Articles

Super-branchés, mais à quel prix ?

Les objets connectés semblent améliorer la vie, mais leur multiplication ne risque t-elle pas d'accentuer certains problèmes, voire d'en provoquer de nouveaux ?

Par Alexandre Roberge , le 14 septembre 2014 | Dernière mise à jour de l'article le 17 septembre 2014

Au départ, les objets connectés à Internet semblaient être destinés à quelques technophiles excentriques qui rêvaient de vivre comme dans les films de science-fiction. Mais aujourd'hui, il s'agit d'un marché en pleine expansion qui devrait atteindre plusieurs dizaines de milliards de dollars de profits dans les prochaines années.

D'ailleurs, depuis quelques années, nombreux sont ceux qui croient que la santé des humains passera obligatoirement par les appareils connectés. Chacun d'entre nous peut connaître précisément son poids, son taux de glycémie ou sa tension artérielle et ce, grâce à des bracelets intelleigents et autres petits équipements personnels. Une opportunité formidable pour les médecins pour mieux suivre leurs patients et pour responsabiliser ces derniers, à condition qu'ils ne s'effraient pas de toutes ces données brutes et ne s'inventent pas 1001 maladies.

Une obsession malsaine des utilisateurs et inventeurs

Car voilà, l'explosion du phénomène quantified self n'a pas que des conséquences heureuses. Certes, elle peut améliorer l'information sur l'état de santé de chacun et doit en théorie provoquer l'envie d'agir mais, comme le souligne justement cet article du Nouvel Observateur, on peut vite devenir accro à ces informations, graphiques et courbes. Au point où la volonté de faire varier la courbe deviendrait plus puissante que celle de vivre bien, tout simplement. Et puis, l'aspect narcissique du quantified self peut faire peur. Ne sommes-nous pas déjà (un peu) trop individualistes et préoccupés de nos petites personnes ?

Tout cela n'est rien face au au risque bien réel et préoccupant de créer un "Big Brother de la santé". Une masse de données considérable pour certaines entreprises qui se feront un plaisir de les commercialiser ou d'inventer des objets en surfant sur notre fantasme de la maîtrise parfaite de notre corps. 

En y réfléchissant deux minutes, on réalise qu'il peut être légèrement absurde de vouloir connecter tout notre environnement. Par exemple, jetons un coup d'oeil à cette liste de 32 inventions. Si certaines semblent intéressantes au premier coup d'oeil, beaucoup d'entre elles se révèlent plutôt stupides quand on les regarde à tête reposée, sans céder à la fascination de la performance technologique. Et cette première liste est finalement bien innocente quand on la compare à celle-ci qui comprend un bracelet reprenant les principes de Pavlov ou un parapluie connecté qui permet d'indiquer si vous voulez ou non le partager en attendant l'autobus…

Un coût environnemental

Tous ces appareils entretiennent par ailleurs des relations assez problématiques avec notre environnement. Leur vulnérabilité fragilise les organisations sociales qui en dépendraient trop : il suffirait d'une grosse tempête solaire pour mettre à mal leur fonctionnement. Un détail qui a son importance quand on sait que, d'après les experts scientifiques, une violente tempête en 2012 aurait pu créer le chaos si elle avait frappé la Terre. Et l'on était loin d'avoir autant d'objets connectés qu'aujourd'hui.

Mais le véritable problème réside dans la consommation d'énergie de ces objets. Le coût de celle-ci pourrait atteindre 120 milliards d'euros d'ici 2020. Déjà aujourd'hui, les appareils consomment, même en veille, autant d'énergie que la population du Canada dans son ensemble ! Des fonctions de plus en plus sophistiquées et une autonomie de plus en plus importante (voir à ce sujet la montre connectée récemment présentée par Apple) aboutissent forcément à des objets gourmands en énergie... Alors que les pays tentent de réduire leur consommation énergétique, les objets connectés vont donc à l'encontre de ces efforts environnementaux.

Heureusement, les ingénieurs travaillent déjà pour diminuer drastiquement le besoin d'électricité des appareils – voire utiliser d'autres sources d'énergie comme celle du soleil, la chaleur corporelle ou cinétique. Pour l'instant, ces alternatives ne sont pas viables. Mais ce n'est qu'une question de temps et bientôt, on verra sur le marché des appareils qui n'auront plus besoin d'une prise de courant pour être rechargés. 

La folie des objets connectés semble prête à nous atteindre tous, ce qui ne doit pas nous empêcher de réfléchir quelques instants. Que veut-on réaliser avec ceux-ci, va-t-on dans la bonne direction et, surtout, comment s'assurer qu'ils aient un impact environnemental moins grand qu'à l'heure actuelle ?

Illustration : alphaspirit, shutterstock

Références :

Colombain, Jérôme. "La santé passe désormais par les objets connectés." France info. Dernière mise à jour : 26 juillet 2014. http://www.franceinfo.fr/emission/nouveau-monde-objets-connectes/2014-ete/la-sante-passe-desormais-par-les-objets-connectes-07-26-2014-07-00.

Fritz, Jean-Paul. "Comment une monstrueuse éruption solaire a failli précipiter la Terre dans le chaos." Le Nouvel Observateur. Dernière mise à jour : 25 juillet 2014. http://tempsreel.nouvelobs.com/sciences/20140320.OBS0677/comment-une-monstrueuse-eruption-solaire-a-failli-precipiter-la-terre-dans-le-chaos.html.

Lessard, Martin. "Avis de tempête solaire." Triplex, le blogue techno de Radio-Canada. Dernière mise à jour : 11 septembre 2014. http://blogues.radio-canada.ca/triplex/2014/09/11/avis-de-tempete-solaire/.

Objet Connecté. "Des objets connectés sans batterie. Une idée réalisable ?" Dernière mise à jour : 7 septembre 2014. http://www.objetconnecte.net/objets-connectes-sans-batterie/.

Objet Connecté. "Les objets connectés consomment-ils trop en électricité ?" Dernière mise à jour : 22 juillet 2014. http://www.objetconnecte.net/objets-connectes-consomment-ils-trop-electricite/.

Roget, Thierry. "32 Objets connectés : l'Internet des objets." Cocktail Web. Derière mise à jour : 1er septembre 2014. http://roget.biz/32-objets-connectes-linternet-des-objets.

Topito. "Top 8 des objets connectés qui vont peut-être un peu trop loin, s’agirait de se calmer." Dernière mise à jour : 10 septembre 2014. http://www.topito.com/top-objets-connectes-internet-arretez-tout.

Vion-Dury, Philippe. "Comment vous devenez accros aux objets connectés." Rue89. Dernière mise à jour : 9 août 2014. http://rue89.nouvelobs.com/2014/08/09/comment-devenez-accros-objets-connectes-254113.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné