Articles

Treize nations se rangent derrière des standards ouverts***

Par Martine Jaudeau , le 25 octobre 2005 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Les administrations officielles de ces pays travaillent à un rapport sur la croissance économique, l’efficacité et l’innovation, dans lequel elles prônent l’établissement de standards technologiques ouverts.

Le rapport précise que des standards ouverts ne sont pas synonymes de code ouvert (open source) qui est partagé et modifié par tous.

Le mouvement pour des standards ouverts propose de définir un ensemble de standards accessible à tous, qui permet à des applications variées - propriétaires ou libres et open source - d’échanger des informations.

Le rapport est le produit d’un projet mené par le Berkman Center for Internet and Society à l’école de droit de Harvard (Harvard Law School). Selon Charles R. Nesson, professeur de droit à Harvard et fondateur du Berkman Center, l’objectif de ce rapport et de construire un cas commercial rationel de jurisprudence pour une large adoption de standards technologiques ouverts.

Le rapport invite les gouvernements à mandater des choix technologiques et non des modèles de développement logiciel.

Plan by 13 Nations Urges Open Technology Standards par Steve Lohr du New York Times (sur abonnement).

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné