Articles

Sénégal : légaliser les technologies numériques à l’école

Par Louis-Martin Essono , le 08 juin 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Par un arrêté en date du 13 mai 2003, le Ministre sénégalais de l’Education a créé une Commission nationale pour l’intégration des technologies de l’information et de la communication à l’école (COMNITICE).

Cette commission est chargée, en étroite collaboration avec la Cellule informatique du Ministère de l’éducation (CIME), de conduire la réflexion sur les aspects pédagogiques et didactiques des apprentissages liés à l’utilisation de l’outil informatique à l’école.

L’engagement du Sénégal vis-à-vis de l’adoption et de l’application des Tic n’est plus à démontrer. Le Président Wade, qui pourrait atteindre l’enthousiasme de Konaré, l’ancien chef d’Etat malien, honore l’Afrique par ses prises de position en la matière et surtout par la réalisation des promesses émises lors de ses interventions sur le sujet.

Le Sénégal occupe, sans nul doute, le première place après l’Afrique du sud dans le développement, l’utisation et la réflexion sur les Tic. On se souvient que, l’année dernière, une commission sur le développement des contenus pédagogiques à mettre sur le net avait déjà été mise sur pied.

Ce début d’autonomisation conduira certainement à une plus grande évolution des comportements et des usages des Tic. Le secteur éducatif est le premier qui concrétise en Afrique les utilisations bénéfiques de l’Internet. L’enseignement par le multimédia, la formation à distance et la recherche à distance de l’information scientifique représentent des atouts énormes pour tous ceux qui cherchent à connaître toujours davantage. On peut avoir des informations sur l’éducation au Sénégal sur le site du MEN

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné