Articles

Sénégal : Les NTIC s’offrent aux bambins

Par Louis-Martin Essono , le 07 mars 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La petite enfance du Sénégal est en haut

Au Sénégal,les enfants ont tout un ministère qui s’occupe d’eux. C’est le Ministère de la Famille et de la Petite Enfance. Pour mettre en oeuvre l’ambition prioritaire de Me Wade qui avait promis aux enfants sénégalais de leur offrir des jeux traditionnels et modernes capables de stimuler et d’éveiller leur intelligence à l’image du petit Européen ou Américain, l’État a décidé d’introduire les Ntic dans la prise en charge de la Petite Enfance. D’où l’organisation, le 27 février dernier, sous l’égide du groupe Vivendi Universal, d’une journée de partage sur des produits et services capables de stimuler l’intelligence du jeune enfant. L’objectif est de procéder à l’identification de stratégies d’introduction de l’outil informatique dans les programmes d’enseignement pour les tout-petits.

L’assistance de Vivendi

Intervenant dans le domaine du multimédia éducatif, mais tenant compte des spécificités et des réalités de la culture traditionnelle sénégalaise, Vivendi Universal, deuxième groupe mondial en matière de communication éducative, va permettre l’identification des stratégies de l’intégration de l’outil informatique dans les situations d’enseignement et d’apprentissage pour les enfants encore âgés de... 0 à 6 ans. Vivendi Universal, fera bénéficier les mioches des supports multimédia, consacrés à leur éducation, du préscolaire à l’université. Les gamins se seront ainsi habitués à la manipulation des cédéroms et autres logiciels relatifs aux activités d’éveil, aux occupations ludiques et didactiques qui constituent l’essentiel de l’enseignement préscolaire.

Selon les responsables, "l’ambition du Sénégal est de devenir, à l’horizon 2010, un pays émergent, avec une économie compétitive, dont les ressources seront optimisées et valorisées au niveau national, sous régional et international grâce aux Ntic et au secteur de la Petite Enfance qui reste indispensable pour arriver à "poser les jalons de cette réussite en préparant le futur citoyen et en ancrant définitivement les Ntic chez les populations".

Ce programme s’accompagne de deux stratégies pour l’introduction de l’outil informatique. Il s’agit de "l’Initiative coup de pouce" (qui se résume par ce slogan : "je ne veux pas devenir analphabète demain") et de la mise en oeuvre du projet multimédia qui consiste à la formation des citoyens de demain et à la promotion des supports didactiques. Tout cela implique le volet équipement et le volet formation des acteurs à l’utilisation des ordinateurs et à l’initiation des tout-petits. A la fin du programme, il sera effectué un suivi, une planification et une évaluation du projet.

Le véritable problème est celui de la qualité des équipements, de la motivation des enfants et celui de leur suivi à la maison. Il est à souhaiter que ces actions ne se limitent pas aux seules grandes villes du pays et que les derniers hameaux soient effectivement atteints par cette louable décision.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné