Articles

Publié le 06 septembre 2004 Mis à jour le 12 décembre 2008

Rascom : le satellite africain sur orbite en 2006*

L’Organisation régionale africaine de télécommunications par satellite (Rascom) s’est réunie la semaine dernière à Dakar, au Sénégal. Elle a rassemblé de nombreux experts pour mettre sur pied des solutions visant à favoriser les télécommunications en Afrique. Le continent noir, on le sait, souffre de plusieurs maux qui l’empêchent de s’arrimer véritablement au réseau mondial. Comme grains du chapelet des insuffisances, on dénombre : le taux minime de la pénétration des télécommunications en zones rurales, le manque de disponibilité et l’efficacité des services de télécommunication, l’électrification, etc.

La rencontre internationale de Dakar visait à permettre à des experts et aux représentants des opérateurs de télécommunications africains et européens d’échanger des idées sur les modalités d’exploitation technique du premier système de satellite spécialisé pour l’Afrique. Une telle action, on le devine, résulte des accords et des constats des Chefs d’Etat africains qui ont eu à déplorer le retard des Télécommunications dans le développement de l’Afrique. En effet, souligne le journal Le Soleil ces hommes ont enfin pris "conscience du rôle important des télécommunications dans le processus de développement économique de nos pays, d’une part, et de l’Afrique entière, d’autre part, ont décidé de jeter leur dévolu sur les investissements dans ce secteur permettant de « relever considérablement le niveau de productivité et d’efficacité » de nos économies et d’améliorer la qualité de vie de nos populations".

Comme le précisait le ministre sénégalais des Postes, « La création, en 1991, de l’Organisation régionale africaine de télécommunications par satellite (Rascom) », dont la RascomStar-Qaf est le partenaire stratégique, « est née de sa volonté de remplir sa mission qui consiste à doter l’Afrique d’un système de télécommunications permettant de combler le retard du continent dans le domaine des infrastructures de télécommunications », il a annoncé que la construction du premier satellite, depuis juin 2003 aboutira à sa mise en orbite en 2006 grâce à la coopération réussie entre 41 Etats africains, Alcatel space (France), et le Gptc libyen.

Il faut souhaiter que la mise en orbite de ce satellite puisse permettre aux opérateurs de télécommunications africains de contribuer fortement à la réduction de la fracture numérique et aux Etats africains de favoriser et de faciliter l’éducation, l’enseignement et l’instruction, pour le plus grand bien des populations..


Mots-clés: Orbite Satelitte Dakar Télécommunications Organisation Satellite Sénégalais Rascomstar-qaf

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

  • Les cours
  • Les ressources d’apprentissage
  • Le dossier de la semaine
  • Les événements
  • Les technologies

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner à l'infolettre

Effectuez une demande d'extrait d'acte de naissance en ligne !

Ajouter à mes listes de lecture


Créer une liste de lecture

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !