Articles

Qu’est ce qui favorise ou empêche l’innovation en éducation en ligne ?

Une enquête du European Distance and E-Learning Network

Par Denys Lamontagne , le 06 mai 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 04 juin 2014

Le Consortium Visir (Vision, Scenarios, Insights and Recommendations) de la European Distance and E-Learning Network (EDEN) vient de publier un rapport sur les obstacles et les catalyseurs favorisant l’intégration de l’innovation en matière d’apprentissage en ligne.

Réalisée en décembre 2013 et janvier 2014 auprès de 326 participants de 5 pays européens. administrateurs, chercheurs et professeurs, dont plus de 70 % provenaient de l’éducation supérieure, l’enquête révèle et confirme l’essentiel des obstacles et catalyseurs connus, mais avec une nouvelle précision.

Voici les principaux éléments :

Les catalyseurs

Les principaux catalyseurs de l’innovation autour des technologies en éducation concernent :

  • la formation à propos de la reconnaissance et de l’implantation des innovations pour les décideurs, les professeurs et formateurs;
  • le financement et le développement de programmes pour des projets innovants;
  • la nécessaire flexibilité des programmes et des horaires dans les écoles;
  • l’accessibilité aux données sur les effets des technologies pour supporter les initiatives et appuyer les pédagogies;
  • le rôle déterminant de la direction scolaire dans l’innovation, qui a besoin d’une claire vision pédagogique et d’une stratégie technologique pour la communiquer aux autres;
  • une organisation flexible et ouverte aux nouvelles idées;
  • l’importance de la recherche autour de l’utilisation des technologies éducatives.


Les freins

Les principaux freins à lever :

  • la compétence des enseignants et formateurs avec les technologies;
  • le manque de méthodologie, de temps et de financement pour le développement de contenu;
  • la mentalité figée du management qui nécessite plus d’ouverture et de sensibilité au besoin d’innovation et plus de support moral et financier aux acteurs;
  • la culture du «blâme» et de l’évitement du risque, qui est étroitement relié au manque de motivation.


On a observé une consistance dans les réponses entre les catalyseurs et les freins. Il en ressort un besoin de formation de tous les acteurs, à tous les niveaux, pour les préparer à non seulement utiliser de nouveaux outils et de nouvelles méthodes, mais aussi à pourquoi les utiliser.

Parmi les meilleurs choses à mettre en place en priorité:  des ressources de développement pour les professeurs innovateurs et un support en réseau parmi les innovateurs,

La reconnaissance institutionnelle, le respect accordé à la performance en innovation et l’avancement professionnel pour les innovateurs sont aussi considérés comme importants : quand les professeurs voient la valeur accordée par leur management et sentent leurs responsabilités, cela devient un facteur de motivation.

Télécharger le rapport :

What may promote or discourage changes towards innovation friendly learning systems recognizing grassroot innovations ? - Visir - Mars 2014 - 340 k
http://files.visir-network.eu/wp-content/uploads/2012/06/VISIR-3rd-Consultation-Paper-final.pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné