Articles

Synthèse de l’OCDE sur l’apprentissage tout au long de la vie. Situation et recommandations***

Par Denys Lamontagne , le 17 août 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Cette très intéressante synthèse de l’OCDE sur l’apprentissage tout au long de la vie ne se réfère plus simplement à l’éducation récurrente ou à l’éducation des adultes, mais comprend tous les efforts tentés pour se former toute la vie durant.

La synthèse examine dans quelle mesure les pays réussissent à mettre en place des politiques efficaces de formation tout au long de la vie et ce qui fait leur succès.

On y apprend entre autres que :

«La proportion des adultes de 35 ans et plus dans l’enseignement formel est inférieure à 4% des effectifs totaux dans plus des deux tiers des pays de l’OCDE pour lesquels on dispose de données. »

La participation dans la formation des adultes est de l’ordre de 30 %.

«Dans l’enseignement tertiaire, les informations dont on dispose montrent que la participation est plus forte dans les pays dont le système d’enseignement tertiaire est plus varié. A ce niveau, les moyens de diversification ne manquent pas :

  • prestations dispensées au niveau non universitaire,
  • enseignements de cycle court sanctionnés par un diplôme,
  • instituts universitaires à vocation professionnelle,
  • prestations tertiaires dispensées par le secteur privé,
  • développement de l’enseignement à distance et
  • variations au niveau des programmes.»

Mais peu importe les efforts que l’on met dans l’offre de cours, ce sont les individus qui ont bénéficié d’une bonne éducation de base qui profitent le plus des possibilités de formation pendant le reste de leur vie.

En d’autres termes, on peut rajouter des wagons au train, si on l’a manqué au départ, il est difficile de le prendre en marche. Pour augmenter la participation de ceux qui en ont le plus besoin, ce sont d’autres trains à la gare, au début, qu’il faut affréter...

L’OCDE y va quand même de quelques recommandations générales en ce sens :

  • Améliorer l’accès, la qualité et l’équité.
  • Faire en sorte de donner à tous les compétences de base.
  • Reconnaître toutes les formes d’apprentissage, et pas seulement les programmes d’études formels.
  • Mobiliser les ressources, repenser l’allocation des ressources à tous les secteurs, à tous les lieux de formation et tout au long du cycle de vie.
  • Assurer la collaboration d’un vaste éventail de partenaires.

Pour la synthèse du rapport : L’apprentissage tout au long de la vie (format .pdf)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné