Articles

Un robot au service d'un magicien

Un techno-illusionniste a démontré que des robots destinés à la production pouvaient devenir des assistants sur la scène.

Par Alexandre Roberge , le 13 juillet 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 01 octobre 2014

Que feraient les magiciens sans leur assistant(e)? Cette personne est souvent essentielle dans l'exécution d'un tour de magie : connaissant les trucs du magicien, elle attire l'attention du public au moment clé pour que l'illusion fonctionne à plein. Mais les assistants humains seraient-ils sur le point de disparaître?

Marco Tempest, que nous avons présenté dans un autre article, est un prestidigitateur qui crée des tours avec les technologies numériques. Il s'est souvent présenté aux conférences TED comme techno-illusionniste. Mais sa prestation à l'édition 2014 de cette conférence a encore renforcé sa réputation puisque Tempest s'est présenté assisté ... d'un robot!

Un robot comme assistant, une idée à la fois farfelue et intéressante. D'ailleurs, le magicien suisse résidant aux États-Unis an'a pas choisi son modèle de robot au hasard. En effet, il a travaillé avec un robot Baxter. Ces robots coopératifs normalement conçus pour les milieux industriels peuvent apprendre des tâches manuelles simples et répétitives. Tout cela, sans que son propriétaire n'ait à réaliser de programmation complexe. De plus, ce robot dispose d'un visage qui indique quand il est concentré, dérangé dans sa tâche, etc. Il avait donc, pour le magicien, un potentiel pour en faire un bon assistant.

En revanche, Baxter n'a pas vraiment l'allure glamour d'un assistant magicien ! Tempest a donc travaillé à remanier le look de son assistant en l'affublant d'un chapeau et en lui fabriquant des mains avec son imprimante 3D. De plus, il a changé le visage de l'interface de son « EDI » (Electronic Deceptive Intelligence) afin que ses expressions soient plus amusantes. Il lui a même programmé quelqsues répliques censées déclencher l'hilarité du public. Certains ont probablement regretté les séduisantes assistantes de jadis mais lorsqu'on a une réputation de techno-illusuiniste à tenir, il faut faire quelques sacrifices...

Évidemment, travailler avec un appareil aussi massif, possédant des bras de sept pieds de long et bougeant rapidement a un peu fait peur au magicien dans les débuts, les risques d'accidents étant bel et bien présents. Mais il n'a pas tardé à maîtriser son nouvel assistant.

Alors, l'arrivée de Baxter sur la scène signe t-elle la fin d'un métier, celle d'assistant magicien ? Pour l'instant, non, puisque le coût de ce type de robot est extrêmement élevé. On parle généralement de centaines de milliers de dollars, bien que Tempest ait réussi à se procurer un robot Baxter pour 22 000 $. De plus, cela demande des heures supplémentaires de préparation, car la machine apprend quand même beaucoup moins vite qu'un être humain. D'ailleurs, Marco Tempest a travaillé plusieurs mois afin que son numéro soit prête pour la conférence TED de mars 2014. 

Bien qu'anecdotique aujourd'hui, la présence de robots assistants dans le monde du spectacle risque de se répandre d'ici quelques années, surtout si le coût de ces machines baisse : jamais malades ni grognons, ils présentent quelques avantages. Mais pour le glamour et la magie déclenchée par une jeune femme souriante, on repassera. 

Illustration : Kirill__M, shutterstock

Références :

Humanoïdes.fr. "Le nouveau robot Baxter est arrivé : deux fois plus rapide et encore plus simple à utiliser." Dernière mise à jour : 29 avril 2014. http://www.humanoides.fr/2014/04/29/le-nouveau-robot-baxter-est-arrive-deux-fois-plus-rapide-et-encore-plus-simple-a-utiliser/.

Ulanoff, Lance. "Presto! Baxter Is Magic’s First Robot Assistant." Mashable. Dernière mise à jour : 19 juillet 2013. http://mashable.com/2013/07/19/baxter-magic-robot-assistant/.

Humanoïdes.fr. "Un magicien s’appuie sur un assistant robot." Dernière mise à jour : 7 mai 2014. http://www.humanoides.fr/2014/05/07/un-magicien-sappuie-sur-un-assistant-robot/.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné