Articles

Forse VS Insa - V*

Par Denys Lamontagne , le 30 août 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

VSLe principe de cette chronique consiste à déterminer lequel de deux sites de e-formation comparables incite le mieux les visiteurs potentiels à passer à l’action. Question de se donner des idées...

Présentation des concurrents

Forse

Insa - V

FORSE - FORmation et ressources en Sciences de l’Éducation - est une réalisation de l’Université de Rouen, l’Université de Lyon 2 et du Cned. Forse en opération depuis 2002.

Forse offre des formations à distance en Sciences de l’éducation au niveau de la licence et de la maîtrise

INSA-V (V pour Virtuel) est le campus numérique fédérateur des INSA. Les INSA sont les Instituts National des Sciences Appliquées, communément connues sous le terme "Écoles d’ingénieurs". Les INSA de Lyon, Rennes, Rouen et Toulouse se sont associés dans le cadre de INSA - V

On y offre des formations de niveau DESS et Mastère dans différencts domaines des technologies de l’information, de l’industrie et même de la pédagogie

Accueil

La page d’accueil est attrayante, colorée et toutes les fonctions d’accueil, d’information, de référence et de formation y sont bien séparées.

L’aperçu visuel complet nous invite à aller directement là où on le veut

Note : A

Une fois franchie la page «internationale», la page d’accueil est claire et offre un menu d’accès rapide et complet.

Seule ombre, la résolution d’écran doit être au minimum de 1024, sinon on est astreint à la barre de défilement du bas.

Note : A-

Trouver un cours

Je suis un étudiant et je cherche une formation en pédagogie.

Je clique donc sur «Licence».

J’obtiens une page avec des cadres, tout à fait dans le style CNED standard qui contraste avec la page d’accueil. Le tout n’est pas particulièrement attrayant ni facile à comprendre au premier abord (on ne voit pas les longs titres) mais a l’avantage d’être très complet.

Tout y est détaillé : pré-requis, contenus, calendrier, regroupement, tutorat, diplôme.

Note : A-

Je suis un étudiant et je cherche une formation en génie.

Je clique donc sur «Formations diplômantes». J’obtiens la liste des formations disponibles. Seul le mastère en génie industriel est disponible. Je clique.

Le responsable pédagogique explique le programme; on y détaille les objectifs, les moyens d’enseignement mis en oevre, les débouchés et la fiche descriptive du programme. Complet et on apprécie particulièrement de voir une personne responsable. Le coté humain est présent.

On peut aussi tester différents modules. Plutôt intéressant.

Note : A

S’inscrire

Je veux m’inscrire. Je suis «S’inscrire» dans le petit menu déroulant du haut du cadre. On peut aussi y arriver en retournant sur la page d’accueil.

Encore le style CNED. Les sciences de l’éducation sont-elles toujours aussi arides ?

Je clique sur «Licence». Ensuite sur «Présentation»... un document .pdf s’ouvre; la deuxième partie du document est en mode vertical, je dois nécessairement la faire imprimer... Trois séries de documents, explications complètes et détaillées. Qu’est-ce que c’est compliqué !

Bon j’ai les formulaires, que je devrai renvoyer par la poste. Vive Internet donc.

Note : B-

Je veux m’inscrire. En lisant la fiche on me signale d’adresser une demande de dossier de candidature par courriel au responsable indiqué.

Toutes les informations sont là, y compris le coût. À ce prix là (9 500 €), il est certain que personne ne se décidera sur une impulsion. On prendra le temps de faire connaissance !

J’espère qu’on ne s’étonnera pas du faible nombre de requêtes. Rares sont les étudiants à distance qui peuvent envisager un engagement continu sur une aussi longue période, sans fragmentation. D’autant plus que peu de gens ont l’expérience de ce genre de formation à distance... et s’ils n’aiment pas ça ?

Note : B

Note globale

Forse: B+        Insa - V : A-

Forse tente de séduire en proposant une nouvelle formation mais en la présentant de l’ancienne manière. La tradition du CNED pèse de tout son poids. Nulle part sent-on la présence d’une nouvelle pédagogie.

L’INSA - V fait face au même dilemne : on séduit l’étudiant, on lui montre même ce à quoi celà ressemble et on maîtrise visiblement la technologie, mais de là à motiver un achat de 10 000 euros pour de la formation à distance ! Il n’y a que des aventuriers pour s’engager de cette façon.

Dans les deux cas, la fragmentation en plus petites unités de coût et de temps est fondamentale. Il n’y a pas une seule institution expérientée de formation à distance à pratiquer de tels tarifs ni de telles durées.

Je parierais que le cours en ingéniérie de la formation à distance que l’INSA- V planifie d’offrir ne comporte pas une très longue section sur le marketing de la formation à distance.

Quant au processus d’inscription, on constate qu’un effort d’accès aux dossiers d’étudiants est toujours à réaliser ; on demande des informations que le ministère possède déjà pour la plupart; c’est à croire que l’informatique et Internet n’existent pas dans l’administration de l’éducation. L’étudiant pourrait simplement transmettre son autorisation d’accéder à son dossier... Ces deux portails font partie d’une stratégie nationale; et bien la stratégie nationale pourrait aussi se pencher sur le processus d’inscription.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné