Articles

Comment attirer les jeunes sur les sites scientifiques ? Réponses venues de toute l'Europe

Par Christine Vaufrey B , le 09 mars 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 06 février 2012

Le projet européen Yosciweb s'achève. De janvier 2008 à mars 2010, les sept partenaires de ce projet ont cherché à comprendre la manière dont les jeunes Européens perçoivent la science et où vont leurs préférences en matière de sites internet de vulgarisation scientifique.

Les enseignements tirés de ce projet intéresseront les responsables de la communicaiton des musées scientifiques, des établissements de recherche, et plus globalement de tous les établissements ayant pour mission de diffuser la sicence auprès des jeunes publics.

Dans le dernier numéro de leur lettre d'information, les promoteurs du projet Yosciweb exposent les résultats obtenus via les groupes de discussion qu'ont animé les membres du consortium avec de jeunes de 12 à 17 ans dans les pays suivants : France, Bulgarie, Estonie, Islande, Espagne, Royaume-Uni et Pays-Bas. Les 81 groupes organisés ont rassemblé 464 participants, segmentés par tranches d'âge (12/14 ans et 15/17 ans) et statuts socio-économiques (haut - bas). Chaque séance prévoyait un moment de navigation sur trois sites sélectionnés par les organisateurs, la réponse à un questionnaire sur les caractéristiques des sites, et un moment de discussion libre.

Perception de la science

La première volée de question concernait la perception de la science et des carrières scientifiques par les jeunes.

Clairement, les jeunes ont des visions stéréotypées de la science, ont des difficultés à citer des scientifiques contemporains, et ne sont guère attirés par les carrières scientifiques. Ils attendent d'aileurs des sites de vulgarisation scientifique qu'ils leur fournissent des informations pratiques sur les différents métiers de la science et leur permettent d'entrer en contact avec des scientifiques.

Parmi les sites en langue française les plus appréciés pour leur capacité à faire connaître certaines disciplines scientifiques, on trouve Truelles et Pixels, qui présente les métiers de l'archéologie qui, selon l'un des jeunes participants, "a l'air très sympa". D'autres jeunes ont préféré les sites qui leur proposent du contenu directement utilisable dans leur travail scolaire.

Ergonomie et accès aux informations

La deuxième volée de question concernait les qualités de navigation des sites étudiés et les aides à la compréhension de notions complexes.

Si les jeunes apprécient dans leur ensemble la couleur et l'animation, ils veulent avant tout pouvoir se repérer facilement dans le site. Des images attractives, des textes courts, un bon moteur de recherche interne et de menus simples, présentant d'abord les grandes thématiques avant de proposer des accès particuliers en fonction des tranches d'âge, sont les qualités essentielles d'un site de vulgarisation scientifique. La Banque des savoirs de l'Essone (le Conseil général de l'Essone représentant d'ailleurs la France dans le consortium Yosciweb) a été remarqué pour son langage accessible, l'explication des mots inhabituels et le renvoi vers des ressources complémentaires. Les jeux sont appréciés pour la phase de découverte du site ou d'un sujet, mais ne remplacent pas l'information bien structurée. 

Il reste maintenant au projet Yosciweb à diffuser les recommandations issues de ces phases de travail avec les jeunes d'Europe. Dans la lettre d'information n° 5 (téléchargeable depuis la page d'accueil du site), on trouve d'ores et déjà une recommandation majeure : lorsqu'on souhaite concevoir ou refondre un site de vulgarisation scientifique et que l'on vise un public jeune, il faut impérativement demander l'avis des jeunes eux-mêmes. Car les adultes et les jeunes n'ont pas la même perception des sites, n'évaluent pas leurs fonctionnalités et contenus de la même façon.

Yosciweb est un projet modeste aux objectifs très ciblés. Ses résultats sont à prendre comme des lignes directrices pour élaborer une stratégie de communication sur le web adaptée au public jeune, à la fois pour les informer de la réalité des métiers des sciences, et pour leur fournir une information scientifique attrayante, accessible et qui leur donnera l'envie d'en savoir plus. 

Le projet Yosciweb. Toutes les lettres d'information, accessibles en plusieurs langues, présentent les différents résultats du projet et sont à télécharger gratuitement.

 

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné