Articles

Un point sur la recherche TICE en Afrique francophone

Un répertoire très complet des chercheurs dans le domaine des TICE, en Afrique francophone.

Par Philippe Menkoué , le 20 mai 2014

L’irruption des TIC dans le monde de l’éducation observée dans les pays du Nord, ne semble pas avoir épargné l’Afrique. Bien au contraire. Si les TICE en général, connaissent un intérêt sans cesse croissant et semblent grignoter chaque jour un peu plus de terrain dans les pratiques des acteurs du monde de l’éducation (universitaires en l’occurrence) observées sur le continent, la recherche dans ce domaine quant à elle, n’est pas non plus en reste et semble s’être développée de façon remarquable au cours de ces dernières années.

RESATICE, RESAFAD, ROCARE, ADEA, EMA, TICER et tutti quanti, les laboratoires et réseaux scientifiques œuvrant pour l’intégration pédagogique des TIC en Afrique sont légion. Et, à l’image de la diversité des disciplines qui tentent d’expliquer les questions soulevées par la rencontre entre l’éducation et les TIC, les profils des chercheurs intervenant dans ce domaine sont variés, tout comme les fruits de leurs travaux qui restent pour la plupart assez méconnus. Ceci, malgré l’existence de plusieurs publications et de revues dites spécialisées. De quoi véritablement se perdre en conjectures lorsqu’il s’agit de dresser une cartographie de la recherche en TICE dans les pays d’Afrique subsaharienne.

C’est peut-être l’une des raisons ayant poussé l’Institut de la Francophonie pour l’Ingénierie de la Connaissance et la formation à distance (IFIC) à initier, en partenariat avec les Ecoles Normales Supérieures de Lyon (en France) et de Yaoundé (au Cameroun), une enquête sur les chercheurs et les laboratoires francophones travaillant dans le domaine des TICE dans les pays francophones. S’inscrivant dans la volonté de l’IFIC de soutenir le développement d’une recherche en réseau sur les TICE, cette étude s’est intéressée à deux principaux espaces géographiques à savoir : les pays francophones du pourtour de la méditerranée (du Maroc à la Turquie) et ceux d’Afrique subsaharienne, dont nous parlerons tout particulièrement ici.

Trois mois durant, une équipe de quatre chercheurs de l’ENS de Yaoundé au Cameroun a réalisé, en ligne exclusivement, une enquête en vue de constituer l’annuaire des chercheurs francophones dans le domaine des TICE (du moins ceux ayant réalisé des travaux au cours des cinq dernières années). L’objectif ici, était d’avoir une meilleure visibilité sur ces réseaux et les thématiques qui y émergent, ceci en vue d’encourager de nouvelles formes de collaborations scientifiques (appui aux études doctorales, à la formation et à la publication pour les chercheurs).

A travers sa soixantaine de pages, le rapport présente point par point, les objectifs, l’équipe, la méthodologie et les résultats (par pays) de cette enquête, sans oublié les perspectives envisagées pour l’avenir. Ainsi, vous pourrez par exemple connaitre la répartition exacte (selon divers critères sexe, qualifications/niveau académique, appartenance à une structure publique ou privée, etc.) des 179 chercheurs en TICE recensés et répartis dans les 47 pays d’Afrique subsaharienne ayant participé à l’enquête.

Un rapport exhaustif qui dresse un véritable état des lieux de la recherche en TICE dans la sous-région et remet en évidence, les différentes manières dont les chercheurs d’Afrique subsaharienne francophone s’approprient les TICE.

Référence :

- Djeumeni Tchamabé, M. (sous la dir.), Avril 2014, Répertoire des chercheurs d’Afrique subsaharienne en TICE. IFIC et ENS Yaoundé. Lien: http://ific.auf.org/IMG/pdf/Rapport_sur_la_recherche_en_TICE_-_Afrique_subsaharienne_-_IFIC.pdf

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné