Articles

Publié le 20 avril 2014 Mis à jour le 21 mai 2014

Nouveaux outils, nouvelles positions de travail

L'usage massif des outils numériques fixes ou mobiles a engendré une diversification des positions de travail.

Pouvez-vous déterminer si la position de vos collègues, de vos élèves ou bien sûr de vous-même à votre bureau est la plus adaptée et garantit le bien-être corporel ?

 Pourquoi s' intéresser à une telle question ?

Cette réflexion intéresse un nombre croissant d’entreprises car les employés ne restent plus assis devant leur écran comme par le passé. Avec l’avènement des terminaux mobiles, le corps a innové lui aussi. Plié, déployé, il s’accorde mal avec l’ergonomie du mobilier de bureau. Et c’est bien sur ce nouveau marché que des entreprises telles que Steelcase, spécialisées dans le mobilier professionne, souhaitent se positionner. Cette compagnie a d’ailleurs décidé d’opérer une large étude portant sur plus de 2000 individus travaillant dans un bureau et ce dans plus de 11 pays. L’étude porte sur la manière dont les travailleurs se sont adaptés à ces nouveaux outils, quelles sont les nouvelles positions de travail qu’ils ont été amenés à adopter. Les observations in situ sont étayées par des entretiens. De quoi obtenir des informations nombreuses et enrichissantes.

Au-delà d’une étude de la demande, on assiste à une étude sociologique et comportementale puisque les résultats peuvent être recoupés afin de déterminer les grandes tendances en matière de position, les difficultés éprouvées, les pathologies endurées et les attentes des travailleurs. Pour un pays comme la France qui impose la composition d’un CHSCT dans les établissements de plus de 50 salariés, la manne est énorme. En effet, les Comités d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail devront probablement intervenir face aux pathologies et aux maladies professionnelles liées à une utilisation accrue des ordinateurs, tablettes et smartphones. Les positions au travail seront étudiées de près et il est fort à parier que les conclusions enjoindront les entreprises à renouveler leur mobilier de bureau, sauf à reconsidérer les espaces de travail.

Mais ces avancées pourraient aussi faire le bonheur de nos enfants dans leurs écoles. L'association VIA  (valorisation de l'innovation de l'ameublement) et Eliumstudio se sont penché sur les espaces et l'ergonomie du mobilier et matériel d'apprentissage et proposent dans leurs projets des design empreints de mobilité et d'échange.

 

 9 positions à décoder en 2014

1. « The Draw » illustre la position de « ceux qui s’adossent »

C’est la position des travailleurs qui sont sur tablette. Le bureau semble avoir disparu. Mais une telle position fatigue les bras et au dos.

2. « Multi-Device », ou multi-appareils est la position des « multi-branchés »

Pour le collaborateur tout en un, capable d’être au téléphone et sur son ordinateur. Cette position nécessite un support supplémentaire pour les bras au risque sinon de désaxer la tête du reste du corps et de provoquer des tensions au niveau du cou.

3. « The Text »,  pour les accros aux sms

Les afficionados du smartphone connaissent bien cette position qui déclenche des douleurs au cou, car les bras n’étant pas soutenus,  les épaules  se contractent.

4. « The Cocoon  ou le cocon.

C’est la position que les jeunes de la génération Y adoptent en majorité, à la frontière entre position fœtale et position de repli. Mais les genoux pliés entravent la circulation sanguine et le bas du dos est agressé.

5. « The Swipe », la position de la « Génération touch touch touch »

Au bureau, cette position penchée peut s’avérer néfaste pour le dos car les bras et les mains qui survolent la tablette ne sont pas soutenus ce qui crée des zones de stress. Les douleurs se répercutent aussi au niveau du cou en raison du désaxage du cou, des épaules et du buste.

6. « Smart Lean », ou le repos intelligent

Cette position fréquente en début de réunion (voire en cours et qui traduit une indifférence envers ses interlocuteurs) est utilisée pour consulter son smartphone. Cette position qui rend difficile les échanges (car la communication et les principes de courtoisie ne sont pas respectées) reste pourtant la moins pénible pour le corps.

7. « The Trance », la position des employés concentrés

Cou raidi, pression sur les cuisses, dos vouté, … cette position est à éviter. Les employés trop concentrés devront donc prendre de la distance.

8. « The Take-It-In », illustre la position de ceux qui consultent

Cette posture permet de prendre de la distance par rapport à l’écran et donc d’avoir une vue d’ensemble. Que ce soit pour l’ordinateur ou le smartphone, cette position est plutôt satisfaisante mais elle permet de savoir que le collaborateur n’est pas en mode productif.

9. « The Strunch », un néologisme provenant de stretching out (s'étirer) et hunching (se courber) LA position à éviter !

Cette position est à l’origine de nombreux malaises, ankyloses du dos, des bras, de tensions dans le cou et les épaules et de raideurs dans le poignet soit de troubles musculo-squelettiques. La fatigue nous commande de nous étirer, forme de « reset » corporel. Le mobilier de bureau étant trop bas, et par conséquence ne permettant pas d’avoir l’écran à la bonne hauteur des yeux, favorise ce genre de position notamment lorsque la lecture de document est nécessaire.

Les positions à privilégier sont donc celles qui reflètent une certaine distanciation avec l’écran. Cependant, dans de nombreux contextes, elles ne permettent pas d’engager la communication entre des interlocuteurs présents physiquement, voire peuvent faire désordre. Et le dilletantisme a mauvaise presse aussi bien dans l'entreprise que dans les établissements scolaires. Il y a donc lieu de réfléchir aux postures, au mobilier et à l'ergonomie afin de limiter voire de mettre un terme à une fragilisation des individus au travail qui ne peuvent qu’avoir que des répercussions négatives sur la performance et l’efficience de nos organisations, qu’elles soient publiques ou privées et à la qualité et au plaisir des élèves en situation d'apprentissage.

 Illustration : Florian Schott, shuttersock.com

Références

Jobat. "Quelle est votre position de travail ?" Dat de consultation 20 avril 2014. http://www.jobat.be/fr/articles/quelle-est-votre-position-de-travail/.

Le Huffington Post. "La position assise au bureau réinventée par l'usage des ordinateurs portables, smarpthones et tablettes." Date de publication 26 janvier 2013. http://www.huffingtonpost.fr/2013/02/26/position-assise-bureau-reinventee-par-smartphone-tablettes-et-ordinateurs-portable_n_2764269.html.

EliumStudio - global & industrial design. "EliumStudio - global & industrial design." dat de consultation 20 avril 2014. http://www.eliumstudio.com/project/carte-blanche-via.


Mots-clés: Corps Ergonomie Élèves Posture Bureau bien-être mobilier Position de travail Pathologies Douleurs échange Position collègues

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !