Articles

Nos vies numériques en 2025

Le fin annoncée du mur numérique entre matériel et immatériel

Par Élodie Lestonat , le 24 mars 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 24 avril 2014

Le numérique a pénétré les sphères les plus intimes de l’humain et agit sur sa perception et son appréhension du réel. Le tramage entre la réalité matérielle et son prolongement immatériel est devenue complexe, floutant les frontières entre les deux mondes, bouleversant nos repères.

Cependant, cette mutation ubiquitaire est la résultante d’une évolution technologique et numérique qui a commencé depuis de nombreuses années. L’auteur Jean-Dominique Séval (Directeur général adjoint de l’IDATE et professeur associé à l’IAE Université Montpellier 2) nous invite à la découverte de ce monde numérique de la prochaine décennie dans son ouvrage «  Vous êtes déjà en 2025 ». A travers les pérégrinations de son « net-trotteur », nous découvrons ce que sera notre monde de demain où «  aucun espace de notre vie quotidienne ne sera laissée de côté : nos villes, notre vie au travail, notre rapport à la culture, nos sens, notre mémoire même  … »

L’incursion de l’objet numérique dans la sphère du quotidien

Si les Google Glasses font parler d’elles depuis quelques mois, c’est sans doute parce l’enjeu est de risquer une incursion toujours plus grande du numérique dans notre paysage quotidien à travers des objets usuels. Pourtant, cette technologie offre des avantages tels que les vêtements intelligents capables de vérifier notre taux d’hydratation et notre rythme cardiaque ou de nous connecter à notre mp3 et d’écouter notre playlist grâce à la capuche de notre sweatshirt. La mode high-tech serait à ce jour capable de révéler notre intimité, les capteurs intégrés à nos habits détectant nos émotions, l’activité de notre peau et de notre cœur qui laissent transparaitre nos pensées intimes. C’est pourtant ce concept qui s’accompagne d’une réflexion entre l’intimité et la technologie que propose le Studio Roosegaarde au travers du projet Intimacy. Il est donc concevable qu’à l’instar de la campagne publicitaire d’un constructeur automobile qui banalise l’hyper-technologie dans nos objets courants, nos vêtements puissent s’adapter à la température et aux éléments extérieurs, voire à nos envies.

Dans son film de science-fiction Total Recall (2012), le réalisateur Lens Wiseman, dans son adaptation de la nouvelle (We Can Remember it for You Wholesale) de Philip K. Dick propose une anticipation de ce que pourrait être le mobile de demain : un outil greffé dans notre main capable d’accéder aux données de nos interlocuteurs. Simple utopie futuriste pourraient opposer certains? Pas si sûr, car la formidable avancée des nanotechnologies repousse les limites au développement de tels objets.

Plongée dans l’ « urbanité numérique »

La frontière entre réel et virtuel tend à se distendre. La perméabilité est d’autant plus prégnante  dans un environnement urbain. Equipée de milliers de capteurs, la cité moderne, hyper-connectée enregistre et communique les flux de données en temps réel. Le e-habitant, peut ainsi gérer ses déplacements mais aussi accéder à ses loisirs sportifs et culturels. Des villes telles que Nice, ont décidé de tenter cette expérimentation à grande échelle et a équipé l’agglomération de capteurs. Les applications associées à la géolocalisation permettent de connaitre les expositions disponibles à proximité de lieux où l’on se situe, de connaitre les murs de street art affichant les oeuvres les plus récentes.

Synergie entre numérique et monétique

Le bitcoin de M. Satoshi Nakamoto (dont l’identité est mal connue) amusait il y a 5 ans nos banquiers. Pourtant certains économistes s’y étaient intéressés ainsi que nombres d’universitaires. Aujourd’hui, l’idée d’une monnaie numérique universelle, appelée Digital Money, a germé. Relayées par la technologie NFC et le m-paiement, les transactions monétaires se dématérialisent encore un peu plus. Envie de cinéma ? Nous pouvons aujourd’hui acheter, payer notre ticket et présenter notre e-ticket à une borne de contrôle à l’entrée de la salle. D’autres possibilités devraient voir le jour grâce à la réalité augmentée, telles que l’accès à la loge VIP de certains artistes ou à un extrait de concert rock, aux tests accoustiques depuis le siège réservé à l’opéra, au partage de vos coups de cœurs sur les réseaus sociaux qui devraient agir comme accélérateurs économiques. Cette synergie devrait transformer le e-commerce en or massif.

 Numérique et éducation des cerveaux

En 1999, le film Matrix (the Matrix) réalisé par Andy et Lana Wachowski permettait à Néo, le héro, d’accéder à l’art et la pratique du Kung-Fu grace à une formation accélérée. Ce e-learning passif pourrait voir le jour s'appuyant sur les facultés que développe notre cerveau au sommeil ou sous hypnose. D'autre part les recherches concernant l'Intelligence Artificielle rendent imaginable l'intégration de capacités de mémoire supplémentaires à notre cerveau. Cependant, si la technologie multiplie davantage les fonctionnalités mécaniques, elle ne peut présupposer l'ensemble de nos agissements. La part d'humanité de nos consciences resterait une place insaisissable.

L’avancée rhizomique des technologies liées au numérique permet d’envisager une nouvelle identité du monde de demain. Cette précipitation dans un univers où se rencontrent le matériel et l'immatériel apparaît effrayante car leur liaison est à la fois fructueuse tant sur le plan de la créativité qu’elle induit que sur le plan plus prosaïque de l’économie, mais aussi dangereuse en raison des implications dans le domaine de l’identité et de l’éducation de nos consciences. Le numérique est un antre merveilleux qui exerce de façon hypnotique répulsion et attirance, catharsis de nos angoisses et de nos fantasmes.

Photo : Syda Productions, Shutterstock.com

 références

Lieurade, Thibault. "Jean-Dominique Séval, Numérique : une prospective 2025." Xerfi Canal : le médiateur du monde économique. Date de publication 27 novembre 2013. http://www.xerficanal.com/emission/Jean-Dominique-Seval_Numerique-une-prospective-2025_1217.html.

De Laubier, Charles. "Nos vies numériques en 2025... nous n'avons encore rien vu !" La Tribune. Date de publication 17 janvier 2014. http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140117trib000810231/nos-vies-numeriques-en-2025-nous-n-avons-encore-rien-vu-.html.

Adler, Benjamin. "Influencia - Innovations - Des vêtements intelligents qui révèlent les mensonges..." Influencia - INfluencia. Date de publication 13 mai 2013. http://www.influencia.net/fr/actualites1/innovations,vetements-intelligents-qui-revelent-mensonges...,41,3479.html.

Wikipédia, l'encyclopédie libre. "Total Recall : Mémoires programmées — Wikipédia." Accessed March 24, 2014. http://fr.wikipedia.org/wiki/Total_Recall_:_M%C3%A9moires_programm%C3%A9es.

Malsch, Edouard. "A Nice, Cisco inaugure un premier "boulevard connecté"." UrbaNews.fr. Date de publication 02 juillet 2013. http://www.urbanews.fr/2013/07/02/33969-a-nice-cisco-inaugure-son-premier-boulevard-connecte/.

Accueil paris.fr - Paris.fr. "Une appli mobile cartographie le street-art à Paris - Paris.fr." date de publication 08 octobre 2013. http://www.paris.fr/accueil/paris-mag/une-appli-mobile-cartographie-le-street-art-a-paris/rub_9683_actu_136102_port_23863.

"Bitcoin Argent P2P libre et ouvert." date de publication 24 mars 2014. https://bitcoin.org/fr/.

Buy NFC Tags, NFC Readers, NFC Software Development Kit | IdentiveNFC.com. "Qu’est-ce que la NFC? | IdentiveNFC.com." Date de publication 24 mars 2014. http://www.identivenfc.com/fr/what-is-nfc.

Wikipédia, l'encyclopédie libre. "Matrix — Wikipédia." Date de consultation 24 mars 2014. http://fr.wikipedia.org/wiki/Matrix.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné