Articles

Les corps connectés

La gestion des données à l'ère des objets connectés

Par , le 15 septembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 25 mai 2016

Le marché français des objets connectés a pesé 150 millions d'euros en 2013 et devrait représenter 500 millions d'euros en 2016, selon les chiffres avancés par Xerfi et rapportés par le Journal du Net. Ce phénomène désigné sous le terme d' « internet des objets » (ou IdO), expression attribuée à Kevin Ashton (1999) correspond à un vaste éventail d'applications qui affectent de nombreux secteurs : la M-santé (santé mobile), les véhicules intelligents, la domotique, l’habillement, la gestion de l'environnement ou encore les smart cities, pour ne citer que ces quelques exemples. Dans ce contexte d'engouement, le cabinet d’analyse économique IDC prévoit à cet égard 212 milliards d’objets connectés en 2020.

Au-delà des prévisions statistiques plus ou moins optimistes, l'internet des objets soulève de nombreuses questions en matière de normalisation, de gouvernance et de sécurité.

Quels risques ?

La prolifération des éléments connectés hétérogènes va sans nul doute générer de nombreuses failles de sécurité risquant d'affecter non seulement les objets dans leur matérialité, mais aussi les données qui transitent via ce biais, sans occulter les menaces physiques potentielles pour les individus équipés d'appareils médicaux (pacemaker, défibrillateur, pompe à insuline). A titre d'exemple, le blog Big Browser signale la démonstration de l'expert en sécurité informatique Barnaby Jack qui s'est livré « à une démonstration plutôt inquiétante lors du congrès Breakpoint 2012, tendant à montrer qu'il est possible de pirater un stimulateur cardiaque à distance ».

La CNIL s'interroge également sur ce nouvel objet connecté que représente le corps dans un deuxième cahier IP qui s'inscrit dans le prolongement des travaux menés dans le cadre du « Chantier - Vie privée 2020 ». Avec l'aide de nombreux experts, l'étude analyse les nouvelles pratiques individuelles à l'ère de la « quantification de soi » (Quantified Self), le marché de la santé sur mobile et les modèles économiques des nouveaux entrants ainsi que les axes de régulation envisageables.

Sources

ASHTON, Kevin. The Internet Of Things. Kevin Ashton [en ligne]. 22 juin 2009. [Consulté le 26 Mai 2016]. Disponible à l’adresse : http://www.rfidjournal.com/articles/view?4986
 
CNIL. « Quantified self, m-santé : le corps est il un nouvel objet connecté ? ». CNIL - Commission nationale de l’informatique et des libertés. [en ligne]. 28 mai 2014. [Consulté le 14 septembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://www.cnil.fr/linstitution/actualite/article/article/quantified-self-m-sante-le-corps-est-il-un-nouvel-objet-connecte/
 
CŒUR À PRENDRE – Un hacker parvient à pirater un pacemaker. Big Browser [en ligne]. 24 octobre 2012. [Consulté le 14 septembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/10/24/coeur-a-prendre-un-hacker-parvient-a-pirater-un-pacemaker/
 
FREDOUELLE, Aude . « Le marché français des objets connectés pèsera 500 millions en 2016 ». Journal du Net [en ligne]. 2 mai 2014. [Consulté le 13 septembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/marche-objets-connectes-selon-xerfi.shtml
 
INSTITUT DE L’ENTREPRISE. « Smart Cities. Efficace, innovante, participative : comment rendre la ville plus intelligente ? » Institut de l’entreprise [en ligne]. novembre 2013. [Consulté le 13 septembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://www.institut-entreprise.fr/les-publications/smart-cities-efficace-innovante-participative-comment-rendre-la-ville-plus
 
NOBIS, Pierre. « Les objets connectés : un marché émergent mais encore incertain ». Thot Cursus [en ligne]. 6 juin 2014. [Consulté le 13 septembre 2014]. Disponible à l’adresse : http://cursus.edu/article/22168/les-objets-connectes-marche-emergent-mais/
 
Photo Credit: Dr_Speed via Compfight cc

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné