur les problèmes récurrent d'effectifs pléthoriques.

Depuis le début de l’année 2013, les universités virtuelles sous-régionale et nationale ont été étendues et offrent maintenant une capacité d’accueil de 200 places pour la sous-régionale et de 60 places pour la nationale. La montée en charge de ces infrastructures s'est accompagnée de l'ouverture de 2 salles multimédia de 20 et 40 ordinateurs interconnectés et connectés à internet par le réseau fibre optique du campus. Ces Universités virtuelles offrent actuellement à 700 Camerounais, 3 Masters et deux programmes certificatifs délivrés par des universités indiennes.

Au plan local, la formation des enseignants à la mise en ligne des cours a été engagée, courant 2013, avec la contribution de l’AUF, dans le cadre de l’Institut de la Francophonie pour l’Ingénierie de la Connaissance et la formation à distance, l'IFIC. Les 34 Masters professionnels actuellement en présence seront par conséquent dispensés en ligne dans les cinq prochaines années, ce qui représente plus de 400 enseignants et au moins 4000 étudiants.

Les référents pédagogiques de l'IFIC ont d'ores et déjà formé 20 enseignants de la Faculté des Sciences et 18 de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences Humaines. À partir d'avril 2014, des cohortes successives de 40 à 50 enseignants bénéficieront à leur tour des 3 ateliers de formation préparés pour eux.

L'ensemble des activités dématérialisées est hébergé par un serveur propre, mis en place avec l'assistance technique de l'AUF. Le LMS Moodle a été choisi pour héberger les cours en ligne.

Il reste maintenant à l'Université de Yaoundé 1 à accélérer la digitalisation de son dispositif de gestion, de manière à migrer en quelques années vers un système complet d'e-administration. Pour cela, une grande politique d'informatisation de l'université est à encourager tout comme la formation des personnels d'appui dont le nombre de plus en plus faible impose cette transformation.

photo : Yaoundé. CIFOR via photopin cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné