Articles

La recherche pédagogique par Case NET *

Par Thot , le 11 juillet 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Case NET est un dispositif de formation qui a été développé à l’université de Virginie à Chalottesville (Curry School of Education) par Robert Mc Nergeney et Joanne Herbert, deux chercheurs en matière de formation pédagogique.

Intégrant formation présentielle et enseignement à distance, il est fondé sur l’étude de cas et la prise de décision relevant de la pédagogie générale des écoles et des professeurs liés à des environnements socio-économiques ou culturels, les problèmes d’intégration et les phénomènes de communautarisme, les rôles respectifs des adultes dans l’école, la gestion des problèmes entre les parents d’élèves et les enseignants, l’éducation à la démocratie, la place de la religion à l’école, etc.

Il est organisé selon une méthode d’analyse en cinq étapes, largement référée à la philosophie pragmatique (égales opportunités pour tous les individus dans la conduite de leur vie, capacité des individus à la coopération). Un cas se compose généralement d’une narration (un enseignant ou un groupe d’enseignants confrontés à une situation conflictuelle, sous la forme d’un texte n’impliquant pas directement des personnes tout en restant proche de la réalité de la classe) et de diverses ressources en ligne (analyses contradictoires sur le cas, analyse de la jurisprudence s’il y a une dimension juridique, administrative ou politique, interviews de personnalités scientifiques, judiciaires, etc., vidéos. Un groupe de discussion et un journal sont publiés via le net.

Ce type d’approche faisant un usage intégré des technologies de communication est intéressant à exploiter. Les concepteurs du site Case NET ont donc décidé d’adapter cette approche, plus particulièrement pour la formation initiale de la deuxième année dans les universités en France. Deux cas ont été découverts par Jean louis Audac à l’université de Créteil. Le premier concerne le port du foulard islamique dans les établissements scolaires et le second traite des sanctions pour consommation de drogue. Ils y ont inclus des ébauches de cas écrits par Jean Louis Glory (l’université de Versailles) et une traduction de deux cas américains. Une première mise à l’épreuve du dispositif a été organisée à l’université de Créteil, avec une partie d’échanges avec des stagiaires de l’université de Versailles (plutôt par scripto conférence).

Plusieurs séries de travaux sont actuellement en cours : collecte et élaboration de nouveaux cas, conception d’un site Web d’échange qui devrait être implanté à l’INRP, institut national de recherche pédagogique, mise au point d’une enquête comparative franco-américaine sur les points de vue et les attentes des formateurs et des enseignants récemment nommés, échanges avec l’université de Virginie autour des problèmes posés par l’échange des cas entre la France et les États-Unis.

L’enjeu est d’étudier comment il est possible de mettre en place, en utilisant des ressources distantes et des fonctionnalités d’échange par le réseau, de nouvelles modalités coopératives de formation des enseignants. Cette intervention fera le point sur les actions en cours et les objectifs à court et à moyen terme.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné