Articles

Facebook pour parler avec ma copine, mon blogue pour réfléchir

Par Christine Vaufrey B , le 28 avril 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 04 mai 2015

Un bruit a couru voici quelques semaines sur les réseaux d'information en temps réel : Twitter et Facebook seraient en train de tuer les blogues. Comme l'explique Jean Véronis, auteur du célèbre blogue Technologies du langage, l'information provenait d'une étude américaine sur le sujet, relayée avec quelque retard par les médias français, et Le Journal du Net en particulier.

Véronis, bien placé pour vérifier cette information avec quelqsues algorithmes de recherche pertinents, est formel : ce n'est pas vrai. En revanche, le paysage des blogues change effectivement. De quelles manières ?

Moins de blogues d'ados, plus de blogues d'adultes

La transformation majeure a eu lieu chez Skyblog. Les adolescents semblent effectivement s'être détourné des blogues, au profit de Facebook. Ce qui n'a rien d'étonnant, dans la mesure où ils utilisaient leurs blogues majoritairement comme un outil de réseautage social, n'hésitant pas à les fermer et à en rouvrir d'autres dès qu'ils changeaient de réseaux, de centres d'intérêt, etc. Véronis appuie cette affirmation par la courbe des requêtes Skyblog dans les moteurs de recherche, qui est effectivement en baisse constante depuis 2006.

La tendance, elle aussi illustrée par la courbe des requêtes, est sensiblement équivalente pour les plateformes de blogues plus "adultes", que sont Canalblog et Overblog. En revanche, Blogspot et Wordpress connaissent une courbe de requête ascendante, Blogspot marquant le pas et étant désormais quasiment rejoint par Wordpress.

Ce qui conduit J. Véronis à souligner une des conclusion peu commentée de l'étude américaine : "si la proportion d'adolescents blogueurs diminue, celle des adultes augmente (de 7 à 11% entre 2006 et 2009)". Wordpress, bien utilisée par les blogueurs professionnels, est la seule qui continue sa croissance.

Il n'y a donc pas mort des blogues, mais "les pratiques changent, indéniablement. Les tranches d'âge se déplacent, la fréquence de publication diminue, les backlinks se tarissent (les commentaires aussi), Twitter sert désormais de caisse de résonance imprévue... Il faudra que les plateformes de blogs soient vigilantes : la désaffection soudaine des ados peut servir de leçon".

Pierre Chappaz, dans un article mentionné par J. Véronis, fournit quelques détails éclairants sur la nouvelle répartition des publications sur le web.

Partage des espaces d'édition selon la nature de la publication

Autrefois, dit-il, les blogues étaient supports de trois types d'information : le futile, le bouche-à-oreille et l'information.

Le futile (ma vie, mes humeurs...) s'est massivement déplacé sur Facebook, en particulier pour les anciens adeptes de Skyblog.

Le bouche-à-oreille (ce que j'ai vu d'intéressant sur la toile) est désormais l'apanage de Twitter, qui est champion en matière de rapidité de diffusion de l'information.

L'information et l'opinion (infos, analyses, débats...) sont elles restées sur les blogues.

On peut ajouter à cela que de nombreux blogueurs d'information et d'opinion combinent les trois outils.

Les "pédago-blogueurs"

Une belle illistration de ce phénomène nous a été donnée, à la fin de l'année 2009, par Skolanet, qui a interrogé 10 blogueurs dans le domaine pédagogique. L'échantillon n'est certes pas représentatif de quoi que ce soit, puisque les contributions ont été recuellies sur la base du volontariat et se limitent à la France, mais tout observateur attentif de la toile de l'éducation constatera qu'il s'agit de noms familiers, que l'on retrouve au moins sur deux des trois plateformes, et souvent sur les trois.

Les questions posées avaient trait aux pratiques de blogging elles-mêmes, puis aux caractéristiques et à l'avenir de la formation à distance. On trouvera une synthèse des réponses sur cette page, à partir de laquelle on a également accès à chaque témoignage.

La lecture successive des 10 témoignages individuels laisse admiratif : quelle richesse, quelle finesse d'analyse, quelle variété aussi dans les opinions (y compris sur l'importance du tuteur dans un dispositif de FOAD, l'avenir de l'école, ou les outils utilisés pour mener une veille pédagogique) ! Preuve s'il en est de la nécessité de ne se contenter ni d'un ou d'une poignée de blogues de référence, ni des flux d'information véhiculés par Twitter. Chacun de ces "pédago-blogueur" a développé une pensée particulière dans la durée, propose un angle d'attaque spécifique des questions tournant autour de l'usage des TIC en éducation et formation. C'est bien la pratique régulière du blogging qui a permis l'émergence de cette pensée élaborée et partagée. Plusieurs participants soulignent en effet la valeur du blogue qui contraint à structurer sa pensée, à la clarifier, à synthétiser les informations reçues de toutes parts. Même quand ils se bornent à présenter des outils (ce qu'ils font beaucoup), les blogueurs les assortissent de commentaires et souvent de retours d'utilisation.

Pour ces pédagogues, le blogue permet également d'élaborer une pensée nuancée, à mille lieues des avis à l'emporte pièce qui s'expriment à travers les systèmes de "j'aime - j'aime pas" de Facebook ou simplement au travers des RT de Twitter. On découvrira donc des blogueurs adeptes des technologies pour l'apprentissage, mais certainement pas technomaniaques, encourageant le débat, donnant très volontiers la parole à des interlocuteurs compétents, et mûs par la volonté de partager autant (voire davantage) que de se montrer.

L'écosystème d'édition sur le web est donc en mutation. D'autres applications viendront sans doute bouleverser la répartition actuelle des publications entre Twitter, Facebook et les blogues. Mais un espace de publication autorisant la construction de la réflexion sur la durée restera indispensable. Courons donc sur les blogues des auteurs ayant répondu à l'enquête de Skolanet, et n'hésitons pas à engager la conversation avec ceux qui font l'effort de structurer leur pensée, juste pour nous. 

 

Jean Véronis : Web, la mort des blogs ? Technologies du langage, 12 avril 2010

Pierre Chappaz : Le futile, le bouche-à-oreille et l'information  Kelblog, 6 avril 2010

Skolanet : Les "pédago-blogueurs : synthèse Skola-Blog, 29 décembre 2009

 

Illustrations : samuelbausson et HikingArtist, Flickr, licence CC.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné