Articles

EDRAAK, une plateforme de MOOCs arabophones

Des cours de qualité, en arabe

Par Om El Khir Missaoui , le 27 mai 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 17 mai 2016

Après l'hégémonie américaine en matière de MOOCs et forcément celle de la langue anglaise, le phénomène, voué par essence à la mondialisation, s'est ramifié dans toutes les directions pour plus de participation et d'accessibilité : traduction de cours, Cloms francophones avec France Université Numérique et Neodemia, africains en côte d'Ivoire et au Rwanda, des moocs espagnols et allemands, des moocs chinois notamment avec XuetangX, déclinaison chinoise de la plateforme edX mise en place par l'Université de Harvard et le Massachusetts Institute of Technology.

Qu'en est-il du monde arabe ? Des traductions de Moocs de l'anglais, des Mooc en arabe sur RWAQ d'Egypte, et des projets de création de Moocs en arabe en mouture dans plusieurs pays, avec une récente et brillante concrétisation de l'affiliation dans le monde des MOOCs qui nous vient de Jordanie.

La plateforme Edraak, fruit d'un partenariat entre la Fondation de la Reine Rania pour l'éducation et le développement et la plateforme ouverte edX mise en place le MIT et Harvard., confirme l'ère des MOOCs arabophones. Elle vient d'être lancée officiellement le 19 mai 2014.

Un mien ami, professeur émérite de langue arabe, assure que Edraak est en fait un mot polysémique pouvant référer à une action (atteindre, comprendre, savoir, se rendre compte) ou à une notion (conscience, connaissance, intelligence, raison, etc.). Il trouve que nos amis Jordaniens ont été particulièrement bien inspirés en choisissant pour leur plateforme ce nom qui traduit merveilleusement l'esprit de l'apprendre à apprendre.

Le projet ambitionne de relever les défis auxquels font face les jeunes du monde arabe et parmi lesquels figurent : la piètre qualité de l’éducation, le décalage entre les compétences des diplômés et les attentes des employeurs, le nombre limité de publications scientifiques dans la région ainsi que la rareté des exports dans le domaine des technologies de pointe.

Le nombre d'internautes qui ont pris l'initiative de s'inscrire sur le site depuis son ouverture il ya trois semaines, s'élève à 35 000 personnes, femmes et hommes confondus. Le démarrage effectif des cours se fera au mois de juin. Les 10 thématiques proposées au commencement de cette belle aventure sont académiques et pratiques; elles couvrent les domaines des sciences et des arts, ainsi que ceux relatifs à la citoyenneté, la recherche d'emploi et la formation des enseignants ; elles sont enseignées par des profs exerçant dans différents pays du monde arabe et ailleurs. Il y aura des cours d’institutions comme Harvard, MIT et UC Berkeley, avec la possibilité d’obtenir des certifications.

Le projet est grandiose, la demande est énorme et les enjeux vitaux. Le cours inaugural est d'ailleurs emblématique pour une jeunesse arabe en mal de repères question orientation et emploi : "Stratégies efficaces de recherche d'emploi". Pas de «wait and see» mais une clameur d'approbation pour EDRAAK.

Références

"Edraak." Consulté le 26 mai 2014.
https://www.edraak.org/all_courses

Wamda. "La reine Rania de Jordanie lance, en partenariat avec edX, Edraak, une plateforme de MOOC arabophone | Wamda.com." Consulté le 26 mai 2014.
http://fr.wamda.com/2014/05/lancement-edraak-plateforme-de-mooc-arabophone

Izitech. "Le "MOOC arabophone" lancé par la Reine de Jordanie." Consulté le 17 mai 2016. 
http://izitech.ma/2014/05/23/le-mooc-arabophone-lance-par-la-reine-de-jordanie/

Thot Cursus. "Les Moocs en arabe arrivent." Consulté le 27 mai 2014. http://cursus.edu/article/21064/les-moocs-arabe arrivent

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné