Articles

Frontières, à explorer

Exposition virtuelle sur les problématiques liées aux frontières

Par Francine Clément , le 15 avril 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 17 mai 2016

Capture D'écran, Site De L'exposition Frontières

L’exposition Frontières a eu lieu il y a quelques années (2006-2007) au Muséum d’histoire naturelle de Lyon dont les collections seront intégrées au nouveau Musée des Confluences, le musée lyonnais des sciences et des sociétés qui ouvrira fin 2014. Certains parcours et des extraits de Frontières sont toujours accessibles sur le site web de présentation de l’exposition. On y traite des problématiques liées aux frontières, traitées sous l’angle géopolitique. L’exposition date un peu et sa présentation assez linéaire trahit son âge. C’est pourtant une exposition qui vaut le détour, dont le contenu varié permet de réfléchir au concept de frontières et présente des exemples bien réels qui permettent d’en comprendre les nombreuses déclinaisons : exil, immigration, conflits, etc.

L’exposition est constituée d’extraits de textes, de photographies et de documents audio présentant les points de vue de spécialistes (chercheurs, géographes, reporters), de photographes et de personnes confrontées à la réalité des frontières. Dans la présentation du catalogue d’exposition, un ouvrage collectif sous le conseil scientifique de Michel Foucher et Henri Dorion, ces derniers définissent le champ de réflexion auquel Frontières est consacré :  notions de repli et d’enfermement, notions d’identité et de sécurité, espaces incertains, volontaires et involontaires, lieux de confrontation et d’espoir.

Des frontières, des mondes

L’exposition virtuelle Frontières est constituée de huit parties (huit mondes), qui s’attachent aux frontières européennes, à la migration, aux espaces fermés, aux conflits territoriaux, aux frontières en devenir, aux enjeux économiques liés aux frontières et à la mondialisation. Les questions des peuples sans territoires et de l’exil sont également traitées dans l’exposition.

Par exemple, dans la première partie, on retrouve un reportage photographique sur  la question des limites de l’Europe, et un court document audio présente l’histoire de deux sœurs séparées en 1944 de chaque côté d’un fleuve-frontière, en Roumanie et en Moldavie. Des textes sur le sujet des limites orientales de l’Europe sont aussi présentés. Dans chaque partie de l’exposition, on peut en outre visionner un reportage photographique (et la biographie du photographe) sur l’aspect frontalier en question.  

Il y avait, en 2007, 185 millions de migrants dans le monde ; Kinsgley, exilé du Cameroun pour immigrer en France, est l’un de ceux dont on peut entendre le témoignage sur le site de Frontières. La Corée du Nord fait l’objet de l’étude d’une des sections, comme un des derniers exemples de monde fermé aux frontières militarisées. D’autres parties présentent des conflits (Cachemire, Israel-Palestine) et étudient les contentieux pouvant exister  entre états et à l’intérieur d’états. Un document audio (sons d'ambiance seulement) enregistré près de Jérusalem, s’intitule simplement Se rendre à l’école à Abu Dis.

Sources 

Frontières : site de présentation de l’exposition : http://www.museedesconfluences.fr/fr/ressources/fronti%C3%A8res-0 [consulté le 17 mai 2016]

Images : Capture d'écran, site de l'exposition Frontières : http://www.museum-lyon.org/expo_temporaires/frontieres/premonde_0.php

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné