Articles

Le Président sénégalais va financer l’Université du futur africain -

Par Louis-Martin Essono , le 13 juin 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

L’Union africaine de l’éducation à distance

La nouvelle a parcouru le monde de l’éducation, qui l’a aussitôt reçue avec admiration et espoir, mais aussi un certain scepticisme. En effet, le lundi 28 mai dernier, le président sénégalais, Abdoulaye Wade, a annoncé qu’il avait trouvé la somme de 14 millions de dollars américains (16,35 millions d’euros) pour financer son projet d’UFA (Université du futur africain). Cette Université africaine devrait accueillir à terme près de 5 000 étudiants du continent noir. Sa particularité : elle sera reliée par Internet, pour chaque matière enseignée, à une université étrangère.

Coopération et codiplômation

Les diplômes seront décernés à la fois par l’UFA et par l’université étrangère qui aura accepté le partenariat. Par exemple, pour former des ingénieurs en chimie, l’UFA travaillerait avec l’École supérieure de chimie de Paris ou l’Institut de technologie de la Californie. La

cosignature

des diplômes devrait permettre de régler le problème des équivalences.

Cela veut dire aussi que les chasseurs de têtes américains pourront choisir indifféremment un diplômé des États-Unis ou du Sénégal.

Pour la conception technique de l’UFA, le Sénégal est en contact avec le Consortium international du Texas, un organisme américain qui gère une quarantaine d’universités. On ne précise ni le coût des études, ni leur durée. Tout en prenant très au sérieux ce projet permettra certainement un terrain concurrentiel entre les chercheurs, les étudiants et aussi les professeurs de tous les pays du monde impliqués dans cet immense réseau.

Avec l’espoir que l’on nourrit déjà pour l’union africaine dans le domaine politique, l’ambition du Président sénégalais apparaît sous un jour radieux; en même temps, le projet assure le maintien subtil des étudiants africains sur leur sol, un moyen pour limiter leurs déplacements vers le Nord. Mais attendons le début réel de la mise en oeuvre du projet...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné