Articles

Cned / Éifad : expertise, innovation et ouverture à l’international***

Par Martine Jaudeau , le 24 octobre 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Professeur des universités, Bernard Cornu s’est particulièrement spécialisé, au cours de sa carrière, dans la rénovation de la formation des enseignants et dans l’influence des technologies de l’information et de la communication sur leur métier. Quoi de plus naturel que de le voir nommé directeur de l’ École d’ingénierie de la formation à distance du Cned, Cned-Eifad, qui forme, depuis 1997, les personnels du Centre national d’enseignement à distance français et de ses partenaires, ainsi que des professionnels étrangers, à la mise en oeuvre de formations ouvertes et à distance.

Thot a eu l’occasion, lors de la Conférence Open Classroom 2005 , de rencontrer l’homme en passe d’assumer ses nouvelles fonctions, et d’entendre sa vision du rôle du professeur dans la Société du savoir. Voici donc la substance de la communication de Bernard Cornu tenu en séance plénière à Poitiers et des directions qu’il envisage donner à l’école d’ingénierie de la FAD dans l’avenir :

 

L’École d’ingénierie de la formation à distance du Cned : expertise, innovation, ouverture à l’international

Pour mener au mieux ses missions de collecter les bonnes pratiques en enseignement à distance, d’accompagner les changements de la pédagogie associés aux Tic et de former les formateurs à tous les niveaux, l’Éifad table sur la mise à disposition des outils de l’innovation rassemblés sur son nouveau site de 2700m2. Une équipe permanente d’une trentaine de personnes accompagne les stagiaires et les accueille dans deux salles de conférence équipées en matériel de visioconférence et deux salles multimédia.

Le but est d’offrir un lieu de partage d’expertise enrichi par la tenue régulière de rencontres internationales rassemblant les acteurs français et étrangers du domaine, des partenariats avec les institutions extérieures similaires et les universités.

Un autre objectif est de soutenir la compétition dans la sphère publique par la qualité des prestations de formation offertes, des outils et des méthodes, la promotion des personnes et des actions engagées.

Le rôle du professeur dans la Société du savoir : changement et complexité

La société du Savoir diffère de la Société de l’Information en ce que l’information est mise à disposition pour être consommée, alors que le savoir, lui, est acquis et reconstruit par la personne qui se l’approprie. A l’éclairage de l’Unesco, c’est une société d’êtres humains basée sur la solidarité, la démocratie et la paix. C’est un outil de transformation sociale.

Ainsi, les technologies d’information et de communication en éducation (Tice) doivent aider à construire et rendre humaine la Société du savoir en s’appuyant sur les compétences : connaître, faire, vivre ensemble, être.

Les Tic changent les savoirs et introduisent la complexité. Il s’agit alors de redécouper autrement les savoirs et rendre compte de leur transversalité. Les réseaux offrent des chemins multiples d’un point à un autre qui diffèrent de la linéarité et de la hiérarchie pyramidale. La communication change d’un à un ou d’un à tous vers tous à tous.

Les liens essentiels à la construction du savoir

L’intelligence collective apporte de nouvelles dimensions à l’humain basée sur la synergie d’acteurs engagés dans une action commune. La coopération, l’échange, la communauté virtuelle, l’apprentissage, la mémoire collective, la communication et la collaboration induisent un nouveau rôle de l’enseignement.

La notion d’e-learning se caractérise par le tutorat. Entre re-scolarisation par le social et dé-scolarisation, l’école éclate et se disloque. L’enseignant aborde de nouvelles compétences et assume un rôle de médiateur dans une composante collective où les questions d’éthique sont prépondérantes.

Avec la déclaration de Stellenbosh, l’ International Federation for Information Processing, IFIP, travaille à désigner des principes européens communs de compétences et de qualifications :

  • la solidarité numérique
  • les apprenants et l’apprentissage toute la vie
  • les stratégies de prise de décision
  • le réseautage
  • la recherche

Les enseignants en sont les acteurs clés.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné