Articles

Daniel Peraya et les mutations de l'apprentissage

"Avec la FAD et les TICE, apprendre autre chose autrement"

Par Christine Vaufrey B , le 22 juin 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 06 octobre 2012

Première partie de l'entrevue avec Daniel Peraya : "Il faut passer d'une logique de contenus à une logique de compétences"

 

Le responsable pédagogique dans la chaîne des métiers de la FAD

Dans un dispositif de FAD, quel est le rôle du responsable pédagogique ?

Le responsable pédagogique est aussi appelé ingénieur de la formation ou ingénieur pédagogique. S'il travaille pour une institution de FAD avec une équipe multidisciplinaire,  il pourra être chef de projet et plus spécifiquement en charge des questions touchant aux modalités d'enseignement et d'apprentissage. Il coordonnera le travail des différents membres de l'équipe : l'expert du contenu qui est en général un enseignant disciplinaire qui a une connaissance parfaite de la matière et de la recherche dans cette matière; le médiatiseur ou concepteur médiatique qui fait de la « mise en média », ou ce que certains appellent de la transposition médiatique : il essaie de faire en sorte que les processus de médiatisation dans les différents médias disponibles soient les plus adaptés aux  objectifs, à la matière, aux contenus, aux possibilités techniques, aux formes d’évaluation, au public etc. Ce médiatiseur est souvent secondé par des techniciens, des développeurs si vous faites du développement informatique, des metteurs en images ou des vidéastes si vous voulez faire de la vidéo, des graphistes  des infographistes pour traiter de l’information, on a un certain nombre de métiers spécialisés autour de ça. Voilà pour la  vue de principe. Mais l'organigramme et la définition des postes dépendent énormément de l'institution.

Quelles sont les interactions des concepteurs et responsables pédagogiques avec les autres acteurs d'un dispositif de FAD ?

Ce qui est fondamental je crois que c’est que chacun de ces rôles doit travailler en coordination avec les autres. Le coordinateur ou chef de projet est bien dans ce cas le maitre d'oeuvre pour harmoniser les prestations : faire en sorte que chacun travaille au bon moment, quand on a besoin des informations.

Et le tuteur, où intervient-il ?

Le tutorat doit être conçu avec le projet, car la conception et la scénarisation du tutorat font partie  de la conception du cours et du dispositif de formation. Il est vrai  qu’on crée parfois des dispositifs de formation sans prendre en compte le tutorat et puis on se ravise et on veut en rajouter! Le tutorat ne s'improvise pas, loin de là, il doit être intégré à toutes les étapes du processus  d’analyse, de conception, de développement, de mise en œuvre, d’évaluation et de  maintenance du dispositif de formation.

Quelles sont les compétences requises pour être responsable pédagogique ?

Il faut d’abord être psychopédagogue. Il faut en plus être  intéressé, qualifié, avoir des compétences en médiatisation, dans les nouvelles technologies et dans leur usage dans une perspective technopédagogique. Ce qui signifie donc d'être capable de penser les problèmes pédagogiques à partir de certaines solutions technologiques. Il ne s'agit pas  nécessairement d'être un prosélyte ou de vouloir  absolument tout faire avec les technologies, Il y a bien des choses qu’on peut faire sans... L’aspect pédagogique, allié à une bonne compétence  des différents dispositifs technologiques à disposition, est essentiel.

 

La vogue de l'enseignement hybride

Vous l'avez dit, la plupart des universités habituées à l'enseignement en présence ne développe pas de « purs » parcours FAD, mais optent plutôt pour la formation hybride (partie en présence, partie à distance). Pourquoi les formations hybrides ont-elles autant de succès ?

Il y a plusieurs raisons à cela. D'abord, les dispositifs en présence se transforment assez facilement en dispositifs hybrides, notamment à travers ce que l'on appelle le « présentiel enrichi ». Dans cette modalité hybride, il y a vraiment du présentiel et il y a aussi des TICE intégrées au présentiel : l’utilisation de l’ordinateur par exemple pour les TP,  l’utilisation des boitiers de vote, etc. c’est effectivement de l’intégration des TICE au sein du présentiel. Donc on a un premier niveau  d’intégration des TICE qui est  important. Et puis il y a l’hybridation qui permet la mise à distance de certaines activités, de trouver un espace social d’apprentissage commun pour les travaux de groupe, pour l’accès aux informations, pour le travail à distance. Finalement, il me semble  que  l’hybridation et la mise à distance sont au fond une conséquence logique de l’évolution des technologies qui nous ont permis de nous mettre en communication et en situation de travail à distance.

Ensuite, il faut mentionner les prescriptions très fortes des institutions, des ministères de tutelle qui déploient les plateformes. Des sommes importantes ont été dépensées pour ce matériel de pointe, il faut l'utiliser !

On assiste également à l'évolution des modèles psycho-pédagogiques qui tendent vers un idéal pédagogique associé aujourd’hui au socioconstructivisme et la collaboration pour lesquels les TICE bien utilisées, dans des parcours et activités bien scénarisés se montrent  effectivement relativement performantes.

Ajoutons à cela des conditions concrètes contextuelles qui sont liées à l’évolution sociétale : en effet,  ce sont des dispositifs de communication qui  se développent en dehors de la formation. On a d’ailleurs souvent l’impression que la formation et l’enseignement courent derrière pour essayer de rattraper le temps alors que les choses se développent d’abord en dehors de sa sphère d’influence et de compétence. Il y a vraisemblablement aussi la volonté de former les gens aussi aux technologies et de les former à un usage intelligent de ces technologies pendant leur période de formation au niveau de l’enseignement professionnel, supérieur et universitaire. Je dis « usage intelligent », ce qui veut dire un  usage réfléchi en terme de plus-value ou en tout cas de valeur ajoutée pour l’apprentissage, pour l’apprenant et pas seulement pour l’accès à distance.

En tout cas, l'utilisation des TICE et des activités à distance permettent effectivement de transformer les façons d’apprendre : apprendre autrement et apprendre autre chose, autant de compétences qui sont par ailleurs effectivement souhaitées au niveau de la vie sociale et professionnelle aujourd’hui.

Aujourd'hui, quelles sont les technologies qui permettent cette hybridation, ces nouvelles modalités d'apprentissage ?

Je pense qu’il y a aujourd’hui trois grandes  tendances au niveau technologique :

- Une grosse tendance : Tout ce qui est lié au web 2, avec les technologies d’un web social, d’un web en réseau, d’un web d’immédiateté;

- Seconde tendance : Toutes les technologies mobiles, cellulaires qui passent effectivement par des systèmes de communication mobile  à travers des appareils légers de type i-phone etc.

- Il y avait une très grosse tendance qui, je n'en suis pas sûr,  est peut-être  en train de s’épuiser un peu. Mais  ça dépend des endroits, des institutions. Il s'agit de toute la gestion et réutilisation des interfaces 3D, des environnements virtuels et mondes immersifs persistants etc. 

Quoi qu'il en soit, nous devons en permanence nous adapter aux nouveaux outils, tout en gardant l'ingénierie pédagogique véritable au premier rang de nos préoccupations : non pas savoir utiliser les outils pour diffuser des contenus, mais bien créer des démarches d'apprentissages qui font intervenir des contenus et des outils, dans l'optique d'une réelle acquisition de compétences. 

Les pages de Daniel Peraya sur le site de l'université de Genève

Mise à jour octobre 2012 :

Daniel Peraya a été impliqué dans la mise en oeuvre du projet Hy-Sup, projet de recherche européen visant à mieux comprendre les dispositifs hybrides d'enseignement.

Retrouvez D. Peraya qui expose dans cette vidéo l'impact de l'utilisation des technologies dans l'enseignement universitaire.

Le présentation du projet Hy-Sup

Crédit photo : sonson, Flickr, licence CC.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné