Articles

Edutech : pour faciliter la mise en oeuvre du Campus virtuel suisse -

Par Thot , le 15 novembre 1998 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

En 1997, un groupe d’experts avait été chargé par la Conférence Universitaire Suisse (CUS) d’examiner les mesures pouvant être prises pour développer l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) dans l’enseignement supérieur (voir information n° 483,

Le développement de la formation à distance en Suisse

).

La constitution d’un site Web national recensant les activités des hautes écoles suisses dans ce domaine figurait parmi les actions à entreprendre en priorité. Dans l’optique du projet

Campus Virtuel Suisse

, dont la première phase est prévue pour la période 2000-2003, il est en effet essentiel que toutes les personnes intéressées disposent d’une plate-forme performante de rencontres et d’échanges. Des informations sur les actions en cours doivent ainsi pouvoir être constamment mises à jour pour les chercheurs, les enseignants, les étudiants, les développeurs et les décideurs concernés. De plus, ces informations doivent être systématiquement enrichies par des échanges, des débats et des évaluations. Enfin, ce renouveau de la pédagogie de l’enseignement supérieur doit se faire en étroite liaison avec les marchés privés de la formation et les expériences en cours tant en Suisse qu’à l’étranger.

Ce site Web, appelé edutech, a été ouvert en juin 1997 avec le soutien de l’Office Fédéral de l’Education et de la Science, et de la CUS. Sa mise en oeuvre et son animation sont assurées par le Centre Nouvelles Technologies et Enseignement de l’Université de Fribourg.

Les services offerts par

edutech

Pour atteindre au mieux ses objectifs, le site

edutech

offre les services suivants.

  • Une base de données recense les applications des NTIC pour l’enseignement dans les universités suisses. Des index par institution et par branche d’enseignement, ainsi qu’un outil de recherche par mots-clés permettent aux visiteurs d’accéder aux descriptifs de projets selon différentes modalités. Pour inscrire leur projet dans la base de données

    edutech

    , il suffit aux auteurs de remplir un formulaire dans leur navigateur Web. Après avoir été contrôlées par les gestionnaires du site, leurs informations sont ensuite introduites dans la base de données.
  • Des forums de discussion électroniques donnent aux visiteurs du site la possibilité de participer à des échanges et à des débats avec d’autres personnes intéressées par les applications des NTIC pour l’enseignement supérieur. Certaines discussions, qui traitent d’un sujet particulier, ont une durée limitée. La première d’entre elles, par exemple, a permis de discuter la thèse controversée selon laquelle les NTIC vont conduire à la standardisation et à l’automatisation de l’enseignement. Un autre forum, permanent celui-là, a été ouvert pour permettre des échanges sur tous les aspects de l’initiative

    Campus virtuel suisse.

    Il devrait aussi faciliter des prises de contact entre des personnes intéressés à collaborer dans le cadre d’un projet. Enfin, des forums consacrés à des branches spécifiques seront aussi ouverts si le besoin s’en fait sentir.
  • Une liste de distribution a été mise en place pour tenir les gens au courant des changements sur le site

    edutech

    , et leur apporter des informations actualisées sur l’état du projet "Campus Virtuel Suisse".

D’autres fonctionnalités -- agenda de conférences, répertoire d’adresses Web intéressantes et d’institutions actives dans ce domaine, publications, etc. -- contribuent à faire d’

edutech

un véritable centre de ressources sur les applications des NTIC pour l’enseignement universitaire. On notera également que la plupart des pages sont disponibles en versions française, allemande et anglaise, afin de tenir compte de la nature plurilingue de la Suisse, mais aussi pour assurer une audience internationale au site.

Des résultats très encourageants

Après la première année d’existence du site

edutech

, les résultats sont très encourageants. Ainsi, au début de novembre 1998, la base de données recensait plus de 80 projets, dont certains sont le fruit de collaborations aux plans suisse et européen. Ces projets couvrent un large éventail de branches -- du grec ancien aux télécommunications -- et de technologies (cédéroms, Internet, etc.), et prouvent que ce domaine est en plein développement dans les hautes écoles suisses. Les statistiques de fréquentation indiquent aussi qu’

edutech

reçoit chaque mois la visite de plusieurs centaines de personnes. Plus de 350 personnes sont abonnées à sa liste de distribution.

Dans des pays comme la Suisse, qui disposent d’un système d’enseignement supérieur décentralisé, le lancement d’initiatives au niveau national comme le Campus Virtuel Suisse n’est pas toujours une tâche aisée. Les résultats obtenus avec

edutech

montrent qu’un site Web peut apporter une contribution importante à la réalisation d’un tel objectif, en servant de point de rencontre pour toutes les personnes participant à la mise en oeuvre du projet.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné