Articles

Des robots pour jouer et pour apprendre : toute une horde

Par Denys Lamontagne , le 17 décembre 2001 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

En novembre 1996, Bandai Corp lancait les Tamagotchi (qui vient de l’oeuf).

Un petit être extraterrestre naissait, avait besoin de soins, de discipline et de sommeil pour croître et grandir; vous en étiez responsable. De quoi occuper quelques enfants, quelques temps. Le Tamagotchi était perçu comme une sorte de gardienne électronique inversée, qui en plus enseignait le sens des responsabilités. Des parents satisfaits, des enfants fascinés...

8 mois plus tard, plus de 10 millions de ces êtres virtuels interactifs avaient été vendus.

«$$$ ¥¥¥ €€€ !!!» dirent-ils

En observateurs attentifs, plusieurs géants de l’industrie électronique et du loisir ont réalisé le potentiel des compagnons virtuels...

Puis vint Furby et Aibo (Artificial Intelligence roBOt), rapidement suivis par des produits semblables, de plus en plus abordables.

Une pléthore d’animaux virtuels est maintenant offerte ; de quelques dollars à plusieurs centaines, vous achetez des merveilles électroniques qui, autonomes ou indépendantes, insignifiantes ou utiles, étalent graduellement leur savoir-faire et s’insèrent dans votre quotidien.

  • Certains ne font que se déplacer en contournant les obstacles; d’autres réagissent à divers stimuli : lumière, son, mouvement;
  • certains sont controlables à distance;
  • certains peuvent enregistrer sons et images pendant que vous êtes absent (chien de garde);
  • d’autres peuvent enregistrer et répéter ce qui s’est dit;
  • certains manifestent des émotions (sur écran et en son) et des états d’âme;
  • certains ont besoin de soins et de stimuli interactifs pour augmenter leur répertoire de réponses;
  • certains peuvent reconnaître leurs congénères, collaborer ou se combattre;
  • et enfin, certains sont programmables.

Ajoutez à celà d’autres jouets programmables (Lego Minstorm), des consoles d’apprentissage, de dessin ou de création sonore, mélangez le tout avec la communication sans fil et vous comprendrez que la fusion de toutes ces possibilités nous mène plutôt rapidement vers un concept du compagnon électronique et éventuellement professeur électronique.

On peut même imaginer ce dernier pouvant s’animer et se personnaliser par un monitorat à distance par de vrais personnes, au besoin. Certains voient dans ces jeux les futurs modèles d’enseignement.

Intéressant d’aller voir mais nous savons pourtant que jamais dans l’histoire une solution technique n’a répondu adéquatement à des problèmes d’ordre humain. Pas plus que l’hypnose (à laquelle l’électronique est souvent apparentée), la technologie ne peut être une réponse suffisante et remplacer l’interaction et l’échange. De l’histoire récente ou ancienne on ne retient pas toutes les leçons apparemment.

Bonne visite !

Robots-jouets 2001

  • Institute of robotic Technology (Lansay) - Robots programmables

    Coco-Web - Polly Cat-Web - Kitty Web-Web - Tekno

  • Tomy

    LoviesDog.com [email protected] [email protected] Chipy’Rouette Mutsu, le poisson Fu

  • Tiger

    (Sega) - Moosies Shelby Poo-Chi Bull-Dog Dino-Chi Super Poo-Chi i-Cybie Furby

  • Sony

    Aibo Latte et Macaron (gardent la maison et photographient les intrus !)

  • Wow Wee

    - (Hasbro) Cyber-Chien Bio-Panthère Cyber-Araignée Bio-Bugs, (BIO pour Bio-mechanical Integrated Organisms !) : des robots en forme d’insectes qui vivent en autonomie, se reconnaissent entre eux et se combattent.

  • Lego Minstorm

    Créez des robots qui font ce que vous voulez....

Ouf !

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné